World news CAMEROUN :: Taxe sur les téléphones : Le Pcrn salue la mesure prise par le chef de l’Etat :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Taxe sur les téléphones : Le Pcrn salue la mesure prise par le chef de l’Etat :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Jour : Solière Champlain Paka
  • mardi 20 octobre 2020 01:03:00
  • 1882

World news CAMEROUN :: Taxe sur les téléphones : Le Pcrn salue la mesure prise par le chef de l’Etat :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Avant cette intervention du chef de l’Etat, le Pcrn a dénoncé cette initiative.

«Nous saluons l’écoute du président de la République pour l’annulation de l’imputation de la collecte des droits de douanes sur le téléphone de contrebande, au consommateur. Dans la même veine en attendant l’application de l’équilibre géographique dans les concours administratifs et l’issue de la démarche contentieuse du Mouvement 10 millions de nordistes, le Pcrn propose également que le président ordonne la réparation de l’injustice à l’endroit des nordistes », ainsi a affirmé hier Cabral Libii, le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn). C’était après la publication d’une correspondance sur les réseaux sociaux du secrétaire général de la présidence de la République.

Correspondance dans laquelle, le président de la République demande au premier ministre de faire sursoir la mise en oeuvre de la collecte par voix numérique des droits de douane et taxes sur les téléphones portables. Avant cette mesure du président de la République, le débat sur la taxation des téléphones, tablettes et terminaux est allé dans tous les sens. Cabral Libii, le président du Pcrn s’est exprimé sur cette actualité lors d’une conférence de presse organisé le 16 octobre 2020.

Au cours de cette sortie, le député a dénoncé cette mesure qui viole la législation de la Cémac car « Il appartient à l’importateur de s’acquitter des droits de douane en aucun cas le citoyen. » A en croire l’homme politique, l’Etat devrait travailler à traquer les contrebandiers au lieu de faire payer le prix de la contrebande aux citoyens.

Ceci dit, cette mesure doit être révisée, conseille le Pcrn, afin de jeter un regard nouveau sur le téléphone. En attendant d’en arriver là, Cabral Libii appelle les Camerounais à faire bloc contre cette initiative et invite les organisations de la société civile à prendre leurs responsabilités. Ce même 16 octobre, l’Observatoire du développement sociétal (Obs) est montée au créneau afin de dénoncer cette « mesure scandaleuse et antipatriotique qui survient dans un contexte où les camerounais peinent à se relever de la déliquescence financière actuelle », signe Koulou Engoulou, le coordonnateur. L’Obs va plus loin en qualifiant cette mesure de « kleptocratique et malhonnête ; orientée vers la réalisation des intérêts égoïstes.»

Encore l’Enam…

Tout-porte à croire que, la nouvelle technique de prédation au Cameroun est le clientélisme selon Cabral Libii. « On crée une sorte d’interface et on met le privé. Ce dernier est très souvent un expatrié ; et on peut blanchir tranquillement les rétrocommissions et les petits arrangements. Il y a un réseau de clientélisme qui est en train de gangrener l’administration camerounaise. »

Au cours de cette conférence de presse, le énième scandale de l’Enam n’a pas échappé aux échanges. Une question qui n’est pas nouvelle mais qui s’exacerbe. Elle prend des proportions plus inquiétantes parce que ça devient ethniquement clivant.

« Il n’y a pas meilleure façon de préparer des affrontements inter-ethniques dans un pays. L’équilibre actuel est ethnique. Il faut passer à l’équilibre régional. Que les Camerounais se mobilisent », lance le leader du Pcrn.

Sous quelle forme prendra la résistance ? Cabral Libii donne rendez-vous dans les prochains jours.

20oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo