Non, ces photos ne montrent pas des soldats français arrêtés par l’armée camerounaise :: CAMEROON
Non, ces photos ne montrent pas des soldats français arrêtés par l’armée camerounaise :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • AFP : Monique Ngo Mayag
  • jeudi 04 avril 2019 00:00:00
  • 10335

Non, ces photos ne montrent pas des soldats français arrêtés par l’armée camerounaise :: CAMEROON

Des publications Facebook partagées plusieurs centaines de fois depuis le 26 mars prétendent montrer l'arrestation par l'armée camerounaise de "soldats français" combattant aux côtés de Boko Haram. Pour autant, aucune des images utilisées dans ces publications ne montre des soldats français. L'ambassade de France au Cameroun dément pour sa part ces arrestations.

"L'armée camerounaise arrête 8 soldats français combattant de #Boko_Haram", affirme la page Facebook "Tchieeee Je Suis Tombé Dedans Deh" -- suivie par près de 140.000 personnes --, qui précise que "Laurent Fabius, le ministre français chargé des affaires étrangères aurait ordonné la libération immédiate et le rapatriement" desdits soldats.

Plusieurs autres publications Facebook postées depuis le 26 mars affirment la même chose, certaines renvoyant vers des articles en ligne.

Contacté par l'AFP, l'auteur du premier article faisant état d'une arrestation de militaires français par l'armée camerounaise (article publié le 15 janvier 2015) n'a pas donné suite à notre demande. Dans son article, et dans les autres publiés par la suite, rien ne vient étayer l'affirmation selon laquelle des soldats français ont été interpellés au Cameroun.

"L’article auquel vous faites référence date visiblement de 2015, période à laquelle il y a eu beaucoup de fausses informations circulant sur l’armée française et Boko Haram. Il s’agit bien d’un fake comme cela en avait tout l’air", a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’ambassade de France au Cameroun.

En outre, Laurent Fabius n'est plus le ministre français des Affaires étrangères depuis février 2016.

Photos sorties de leur contexte

Par ailleurs, aucune des trois photos utilisées dans les différentes publications faisant état d'une arrestation de soldats français ne montre des militaires de l'armée française :

  1. une de ces photos a en réalité été prise par l'AFP au Zimbabwe en mars 2004, et montre le mercenaire britannique Simon Mann, qui avait été accusé d'être le "cerveau" d'un coup d'Etat déjoué en Guinée équatoriale contre le président Teodoro Obiang Nguema.
  2. une autre photo (voir ci-dessous) montre en réalité des marines américains aux côtés de soldats camerounais, comme permet de le montrer une recherche d'image inversée. Ce cliché a été pris en février 2016 à Limbé, au Cameroun, au cours d’une session de formation dispensée par les forces marines américaines à destination de la compagnie camerounaise des Palmeurs de combats. On la retrouve ici, sur le site officiel des marines américains.
  3. Enfin, une dernière photo utilisée par certains internautes montre elle aussi une session de formation entre des marines américains et l'armée camerounaise. Cette image, prise en février 2018, est notamment visible ici, sur la banque d'images Alamy.
04avril
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo