Camair-Co : Le chômage technique du personnel va coûter 1,5 milliards à l’Etat
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Camair-Co : Le chômage technique du personnel va coûter 1,5 milliards à l’Etat :: CAMEROON

Le président du conseil d’administration a confirmé la mise en chômage technique du personnel de Camai-Co qui devrait prendre effet dès ce 08 juin 2020.

La mesure a pris effet ce lundi 08 juin 2020. La compagnie nationale de transport aérien suspend les contrats de travail de 371 employés, soit près de 65% de son personnel. Si jusqu’à ce jour, l’on n’a pas d’information sur son implémentation, il n’en demeure pas moins que le quitus a déjà été donné au Directeur Général(DG) par le conseil d’administration.

Dans une correspondance signée ce 05 juin, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe demande par ailleurs au DG, que les concertations avec le collectif syndical de Camair-Co, dont les discussions n’ont pas jusqu’ici, conduits à un consensus, puissent être transmis au niveau du conseil d’administration.

« j’ai l’honneur de vous demander de transmettre l’ensemble de ce dossier pour avis au conseil d’Administration, avant de procéder à la mise en chômage technique de près de 65% du personnel à compter du lundi 08 juin 2020.» peut-on lire sur la correspondance du membre du gouvernement et Pca de l’entreprise publique. Cure d’amaigrissement La crise sanitaire que traverse actuellement le monde a grippé, au premier plan, le transport aérien en général et camerounais en particulier.

Avec la fermeture des frontières aériennes et civiles, Les vols sont suspendus, les avions cloués au sol et le personnel inactif. De ce fait, la compagnie aérienne publique camerounaise a opté pour une suspension provisoire de ses activités. A cet effet, le directeur Général avait, dans une correspondance adressée au PCA, suggéré la mise en chômage technique de 371 employés pour une période minimale de 06 mois. Une action qui nécessite à peu près 540 493 822 F CFA au titre des indemnités.

De manière concrète, l’indemnisation serait calculée proportionnellement au salaire mensuel. Soit 50% pour le premier mois, 40% pour le deuxième, 35% pour le troisième, 30% pour le quatrième, 25% pour le cinquième et 20% pour le sixième mois. Pour ce qui est du personnel retenu (206 au total), Louis Georges Njipendi Kouotou évaluait leur traitement salarial à 938 790 000 F CFA pour un coût total de la mesure de chômage technique de près de 1,5 milliards de F CFA. Un montant dont ne disposait pas l’entreprise et qui appelait alors à un soutien de l’Etat. « Compte tenu des difficultés de trésorerie de la Camair-Co, j’ai saisi le ministre des Finances par correspondance séparée de ce jour, pour solliciter de lui un appui financier en vue de la prise en charge des dépenses y afférentes » souligne-t-il.

La validation de cette mise congé par le président du conseil d’administration laisse en tout cas croire que le gouvernement est prêt à payer le prix de cette mesure.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo