FAME NDONGO ET LE PROJET E-NATIONAL HIGHER EDUCATION NETWORK : TOUT SAVOIR SUR LES 75 MILLIARDS DE F
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: FAME NDONGO ET LE PROJET E-NATIONAL HIGHER EDUCATION NETWORK : TOUT SAVOIR SUR LES 75 MILLIARDS DE F :: CAMEROON

LE MINISTRE FAME NDONGO ET LE PROJET E-NATIONAL HIGHER EDUCATION NETWORK : TOUT SAVOIR SUR LES 75 MILLIARDS DE FCFA

Le 18 Juin 2018 le premier ministre Philemon Yang effectuait une visite de travail en Chine.

Accueilli par son homologue chinois Li Kikiang, il avait sur sa table un dossier si cher au président Paul Biya, Celui d’interconnecter toutes les universités du Cameroun pour faciliter l’enseignement à distance, il s’agissait du projet E-NATIONAL HIGHER EDUCATION NETWORK. Le projet évalué à 75 milliards de FFCFA et finance par Eximbank China  en vertu de l’accord de crédit N° CHINA Eximbank GCL No (2015) 11 TOTAL No (550) signé le 22 août 2016 par Emmanuel Nganou Djoumessi à l’époque au MINEPAT il comportait :   La fabrication en Chine, le transport vers le Cameroun et la distribution dans les Universités de 500 000 ordinateurs portables aux étudiants des Universités publiques et privées ; 

La construction, l’équipement et la mise en exploitation de neuf (09) Centres ultramodernes du développement du numérique universitaire, dont un dans chaque Université d’État et un à l’Université Inter-États Congo-Cameroun à Sangmélima ;  La mise en place d’un Réseau virtuel d’interconnexion des Universités d’État et du Ministère de l’Enseignement Supérieur (RIC) géré par un Centre national du numérique universitaire à construire, équiper et mettre à la disposition du MINESUP ;  La conception, le développement et la mise en exploitation du Système Informatique de Gestion Intégrée de l’Enseignement Supérieur au Cameroun (SIGIRES).

LE BILAN DE CETTE OPERATION APRES 05 ANNEES ALORS QUE NOUS SOMMES A 01 MOIS DE LA LIVRAISON TOTALE.

Les huit Centres de développement du numérique universitaire et le Centre national du numérique universitaire sont entièrement construits et équipés. Des centres qui s’étendent parfois sur 1000 mètres carres comme celui de Dschang.  Le SIGIRES est entièrement développé. 

500 000 ordinateurs PBhev ont été fabriqués à Shenzhen en Chine, acheminés au Cameroun et mis à la disposition du MINESUP par le maître d’œuvre du projet.  490 000 ordinateurs à la disposition des huit Universités d’État et 106 Instituts privés d’enseignement supérieur. PREMIER TEST DU E-LEARNING .

La pandémie du covid 19 a permis au gouvernement de tester   ce projet qui malgré quelques perturbations liées à la fourniture du courant électrique, la mauvaise qualité des services des opérateurs MTN, Orange, Nexttel.

On peut aussi noter comme difficultés dans la faisabilité de ce programme, le coût élevé de l’accès au cours en visio-conférence, soit 500 à 1500 FCFA par séance, et surtout, de manière inexplicable que l’on retrouve des étudiants sans ordinateur PBhev ou smartphone alors qu’ils sont stoker dans certains établissements publics.   

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo