France - Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja: " les gens ne nous aiment pas pour la personne que nous sommes, mais pour la fonction que nous occupons" (video)
France - Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja: " les gens ne nous aiment pas pour la personne que nous sommes, mais pour la fonction que nous occupons" (video)
 
FRANCE :: RéLIGION
  • copy; camer.be/Sopieprod : Issa-Behalal/ Hilaire Sopie
  • mardi 17 février 2015 19:34:49
  • 9107

France - Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja: " les gens ne nous aiment pas pour la personne que nous sommes, mais pour la fonction que nous occupons" (video)

Le 14 février 2015, la paroisse Saint Paul de l´Eglise Unie de France à Paris a servi de cadre au Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja de célébrer un double anniversaire: 18 ans de vie pastorale et une année de plus sur son existence sur terre malgré l´ingratitude des uns et des autres et les nombreuses peaux de bananes jetées sur son chemin

Au cours son double anniversaire fêté chaleureusement devant une assistance venue de France et en dehors, le Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja dit " être content de servir Dieu " depuis 18 années sans interruption. Un cheminement qu´il trouve rude, éprouvant, mais très exaltant car Le Seigneur a toujours pu lui trouver l´énergie nécessaire pour avancer dans sa mission. Faisant une sorte de bilan de sa vie d´homme de Dieu et d´homme tout court, le Révérend Pasteur Joel Hervé Boudja estime que c´est " au Bénin et en Côte-d’Ivoire qu´il a connu ses meilleurs moments de vie pastorale"."Nul n´est jamais prophète chez soi. C´est dans le pays des autres que l´on reconnait vraiment votre valeur", conclut-il.

Cependant, l´homme de Dieu n´a pas manqué de fustiger l´attitude de ses compatriotes camerounais dont l´ingratitude et la jalousie ne permettent pas d´être toujours en symbiose. Et pour cause, il y a le cas de l´église protestante internationale de France, qu´il fonde. Celle-ci est reconnue par la fédération protestante de France et marche très bien jusqu´au jour où des problèmes personnels, la jalousie de certains en viennent á casser le projet.

De même aussi que, en proie á de sérieux problèmes de santé," je me suis senti abandonné même par mes plus fidèles des lieutenants. Je me retrouve tout seul et je décide de prendre une année sabbatique pour voir plus clair plus tard. C´est ainsi que meurt cette église", se rappelle-t-il.

Mais á quelque chose malheur est bon puisqu´il profitera de ce retrait volontaire pour se replonger á ses études pour passer d´autres diplômes dont l´agrégation. "Parallèlement, ajoute-t-il, je dis des mes messes dans les paroisses".

Joyeux anniversaire Pasteur Joel Hervé Boudja, tes brebis ont encore besoin de toi!

 

© camer.be/Sopieprod : Issa-Behalal/ Hilaire Sopie
17févr.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION
Vidéo