CAMEROUN :: Terminal à conteneurs : Ce qu’on attend du nouveau concessionnaire :: CAMEROON
CAMEROUN :: Terminal à conteneurs : Ce qu’on attend du nouveau concessionnaire :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Cameroon Tribune : Alliance NYOBIA
  • mercredi 18 septembre 2019 09:10:00
  • 6569

CAMEROUN :: Terminal à conteneurs : Ce qu’on attend du nouveau concessionnaire :: CAMEROON

Outre un droit d’entrée de 24,3 milliards F et une redevance fixe annuelle de 9,2 milliards, Terminal Investment Limited va acquérir du matériel et investir .

Retenu comme adjudicataire provisoire de la concession du terminal à conteneurs du port de Douala, Terminal Investment Limited (TIL) est au cœur des conversations sur la place portuaire depuis ce 16 septembre. C’est lundi dernier en effet qu’un communiqué du directeur général du Port autonome de Douala (Pad) informant l’opinion de ce statut a été rendu public. A l’analyse des offres (et donc des engagements pris), on relève dans un premier temps que, comme droit d’entrée, payable à la signature du contrat, TIL va débourser 24,3 milliards de F, contre 600 millions pour l’ancien opérateur, selon une source proche de la commission ad hoc d’attribution de la concession du terminal à conteneurs.

Le nouvel opérateur s’est en outre engagé, pour les 15 ans de la concession, à verser une redevance annuelle fixe de 9,2 milliards (contre 3,1 milliards précédemment), ainsi qu’une redevance variable de 8% du chiffre d’affaires durant les cinq premières années, 12% sur les cinq années suivantes et 32% pendant les cinq dernières. Autre aspect sur lequel TIL est attendu, les investissements : au total, 153 milliards de F sont prévus sur les 15 années de concession, avec, entre autres, des acquisitions de portiques de quai et de portiques de parc. Le portail des camerounais de Belgique. Il y aura également du changement dans la structure du capital du nouveau concessionnaire. La part du Pad passe de 6% à 25%, tandis que celle des nationaux, de 2,5% par le passé, va s’établir désormais à 20%. « Ceci va permettre aux nationaux d’acquérir le savoir-faire nécessaire pour prendre le relais à l’avenir en matière de gestion d’un terminal à conteneurs », explique notre source.

Pour ce qui est du sort des employés de Douala International Terminal (Dit), Maurice Djoko, CT n°2 au Pad, et président de la commission ad hoc d’attribution de la concession affirme : « Nous avons pris langue avec Dit, pour nous concerter sur les modalités de transfert du personnel. L’objectif clairement affiché par le directeur général du Pad étant que tout soit mis en œuvre pour que ce personnel soit reversé au nouveau concessionnaire ».

18sept.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo