Camer.be
CAMEROUN :: Cité des cinquantenaires à Yaoundé : Yannick Noah persiste et signe avec… Joachim NOAH :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Le Messager : Jean François CHANNON
  • lundi 16 novembre 2015 17:55:27
  • 18906

CAMEROUN :: Cité des cinquantenaires à Yaoundé : Yannick Noah persiste et signe avec… Joachim NOAH :: CAMEROON

Le célèbre tennisman franco-camerounais est revenu au Cameroun la semaine dernière pour peaufiner le projet de la « Cité des Cinquantenaires » à Yaoundé dans lequel il s’implique dorénavant avec son fils Joachim. 60 à 65 milliards de FCFA, c’est le montant désormais avancé concernant ce complexe de 900 à 1000 logements dont on confirme une première tranche de 400 à 500. Yannick Noah a rencontré successivement et en un après – midi : le Délégué Gilbert TSIMI EVOUNA, le Préfet du Mfoundi, et le Premier Ministre en personne qui, aux dernières nouvelles, soutient sans réserves ce projet structurant.

Il y a environ deux mois, dans l’une de ses livraisons, Le Messager avait annoncé en exclusivité, l’intention de Yannick NOAH de s’impliquer dans un projet structurant au Pays natal. Certains n’y ont pas cru, malgré le fait que le vainqueur du tournoi de Rolland Garros en 1983 avait rencontré le Premier Ministre Yang Philémon. Aujourd’hui on en sait un peu plus. Le projet de construction de la « Cité des Cinquantenaires » à Yaoundé par l’Architecte Philippe BISSEK, et dont la maquette géante trône désormais dans les salons de l’Hôtel de Ville, n’est plus une vue de l’esprit.

L’ancienne star de tennis et actuel capitaine de l’Equipe de France de cette discipline, est arrivée à Douala l’après-midi du 11 novembre 2015, par vol spécial. Accompagné d’une importante délégation comprenant entre autres le PDG d’une grande entreprise de Lyon, son expert financier, un Paysagiste de facture internationale, des spécialistes du Virtual building, ses avocats.... Yannick Noah a pris lui-même le volant d’une limousine, en tête d’une caravane, pour Yaoundé. Arrivé à la cité capitale en début de soirée le programme de ce fils de la Grande Famille Etoudi n’a pas été de tout repos le lendemain 12 novembre 2015.

En effet après un briefing avec ses conseils, la première étape aura été de se rendre sur le site de la Vallée Djoungolo. C’est ainsi que l’un de ses collaborateurs à déployer un drone pour prendre des clichés de divers angles du site. Par la suite, le briefing se poursuit autour d’une table bien garnie chez l’autochtone des lieux au « Noah Country Club » d’Etoudi. Le reporter du Journal le Messager est dans les parages sans que personne ne se doute de rien.
 
Cap sur la réalisation.
La visite au Délégué du gouvernement à la CUY était déterminante. Gilbert Tsimi Evouna attendait Yannick Noah et sa délégation avec une excitation particulière. Avec le Cabinet BISSEK l’Architecte et Maitre d’œuvre de la « Cité des Cinquantenaires » à Yaoundé, Yannick a confirmé à Gilbert Tsimi Evouna son implication dans ce projet. Les échanges selon les témoins ont été fructueux.

Au-delà du complexe de logement proprement dit (900 à 1000 dont la moitié pour la première tranche) l’accent est mis sur le Parc géant qui sera implanté dans la Vallée Djoungolo. Un corrigé du Bois Saint Anastasie, sorte de cerise sur le gâteau. Le mouvement en fin de séance de toute la délégation vers le Tennis – Club New-Look n’a pas laissé indifférent les nombreux curieux présents du fait de la foire qui se tenait à l’Hôtel de Ville. Le célèbre tennisman s’est alors rappelé de ses débuts en ces lieux.

Dans la foulée, Yannick et sa délégation se rendent chez monsieur le Préfet du Mfoundi, qui ne cache pas sa joie de recevoir une telle célébrité. Le clou de cette journée marathon à lieu en fin d’après-midi chez le Premier Ministre. La Secrétaire d’Etat Madame Rose Dibong est dans les parages. A la primature, Philémon Yang qui était entouré de ses principaux collaborateurs a tenu à comprendre le projet dans ses détails. Il lui a donc été expliqué que le site de la Vallée de Djoungolo qui fait l’objet d’une DUP (Déclaration d’Utilité Publique) doit être déguerpi très rapidement, et définitivement mis à la disposition du projet. D’autres aspects seront ainsi abordé dans la foulé, notamment le financement du Projet, son bien –fondé, son envergure, les droits et les devoirs des uns et des autres, etc. Le Premier ministre a marqué son accord pour la réalisation du projet dont il viendrait personnellement dans les prochains mois procéder à la pose de la première pierre.
 
Au final, fini le débat sur la libération ou non du site de la Vallée de Djoungolo, qui faisait l’objet d’occupation illégale par des privés. En réalité, la « Cité des Cinquantenaires » à Yaoundé se trouve être, par la force des choses ; en « compétition » avec l’opération du même nom à Douala. Une saine compétition qu’on aimerait voir se multiplier entre les ces deux grandes métropoles et d’autres encore dans les autres régions. Avec l’avènement de Yannick et Joachim Noah, Yaoundé vient de rattraper le retard qu’il avait pris par rapport à Douala dont le projet pourrait démarrer début 2016 selon des sources concordantes. Pour le reste et d’après les informations du Messager, Yannick Noah était sensé retourner en Métropole hier dimanche. A moins que les récents évènements intervenus dans son autre pays où il question de fermeture des frontières le maintiennent parmi nous.

© Le Messager : Jean François CHANNON
16nov.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo