CAMEROUN :: Quand les décrets de Paul Biya font jaser :: CAMEROON
CAMEROUN :: Quand les décrets de Paul Biya font jaser :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Le Messager : Dimitri AMBA
  • dimanche 23 décembre 2018 10:48:00
  • 8419

CAMEROUN :: Quand les décrets de Paul Biya font jaser :: CAMEROON

Le nouveau Directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature est issu de la cellule familiale souche du chef de l’Etat, les responsables de Camtel, scdp sont des épouses d’anciens barons de la république Leur bombardement fait l’objet d’un vif débat dans les chaumières. Curiosités pense une grande opinion avec des soupçons de manipulations à la clé.

Paul Biya est-il le véritable signataire des récentes nominations opérées au sein de certaines institutions du pays ? La question est sur toutes les lèvres au point où d’aucuns s’accordent à penser que cela serait l’œuvre de quelques personnalités relevant de son dernier carré qui auront frappé ce coup. Est-ce vraiment le cas ? Difficile de le savoir dans la mesure où le concerné n’a pas donné des signes d’être une victime expiatoire d’un groupuscule qui aurait pris les commandes du palais en lui et place du véritable créateur. Lorsqu’il décide de la libération de 289 prisonniers cueillis dans le cadre de la crise anglophone, l’on trouve salutaire la mesure qui consiste à décrisper l’atmosphère sur le terrain, mais dès lors qu’une autre décision est prise sans que cela n’arrange les uns et les autres, cela devient un procès presqu’en sorcellerie. En en croire cet opinion, certains hauts commis de l’Etat ont décidé de mettre à terre la fonction présidentiel en oubliant toutefois le caractère « discrétionnaire » qui encadre les différentes nominations.

Les parapheurs sont pourtant pleins à craquer, des responsables ayant en charge de produire les fichiers des compétences nationales le font allègrement et c’est certainement dans un panier que les « heureux » élus sortent du lot. L'info claire et nette - camer.be. Présenté comme l’homme le plus renseigné au Cameroun, Paul Biya peut-il se permettre pour des structures aussi sensibles que celles évoquées plus haut de balancer des aventuriers, des profito-situationnistes, et des pieds plats alors qu’il a rendezvous avec l’histoire ? Si ce n’est donc pas lui, qui a pu introduire ces noms pour que le « saints des saints » vise afin de changer des destins de ceux là jusqu’avant la nomination ne faisait l’objet de tout commentaire.

Pièce de rechange

Leurs « vies » ont changé et désormais appelez-les Mr ou Mme le Dg avec ce que cela confère comme avantages. Pour ce qui est de la Cameroon Telecommunications (Camtel), Judith Ya'a Soundey, épouse Achidi prends les commandes en remplacement de David Nkotto Emane qui aura fait son temps. La seule évocation du nom du nouveau Dg fait pâlir, puisque l’on évoque directement une sorte de récompense à l’endroit de son époux qui fut autre Premier Ministre et récemment sénateur, pourtant Dame Achidi est dans la maison depuis plusieurs années ce qui lui donne quand même un certain crédit même si l’on pense qu’on aurait pu trouver une autre pièce de rechange. A la Scdp c’est Véronique Manzoua, épouse Moampea Mbio, la veuve de l'ancien secrétaire d'Etat aux Transports décédé en 2007, Edmond Moampea Mbio il se dit que le palais de l’Unité a pesé de tout son poids pour que celle qui était encore Dga de la caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) soit imposée aux administrateurs. On lui fait donc le procès de la filiation. Matoya Cletus Anye, le nouveau Directeur général de la mission de développement du Nord-ouest (Mideno), remplace l'ancien ministre des Transports John Begheni Ndeh.

Casting

Parmi les actes du chef de l’Etat se trouve bien, il y a un cas qui suscite une levée de bouclier, c’est le nouveau Directeur Général de l’école nationale d’administration et de magistrature (Enam). Le magistrat de 1er grade est mangé dans toutes les sauces parce qu’il y aurait une filiation avec une notabilité très proche du chef de l’Etat. Notamment le chef supérieur des Yezoum la communauté dont est originaire Paul Biya. Des langues serpentines croient que ce « petit geste » est un pied de nez, une vraie récompense, un gâteau à sa famille qu’il n’aura soutenu depuis son arrivée à Etoudi. Si cela venait d’un autre fils Yezoum, la dérive langagière n’aurait pas été de cette ampleur. Car même l’évocation de son cursus n’est qu’un prétexte pour éluder la véritable raison du vomitorium.

Pierre Bertrand Soumbou Angoula est un pur produit de l’Enam et évoquer sa jeunesse n’est qu’un alibi car en droit administratif l’on vous dira que « le grade appartient à l'individu, la fonction à l'Etat » ce qui en clair signifie que le « fils » du chef de l’Etat qui vient d’être nommé est attendu sur le terrain des réformes. Le « jeune » magistrat bien avant d’intégrer l’Enam avait déjà officié dans certaines structures. Et pourtant cela est balayé d’un revers de la main qui penche vers une certaine légèreté dans ce casting qui ne serait pas l’oeuvre de Paul Biya mais des réseaux savamment tapis au palais et dans les couloirs. Au préalable, l’on imagine aussi que des consultations auraient sûrement été faites à cet effet. A en croire les pourfendeurs du nouveau Dg, Paul Biya n’a pas bien pris connaissance du projet de nomination préparé par ses collaborateurs au palais de l’unité. Il faut donc dénoncer ce qui est qualifié d’imposture parce que Pierre Bertrand Soumbou Angoula n’a pas le bagou nécessaire pour occuper cette fonction.

23déc.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo