Législatives 2022, Rachel Kéké: voici l'ivoirienne qui a battu un ex-ministre
FRANCE :: DIASPORA

FRANCE :: Législatives 2022, Rachel Kéké: voici l'ivoirienne qui a battu un ex-ministre

Rachel Kéké, 48 ans, a battu Roxana Maracineanu, l'ancienne ministre et championne de natation lors des législatives avec 177 voix d'écart au sein de la 7e circonscription du Val-de-Marne. Avec 50,30% contre 49.70%, Kéké  devient ainsi la 1ère femme de ménage à entrer à l'assemblée nationale française. 

La figure de la lutte des femmes de chambre est une franco-Ivoirienne qui se présentait sous la bannière de la Nupes. La NUPES est l'alliance de gauche portée par Jean-Luc Mélenchon. La Nupes a fait élire 131 députés.

Rachel kéké désormais Députée de la 7e circonscription du Val-de-Marne

D’Abidjan à Paris

L'ex-employée de l'hôtel Ibis des Batignolles s'était fait connaître lors des 22 mois de grève des femmes de chambre à Paris, entre 2019 et 2021.

Kéké s'était mobilisée pour améliorer les salaires et les conditions de travail des femmes de ménage face au "mépris" de la direction. Cette militante syndicaliste de la CGT est mère de cinq enfants. 

Elle est née le 30 mai 1974 dans la commune d'Abobo, au nord d'Abidjan, d'une mère vendeuse de vêtements et d'un père conducteur d'autobus. A la suite du décès de sa mère en 1986, Rachel Keke se retrouve en charge de ses frères et sœurs, à l'âge de 12 ans. 

Après le coup d'État de 1999 en Côte d'Ivoire, alors qu’elle est âgé de  26 ans, Kéké arrive en France. En près de 20 ans, elle a exercé plusieurs métiers : coiffeuse, caissière, aide à domicile pour personnes âgées, femme de chambre, puis gouvernante.

Kéké est naturalisée française en 2015. Elle s'est ensuite remariée en 2016 à l'artiste zouglou Bobby Yodé.

Elle a épousé Bobby Yodé en 2016

De la chambre (gouvernante) à la chambre (députée)

Premier dossier dont la nouvelle députée veut s'emparer : l'augmentation des salaires des femmes de ménage de l'Assemblée nationale. 

Rachel Kéké vit dans la très populaire Chevilly-larue. Elle se définit comme une "guerrière" et veut "faire du bruit" au Palais Bourbon, avec un message : "Secouer le cocotier" à l'Assemblée. 

Lire aussi dans la rubrique DIASPORA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo