Camer.be
FRANCE :: Urgent : Marcel Niat Njifenji a voté à Paris :: FRANCE
FRANCE :: POLITIQUE
  • camer.be : Oswald Herman G’nowa
  • dimanche 07 octobre 2018 18:50:00
  • 4478

FRANCE :: Urgent : Marcel Niat Njifenji a voté à Paris :: FRANCE

Le président du Senat est apparu physiquement diminué mais déterminé à exercer son devoir citoyen. Marcel Niat Njifenji, 83 ans, était accompagné de son épouse. Il était aidé par ses gardes du corps qui lui ont tenu la main le long du parcours entre l’entrée de l’ambassade et la salle dédiée au vote.

Plusieurs camerounais présents en ces lieux ont été tenus à bonne distance au-delà des grilles de l’ambassade. Ils ont hué la 2ème personnalité du Cameroun scandant le mot « voleur » à plusieurs reprises. Marcel Niat Njifenji a répondu aux attaques verbales de ses détracteurs par un petit sourire avant de pénétrer à l’intérieur du bâtiment abritant le siège de l'ambassade du Cameroun à Paris.

Le vote n'est pas obligatoire au Cameroun, un électeur malade peut ne pas voter. L’électeur qui ne vote pas ne remet aucun justificatif pour excuser son absence aux urnes. Le vote de Nyat Ndifendi ressemble plus à une opération de Com pour un homme donc la rumeur avait donné pour mort il y a quelques jours.

Plusieurs analystes émettent des réserves sur la légalité du vote du président du Sénat à l’étranger. Les fonctionnaires et agents des administrations publiques mutés ou admis à faire valoir leurs droits à la retraite après la clôture des délais d’inscription peuvent demander une inscription exceptionnel sur les listes électorales de leurs nouveaux lieux d’installation (article 82 code électorale).

Le fichier électoral des camerounais de l'étranger (notamment celui de Paris) ne concerne en rien un camerounais domicilié au Cameroun (ici Marcel Niat Njifenji). L'inverse n'est pas possible non plus.
C'est ce que dit la loi électorale.

Extrait. Loi n° 2012/001 du 19 avril 2012 portant Code Electoral, modifiée et complétée par la loi n°2012/017 du 21 décembre 2012

DE L’INSCRIPTION SUR LES LISTES ELECTORALES EN DEHORS DES PERIODES DE REVISION

ARTICLE 82.- (1) Peuvent être inscrits sur les listes électorales en dehors des périodes de révision, sans conditions de résidence et lorsque ces mutations entraînent un changement de résidence :
a) les fonctionnaires et agents des administrations publiques mutés ou admis à faire valoir leurs droits à la retraite après la clôture des délais d’inscription, ainsi que les membres de leurs familles domiciliés avec eux à la date de la mutation ou de la mise à la retraite ; les militaires démobilisés après la clôture des délais d’inscription. (2) Les dispositions de l’alinéa 1 ci-dessus s’appliquent également aux agents du secteur privé mutés ou admis à faire valoir leurs droits à la retraite.
(3) Les demandes d’inscription sur les listes électorales en dehors des périodes de révision sont accompagnées des indications nécessaires et déposées dans les services du démembrement communal d’Elections Cameroon.
ARTICLE 83.- (1) Les demandes sont examinées par la commission de révision des listes électorales dans un délai de neuf (09) jours, et au plus tard six (06) jours avant la date du scrutin. Les décisions de la commission sont notifiées sans délai aux intéressés.

(2) La commission inscrit l’électeur sur la liste électorale ainsi que sur le tableau additif qui est publié au plus tard quatre (04) jours avant la date du scrutin.

DES OPERATIONS ELECTORALES.
SECTION I DES BUREAUX DE VOTE

ARTICLE 102.- (1) Nul ne peut être admis à voter s’il n’est inscrit sur la liste électorale du bureau de vote concerné.
(2) Nonobstant les dispositions de l’alinéa 1 ci-dessus, le président et les membres de la commission locale de vote sont autorisés à y voter sur présentation de leur carte d’électeur.
(3) L’ordre d’inscrire donné en cas de recours par le tribunal compétent, attesté par une ordonnance, vaut inscription de l’électeur sur la liste électorale concernée.

07oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo