Affaire Nexttel : Le Vice-premier ministre Vietnamien attendu au Cameroun :: CAMEROON
Affaire Nexttel : Le Vice-premier ministre Vietnamien attendu au Cameroun :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE Affaire Nexttel : Le Vice-premier ministre Vietnamien attendu au Cameroun :: CAMEROON
  • camer.be : Franck BAFELI
  • jeudi 31 octobre 2019 08:51:00
  • 6100

Affaire Nexttel : Le Vice-premier ministre Vietnamien attendu au Cameroun :: CAMEROON

À l’invitation du gouvernement du Cameroun, le vice-Premier ministre vietnamien Vuong Dinh Huê effectuera du 1er au 3 novembre une visite de travail au Cameroun. Une rencontre est prévue avec le premier ministre, chef du gouvernement, Dion Ngute. Au menu des discussions, l’affaire Nexttel.

Nexttel, une entreprise plombée par un partenaire véreux
C’est une affaire qui n´a que trop duré. Elle plombe depuis plus d’un an l’activité de Nexttel, une société de téléphonie mobile, la troisième du genre installée au Cameroun. Issu d’un partenariat entre les hommes d’affaires Camerounais et Vietnamiens, son portefeuille est constitué de Viettel Global, de capitaux vietnamiens qui reste jusqu’à ce jour, principal partenaire détenant plus de 70% des actions de la coentreprise et Bestcam, de capitaux Camerounais avec 30% des actions. Très tôt, des divergences managériales sont nées entre les deux partenaires. Notamment au niveau de la gestion des fonds et du personnel. La partie Vietnamienne se sentant à chaque fois flouée par son partenaire local. Depuis plus d’un an, l’entreprise a pris du plomb dans l’aile, les abonnés trinquent.

Un comité interministériel pour trouver la solution
Après plus d’1 an de divergences entre les deux associés de l’entreprise, le commissionnaire, le comité interministériel, présidé par le Premier ministre camerounais, a tenu de nombreuses réunions et réalisé des enquêtes indépendantes au terme desquelles se dégage une liste de 22 recommandations approuvées en juillet 2019. Celles-ci traitaient directement de la question des ressources humaines vietnamiennes et du rôle de Viettel Global dans la coentreprise. Cette dernière décision du président camerounais est motivée par la forte volonté de l’état camerounais de tout mettre en œuvre pour garantir les droits légaux des partenaires vietnamiens au Cameroun. Un envoyé spécial, Quoc Cuong, représentant le gouvernement vietnamien, a conduit une délégation au Cameroun en mai 2019 dans le but de trouver rapidement les diverses orientations de solutions.

La résistance de la partie Camerounaise
Malgré ces démarches, rien n’y fit. Le partenaire Camerounais continue dans le dilatoire. Et, malgré la mise en garde de la tutelle, le ministère des postes et le régulateur ART qui estiment que « la coentreprise Nexttel s'effondrerait dans un délai de six mois si la situation persiste ». L'équipe de Bestcam a continué à commettre des actes peu coopératives visant à retarder la mise en œuvre des recommandations du comité; comme par exemple, manipuler des entreprises communes lors de la collecte du produit de vente sur des comptes personnels, retarder les paiements aux partenaires et nommer de manière arbitraire du personnel pour des postes importants.

Une délégation de haut niveau venue du Vietnam
Aussi, croit-on savoir que l´arrivée imminente au Cameroun d´une forte délégation de haut niveau, constituée de 9 membres dont Vuong Dinh Hue, deputy prime minister, Tai Thanh Quy, chairman of Nghe and provincial People’s commettee, Pham Anh Tuan, Vietnamian ambassador to Nigeria, Nguyen Sy Hiep, deputy head of government office, Nguyen Minh Vu, deputy minister of foreign affairs, Dang Hoang An, deputy minister of industry and trade, Nguyen Hoang Hiep, deputy minister of agriculture and rural development, Le Dang Dung, chairman of Viettel group, Nguyen Thi Hoa, deputy general director of Viettel Global va contribuer à mettre définitivement fin à la cacophonie. Il faut noter que le Cameroun est l’un des 10 plus grands partenaires commerciaux du Vietnam en Afrique, avec des échanges bilatéraux atteignant 219,7 millions de dollars en 2018.

 

 

 

 

 

31oct.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo