CAMEROUN :: Affaire de la concession du terminal à conteneurs : Le tribunal remet DIT dans ses droits. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire de la concession du terminal à conteneurs : Le tribunal remet DIT dans ses droits. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Camer.be : Franck BAFELI
  • vendredi 27 décembre 2019 10:59:00
  • 4191

CAMEROUN :: Affaire de la concession du terminal à conteneurs : Le tribunal remet DIT dans ses droits. :: CAMEROON

Le tribunal administratif de Douala a donné son délibéré sur la requête formulée par Douala International Terminal (DIT). Sur l’attribution de la gestion du terminal à conteneurs. Le Port Autonome de Douala a été condamné.

Le tribunal administratif a dit le droit…

Le feuilleton de la concession du terminal à conteneurs a connu son épilogue hier à Douala. Le tribunal a dit le droit, face à une injustice criarde. Et on se souvient, cette juridiction a été saisie par DIT pour dénoncer la façon peu ordinaire avec laquelle le port autonome de Douala a procédé à la sélection des entreprises retenues dans la course à la gestion du terminal à conteneurs. Après 15 ans de gestion de ce terminal, le groupe APMT- Bolloré a été exclu de la short list. Après des arbitrages-tripatouillages peu orthodoxes. Une conduite irrégulière et approximative de l’appel d’offres par le PAD, censuré à trois reprises par les tribunaux nationaux.

Face aux irrégularités du PAD

Le verdict du  Tribunal Administratif de Douala sonne comme sanction des irrégularités du PAD et de son dirigeant quant à la conduite de ce processus. Ces agissements visant à exclure le Groupement de la procédure d’appel d’offre, étaient complétés par une campagne de presse intensive et insidieuse dénigrant le bilan pourtant largement positif de la concession de DIT. Un acharnement qui a conduit la direction générale du PAD, à la mise en régie du terminal à conteneurs. Au grand dam des décisions de justice et en dépit d la lettre de la présidence de la république demandant de sursoir au processus. Bien plus, et contre toutes les règles du droit de travail, une réquisition a été servie au personnel par voie d’huissier de justice. Leur intimant l’ordre de « se maintenir au service des le 31 décembre 2019 » pour assurer « loyalement » le service.

Des inquiétudes persistent pour l’économie du Cameroun.

Au demeurant, à la suite de la décision du tribunal, que va-t-il se passer ? Une assurance laconique dit qu’un nouveau système de gestion va être mis en œuvre. Il s’agit de Navis. Seulement, Ce système pour lequel le PAD a engagé début décembre la formation de son personnel, ne pourra être opérationnel au moment du kick off.   Les experts de Navis qui ont déployé de tels systèmes dans d’autres terminaux à conteneurs indiquent qu’il faut en moyenne six à 12 mois pour procéder au lancement d’une telle solution de gestion. Cette inquiétude laisse présager les risques que fait courir à l’économie du Cameroun la gestion en Régie par le PAD du terminal à conteneurs à partir de 2020.

27déc.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo