CAMEROUN :: De la pire incompétence de Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: De la pire incompétence de Paul Biya :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Carmen Eloundou
  • lundi 18 novembre 2019 15:05:00
  • 4107

CAMEROUN :: De la pire incompétence de Paul Biya :: CAMEROON

Que le Cameroun soit dirigé par un président qui ne sait pas où il va, c’est terriblement affligeant. Mais, si ce président ne sait pas d’où il vient, alors là c’est le pire, le paroxysme de l’incompétence. En effet, Paul Biya, lors du sommet de la paix à Paris le 12 novembre 2019, a affirmé que le Cameroun bilingue nous a été légué par les colonisations anglaise et française du 20e siècle, ce qui est horrible.

Le Cameroun, soit Rio Dos Camaroes, utilise le français et l’anglais longtemps avant la création de la France et de l’Angleterre que nous connaissons aujourd’hui. Ces deux langues ont été créées respectivement par les Grecs carolingiens (empereur Charles Magne) pour le français et par les Grecs merciens (souverain Penda) pour l’anglais. Ces Grecs, Noirs de la zone géographique mor, qui, installés dans la zone géographique nor de l’Afrique subsaharienne, ont donné les individus que nous sommes. Noir mor étant totalement différent de Noir nor.

Si on perd souvent de vue cette réalité, c’est à cause du panthéon grec inondé de Blancs, ce qui n’est que chose normale, car le Noir est héroïsé Blanc et le Blanc héroïsé Noir. Un code de la représentation clairement expliqué depuis l’alphabet grec qui, ignoré, cause des conséquences les plus désastreuses, au point où le Noir d’aujourd’hui se précipite à connaître le Noir du Naos égyptien, sans débuter par le Noir du Danaos grec, imbécilité absolue.

Tout ce savoir, éclaté en mille morceaux sur Google pour égarer le lecteur, Paul Biya a les moyens d’y accéder, cela pour éviter de servir le ridicule qu’il nous a servis à Paris. Si jamais Paul Biya a l’humilité de sortir de son ignorance, c’est par l’inquisition qu’il devrait débuter sa plaidoirie, un drame au cœur de la paradoxale misère que nous connaissons actuellement en Afrique. Lorsque nous parlons ici d’Inquisition, pour celles et ceux qui n’en ont jamais entendu parler, il s’agit du pire crime de toute l’histoire de l’humanité.

Lorsque nous comptons les victimes de guerre par millions en parlant d'individus, pour l'inquisition il faut les compter par millions en parlant de communautés. Non pas les Cathares, non pas les Marranes, non pas l'"abandon de la dernière parcelle de terre d'Ibérie par les Maures en 1492" que l'on se presse d'agiter pour authentifier quelque rafistolage que le latin dynamite aussitôt, non pas le nègre que l'on a réintroduit dans l'histoire à partir du XVIIe siècle par la traite négrière, mais bien pire : l'inquisition visait l'extinction de la femme, toutes les pucelles au bûcher, la pucelle noire de Bretagne et la pucelle blonde de Domrémy, c’est là où débuta la totale descente aux enfers des Noirs.

18nov.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo