GABON :: Le courant ne passe plus entre Ali Bongo et les syndicats :: GABON
GABON :: Le courant ne passe plus entre Ali Bongo et les syndicats :: GABON
 
GABON :: ECONOMIE GABON :: Le courant ne passe plus entre Ali Bongo et les syndicats :: GABON
  • mondafrique.com : Catherine Graciet
  • samedi 21 mars 2015 10:53:38
  • 5676

GABON :: Le courant ne passe plus entre Ali Bongo et les syndicats :: GABON

Les syndicats gabonais claquent la porte à Ali Bongo qui leur proposait en désespoir de cause des augmenttions de salaires de 18%. Ce n'est pas assez, ont répondu les grévistes qui réclament 100%. Une fin de non recevoir...

Le fossé s’accroît dangereusement entre Ali Bongo et la rue gabonaise. Alors qu’une grève d’une durée illimitée décrétée par l’Union syndicale, qui représente environ 70 % des travailleurs (hors secteur pétrolier), est en cours dans la fonction publique depuis six semaines, Ali Bongo a tiré hier sa dernière cartouche : augmenter de 18 % les salaires des fonctionnaires. Une offre qui grèverait méchamment le budget de l’Etat gabonais déjà mis à mal par un baril de pétrole vivotant autour des 42-43 dollars.

Jusqu'à 100% d'augmentation

Mais voilà qu’au cours d’une assemblée générale syndicale, organisée hier, les grévistes ont décidé de durcir le mouvement. Ils ont en effet refusé l’augmentation de salaire de 18 % proposée par Ali Bongo et exigent une hausse supérieure à 100 % ! Plus précisément, une hausse du salaire de base de 150 à 600 euros par mois, ce qui représenterait une masse salariale de près de 400 milliards d’euros pour la seule fonction publique. Soit une somme proche du budget de l’Etat ! Une façon claire et nette pour les grévistes de clamer qu’ils ne veulent plus négocier avec Ali Bongo et réclament son départ. Une prochaine assemblée générale est prévue lundi 23 mars.

© mondafrique.com : Catherine Graciet
21mars
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo