Camer.be
Delor Magellan Kamseu Kamgaing : “Il faut promouvoir le riz camerounais” :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE Delor Magellan Kamseu Kamgaing : ?Il faut promouvoir le riz camerounais? :: CAMEROON
  • Le Jour : Propos recueillis par Vicky Tetga
  • vendredi 04 janvier 2019 15:05:00
  • 1248

Delor Magellan Kamseu Kamgaing : “Il faut promouvoir le riz camerounais” :: CAMEROON

Le président de la ligue Camerounaise des consommateurs s’exprime sur les critères de choix d’un riz de qualité.

Quels sont les risques des consommateurs dans un marché du riz ouvert à la contrebande ?
Lorsque nous importons habituellement du riz, les risques sont que nous pouvons en retrouver du riz contrefait. Et tant que nous ne sommes pas sûrs de la traçabilité, ça ne pourra pas aller. Il faut avoir une bonne traçabilité, avoir des documents qui confirment que cette qualité de riz a été analysée et que l’Anor a accordé un certificat de conformité. Face à cela, tant qu’il n’y aura pas une bonne production locale, on va toujours courir des risques en consommant du riz importé. Nous voulons encourager le gouvernement à faire la promotion du riz « made in Cameroon » parce qu’il est bio, il est naturel, il est récolté et directement mis sur le marché contrairement au riz importé qui a plusieurs escales.

Quelles actions menez-vous pour promouvoir un riz de qualité dans nos plats ?
Nos actions vont dans le sens du plaidoyer auprès du gouvernement pour une prise de mesures dans ce sens. Nous lui demandons d’encourager les importateurs de riz à s’investir dans la production locale. Tant qu’il n’y aura pas une production locale, Certains problèmes de qualité se poseront toujours.

Quels critères de choix conseillerez-vous aux consommateurs lorsqu’ils veulent choisir un riz ?
Le premier conseil serait de choisir le riz camerounais et le riz importé seulement en l’absence du riz local. Concernant le riz importé, les consommateurs doivent demander les justificatifs qui montrent que ce riz est de qualité. camer.be. C’est le seul élément pour s’assurer. Les commerçants doivent présenter le certificat de conformité de l’Agence des normes et de la qualité (Anor). En même temps, nous demandons à l’Anor de marquer tous les produits et services conformes à la norme pour permettre au consommateur de les distinguer.

04janv.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo