CAMEROUN :: Message de Soutien et de Solidarité de l’hebdomadaire Sphinx Hebdo à AFRIQUE MEDIA :: CAMEROON
CAMEROUN :: Message de Soutien et de Solidarité de l’hebdomadaire Sphinx Hebdo à AFRIQUE MEDIA :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Sphinx Hebdo : Armand Roger Biloa Mballe
  • mercredi 24 juin 2015 03:39:28
  • 10276

CAMEROUN :: Message de Soutien et de Solidarité de l’hebdomadaire Sphinx Hebdo à AFRIQUE MEDIA :: CAMEROON

Message de Soutien et de Solidarité de l’hebdomadaire Sphinx Hebdo Au Promoteur, Directeur Général, Journalistes et toute l’équipe de  La Chaîne de Télévision panafricaniste AFRIQUE MEDIA suite à la décision de suspension prise le Conseil National de la Communication(CNC) du Cameroun.

Monsieur le Directeur Général de Afrique Media(AFM) et Chers Journalistes,
Le Comité éditorial du journal Sphinx Hebdo vous apporte un indéfectible soutien face à la contre-offensive sur fond de restauration autoritaire que les réseaux françafricains depuis l’Elysée et le Quai d’Orsay avec leurs agents locaux ont lancé contre Afrique Media. Cela est inacceptable et inadmissible.

Depuis l’annonce de cette rocambolesque nouvelle, le Sphinx Hebdo de son propre chef et sans demander l’aval de qui que  ce soit, a pris une série d’initiatives sur le terrain.
C’est alors que des medias mensonges occidentaux (France 24, Tv5, Rfi…) continuent de nous arroser  de mensonges, émettent même en modulation de fréquence(FM), multiplient des bandes publicitaires dans les rues de Yaoundé, Douala et d’autres grandes villes du Cameroun que le CNC décide de suspendre Afrique Media et ses journalistes vedettes que sont M. Bashir Ladan et Mme Juliana Tada. Nous ne l’accepterons pas. L’arrivée d’AFM sur le paysage médiatique camerounais, africain et même mondial, a complètement changé la donne géopolitique, diplomatique et mis à nu la politique d’esclavagisation pratiquée par la France en Afrique. Cela gêne les nostalgiques de cette vieille France qui pensent que notre pays est leur chasse gardée. Ils se trompent d’époque. Nous sommes en 2015 et non dans les années cinquante ou soixante.
 
Grâce à Afrique Media, les Africains dits francophones, quel que soit leur niveau d’instruction savent comment la France, par une politique de  pillage de nos ressources, organise et entretien des foyers de tensions en Afrique notamment par :

  • la Zone Franc avec les fameux Comptes d’Opération domiciliés au Trésor français  où sont déposées nos réserves en devises, et sur lequel la France prélève quelques montants pour « prêter »à nos Etats.
  • la présence inexpliquée des bases militaires  françaises dans nos Etats, souvent à quelques encablures des palais présidentiels.
  • les véritables raisons de la déportation du Président Laurent Gbagbo à la Haye.
  • -’Assassinat en monde vision du Leader libyen Mouammar Kadhafi par les forces de Sarkozy.
  • la déstabilisation du Mali et de la RCA pour refaire mains basses sur l’uranium, l’or, le pétrole, et les gigantesques gisements de diamant récemment découverts.
  • le changement du Régime en place à Yaoundé programmé et planifié depuis Paris  à travers la Secte Islamique Boko Haram ;

Ce sont ces sujets que la France et ses barbouzes ne veulent plus qu’AFRIQUE MEDIA continue d’évoquer. La conscientisation des masses africaines sur la politique barbare et inhumaine de Paris envers nos pays  mal perçue dans les milieux français est pourtant irréversible et inéluctable.

Que reproche-t-on à Afrique Media ? De dire la vérité ou de dire une vérité qui gêne ? N’est-ce pas le rôle des medias que d’éclaircir les esprits des peuples ? Va-t-on donc reprocher à cet organe de presse d’appeler le voleur par son nom simplement parce qu’il a de l’influence ? Qu’y a-t-il de ce qu’Afrique Media dit qui soit faux ?

La guerre, dans tout son contenu entre les forces panafricanistes et progressistes devient pratiquement inévitables contre les nostalgiques de l’ordre impérial et néocolonial  français. Seul un départ de la France du sol africain peut sauver la situation, mais aura-t-elle assez de décence pour quitter un endroit où elle est aussi fortement indésirable ?
Nous sommes persuadé que les plus Hautes Autorités camerounaises ne vont pas tomber dans le piège du CNC monté par l’Ambassadrice de France à Yaoundé Mme Robinchon, où à travers une image bien parlante, instruit  M. Peter Essoka : Vice-président du CNC, de prendre toutes les mesures nécessaires pour suspendre Afrique Media et ses principaux journalistes.
Que les plus Hautes Autorités de Yaoundé se souviennent du rôle  d’avant-garde que  les medias panafricanistes dont Afrique Media ont pu et su jouer dans la préservation de notre souveraineté et intégrité  nationales au  plus fort moment de la guerre lancée contre le Cameroun par Boko Haram. Qu’elles se rappellent  des positions prises par Afrique Media chaque fois que les media occidentaux insultent, humilient et accusent  le Président Paul Biya de vieillesse, de sénilité et de son Régime.

Messieurs les Autorités du Cameroun, ne vous trompez pas de cibles, encore moins de combats. Afrique  Media sera votre dernier rempart médiatique quand tous les autres organes de presse et Chaînes de télévision dites nationales qui, par opportunisme ou pour des raisons de carrière vous auront abandonné, quand le changement de Régime que Paris  a planifié au Cameroun va arriver.

Dans tous les cas le Sphinx Hebdo, plus que par le passé, sera aux côtés de Afrique Media et son équipe; il est sur le terrain aussi bien au Cameroun que sur la place parisienne.
A titre de rappel et afin que nul n’en ignore; par ma modeste plume :

  • C’est le Sphinx Hebdo qui a porté sur la place publique et en exclusivité le nauséabond  Rapport Védrine que les réseaux français voulaient cacher au grand public;
  • C’est également le Sphinx Hebdo qui, toujours en exclusivité a révélé avec des faits avérés la réunion sécrète tenue au Quai d’Orsay visant à fermer carrément la Chaîne Afrique  Media; réunion à laquelle avait pris part un  Représentant du Gouvernement ivoirien et Bruno Gain, ancien ambassadeur de France au Cameroun. C’était le 20/11/2014.
  • C’est le Sphinx Hebdo qui a  popularisé le Rapport Attali sur la francophonie économique dont le but est de contraindre les Etats africains à contribuer à la relance de l’économie française par l’attribution des marchés exclusivement aux entreprises françaises sous peine de sanctions et de menaces de toutes sortes. C’était le 06/02/2014.

En s’attaquant à Afrique Media qui est le symbole de la véritable Renaissance Africaine, les Réseaux françafricains déclarent une guerre ouverte à toutes les forces du  progrès en Afrique en général et au Cameroun en particulier. Le Sphinx Hebdo va mener cette bataille  aux côtés d’Afrique Media. Il va continuer à étaler au grand jour, le parasitisme financier et économique de la France sur l’Afrique, à cause duquel Paris monte des coups d’Etat, organise et entretien des guerres en Afrique.

Cette lame de fond contre cette politique de prédation de la France va s’intensifier dans les prochains jours où l’on annonce l’arrivée imminente, au Cameroun du Président français François Hollande. Une visite  qui, depuis quelques jours est précédée par une mission d’un lobby d’homosexuels français qui logent dans un hôtel de luxe de la place. La législation sur l’Homosexualité étant un point qui figure sur l’agenda de M. François Hollande lors de cette visite. Le Sphinx Hebdo appelle les Camerounais à la mobilisation et à la vigilance.
A PARTIR DE L’AFRIQUE ; AFRIQUE MEDIA : LE MONDE C’EST NOUS.

Pour le Comité éditorial du Sphinx Hebdo
Armand Roger  Biloa Mballe

© Sphinx Hebdo : Armand Roger Biloa Mballe
24juin
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo