Un cadre du MRC détenu par la police à Yaoundé.
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Un cadre du MRC détenu par la police à Yaoundé. :: CAMEROON

Vladimir Abama a été interpellé le 17 octobre 2021 alors qu’il s’apprêtait à tenir une réunion du parti à son domicile.

Vladimir Abama est toujours gardé à vue au commissariat de sécurité publique du quatrième arrondissement au quartier Mimboman à Yaoundé. Hier 20 octobre 2021, plusieurs militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) sont allés au commissariat s’enquérir des nouvelles de leur camarade. Ce cadre du MRC a été interpellé le dimanche 17 octobre 2021 à son domicile par les policiers. Selon le responsable de la Communication du MRC, Vladimir Abama, cadre du parti dans l’arrondissement de Yaoundé 5ème a été interpellé par les éléments du commissariat de sécurité publique du quatrième arrondissement au moment où il s’apprêtait à tenir une réunion du parti à son domicile avec ses camarades.

Le responsable de la communication ajoute que les policiers venus pour procéder à l’interpellation de Vladimir Abama n’étaient détenteurs d’aucun mandat d’amener ou de perquisition délivrée par une autorité judiciaire. « Les policiers sont arrivés chez lui sans aucun document au moment où il leur a demandé de montrer le papier qui leur autorisait d’accéder à son domicile, ils ont forcé le portail et sont allés procéder à son interpellation.

Conduit au commissariat, on l’a accusé d’avoir refusé d’obtempérer lors d’une opération de rafle », explique un militant du MRC. Le 19 octobre 2021, Vladimir Abama a été déféré au parquet du tribunal de première instance d’Ekounou. Il a été renvoyé au commissariat pour compléments d’enquête. Le cadre du MRC a refusé d’être auditionné hier au commissariat sous prétexte qu’il n’était pas assisté par un avocat.

Une source policière rencontrée hier au commissariat affirme que le militant du MRC a refusé d’ouvrir son domicile à une équipe de patrouille policière qui recherchait les objets suspects dans plusieurs quartiers de l’arrondissement de Yaoundé 5ème. Une affirmation que rejettent les militants du MRC qui dénoncent une arrestation arbitraire. Le chargé de la Communication du MRC dénonce pour sa part les multiples répressions que subissent les militants du MRC depuis la dernière présidentielle d’octobre 2018.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo