CAMEROUN :: Canal presse : Alain Fogue alimente la toile :: CAMEROON
CAMEROUN :: Canal presse : Alain Fogue alimente la toile :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA CAMEROUN :: Canal presse : Alain Fogue alimente la toile :: CAMEROON
  • Mutations : Monique Ngo Mayag
  • mardi 15 décembre 2015 14:08:06
  • 9419

CAMEROUN :: Canal presse : Alain Fogue alimente la toile :: CAMEROON

Sa levée de jambe sur le plateau de ce programme de Canal 2 international suscite de vifs commentaires sur les réseaux sociaux.

La page Facebook de l’émission Canal presse n’a jamais eu autant de visiteurs que depuis dimanche dernier. Bouba Ngomena, le présentateur de ce programme de la chaine de télévision privée Canal 2 international se dit le premier surpris par ce regain de notoriété. Ce buzz était pourtant prévisible. Nous sommes sur le plateau de Canal presse le dimanche 13 décembre, lorsqu’Alain Fogue, l’un des invités, lève sa jambe plâtrée et la pose sur la table du débat. Le trésorier national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) voudrait ainsi prendre les téléspectateurs à témoin qu’il a été molesté par la sécurité de l’Assemblée nationale lors d’une manifestation pacifique des cadres de ce parti politique.

En effet, le 4 décembre dernier, des militants du Mrc ont tenté de distribuer des flyers aux députés présents à l’Assemblée nationale ce jour-là, pour faire passer leur message. L’épisode a été remis sur la table de Canal presse dimanche dernier. Chantal Tchuileu, directeur de publication de « La tribune de l’Est » a expressément mis en doute le fait que des membres du Mrc aient été brutalisés. Au bout d’une énième provocation de son voisin de table, Alain Fogue perd son calme et lève sa jambe plâtrée. « Voilà ma jambe. Touchez ! Touchez ! », crie l’enseignant d’université devant des paires d’yeux moqueurs et un présentateur déboussolé.  Un geste qui n’est pas sans « dégâts ».  Le politologue Mathias Eric Owona Nguini a posté des photos (captures d’écran) sur sa page Facebook avec un « No comment » qui en dit long.

Dommages

« Il va de soi que dans une société normale, le comportement des militants d’un parti politique influence positivement ou négativement son image », avise Charles Mongue-Mouyeme, consultant en marketing et communication. Il souligne que le comportement d’Alain Fogue peut  soit clouer le bec à tous ceux qui doutaient de son mauvais état de santé, soit alimenter la perception selon laquelle le Mrc grossit exprès les dommages subis pour s’attirer la compassion et la sympathie du public. Quoiqu’il en soit, Bouba Ngomena n’est pas prêt de divorcer de ses deux invités lors des prochaines éditions. Même s’il avoue avoir été « très mal à l’aise » ce dimanche.  M.Mongue regrette ainsi que « nos télévisions s’organisent pour que les débats soient houleux : la formulation des thèmes, le choix des invités, le ton des relances au cours des émissions, tout cela est orienté pour qu’il y ait du « feu » en plateau ».

© Mutations : Monique Ngo Mayag
15déc.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo