Camer.be
CAMEROUN :: Mgr Samuel Kleda donne son avis :: CAMEROON
CAMEROUN :: RéLIGION CAMEROUN :: Mgr Samuel Kleda donne son avis :: CAMEROON
  • Cameroon Tribune : Rita DIBA
  • mercredi 24 octobre 2018 09:39:00
  • 19710

CAMEROUN :: Mgr Samuel Kleda donne son avis :: CAMEROON

C’était lors d’un échange avec la presse donnée hier à Douala par le président de la Conférence épiscopale du Cameroun.

Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et président de la Conférence épiscopale du Cameroun, a convié la presse pour un échange ce 23 octobre 2018 dans la cité économique. Il s’agissait, au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel avec Paul Biya en vainqueur, de donner son avis sur l’ensemble du processus. Une position qui n’engage pas la Conférence épiscopale qui, « le moment venu (…) se prononcera officiellement », a tenu à préciser l’archevêque.

Ainsi, Mgr Kleda a posé un regard critique et partagé ses réflexions sur le processus électoral concernant plusieurs aspects comme l’impact de la crise anglophone sur le scrutin, les revendications de candidats de l’opposition, la révision du code électoral avant les prochaines échéances électorales, l’état du développement dans certaines régions du pays comme l’Extrême-Nord, la pauvreté, la question de la paix, les attentes du peuple camerounais, l’image que le Cameroun renvoie sur le plan international, etc.

Autant de points sur lesquels il a invité le gouvernement à se pencher. Il a en particulier exhorté le président réélu d’être à l’écoute. Pour revenir à certains sujets comme la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest par exemple, l’archevêque a réitéré l’invitation faite par l’Eglise catholique :

« J’espère qu’après cette élection, nous serons davantage entendus. Nous continuerons à plaider pour qu’il y ait le plus vite possible un dialogue, l’instauration d’un dialogue inclusif, qui appelle tout le monde pour construire notre pays. Il est temps qu’on s’asseye autour d’une même table pour mettre fin à cette crise parce que tout ce qui est conflit retarde le développement d’un pays. »

24oct.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION
Vidéo