CAMEROUN :: Pourquoi les émissaires de l’UE et l’ONU ne vont pas en zone anglophone ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Pourquoi les émissaires de l’UE et l’ONU ne vont pas en zone anglophone ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Ben BATANA
  • jeudi 25 avril 2019 12:54:00
  • 10864

CAMEROUN :: Pourquoi les émissaires de l’UE et l’ONU ne vont pas en zone anglophone ? :: CAMEROON

Pendant trois jours, des émissaires de l’Union Européenne et l’Organisation des Nations Unies effectuent une visite au Cameroun en proie aux velléités sécessionnistes dans la zone anglophone et aux attaques du Boko Haram dans le septentrion.

Cela fait suite à un rapport du parlement Européen qui a passé au crible les violations des droits de l’homme dans le cadre de la crise anglophone qui dure depuis bientôt trois ans. Mais aussi la réponse des présidents du parlement et le Senat qui ont formulé le vœu de voir des émissaires de l’institution Européenne au Cameroun. Depuis le 24 avril, ces émissaires sont là, ils viennent de L’UE et de L’ONU.

Et c’est le journal La Nouvelle Expression qui l’annonce « Des émissaires au Cameroun ». La délégation dépêchée par les deux institutions internationales effectue une visite conjointe de trois jours au pays de Paul Biya. La dite visite a débuté hier 24 avril et s’achève ce 26 avril 2019.Sur le programme de cette visite, le journal est peu disert « Les informations glanées rapportent que les échanges vont porter sur les sujets d’intérêt commun, liés à la sécurité, au développement et à la situation humanitaire dans la région de l’Extrême-Nord » Nulle part, il n’est fait état de la descente de cette délégation dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, un autre théâtre des violations des droits de l’homme décrié par le parlement Européen dans son rapport.

Cette information, pour fondamentale qu’elle soit, a été royalement ignorée par Cameroon Tribune, le journal à capitaux publics qui s’est focalisé sur un autre émissaire venu au Cameroun pour les mêmes raisons humanitaire et de sécurité. « la Grande Bretagne réaffirme son soutien ». Reçu en audience hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, le haut-commissaire de Grande Bretagne, au Cameroun S.E Rowam James Laxton, a indiqué la disponibilité de son gouvernement à accompagner le Cameroun dans la recherche de solutions aux questions humanitaires et de sécurité dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

25avril
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo