CAMEROUN :: La paroisse Christ sauveur à nouveau cambriolée à Bangue :: CAMEROON
CAMEROUN :: La paroisse Christ sauveur à nouveau cambriolée à Bangue :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: RéLIGION
  • Cameroon Tribune : Georges Emmanuel TSAYID
  • samedi 13 juillet 2019 09:32:00
  • 1046

CAMEROUN :: La paroisse Christ sauveur à nouveau cambriolée à Bangue :: CAMEROON

Des malfrats se sont introduits dans le presbytère et la chapelle dans la nuit de jeudi à vendredi, derniers et ont saccagé les bureaux.

Les mesures sécuritaires prises à la suite du cambriolage survenu dans la paroisse Christ sauveur de Bangue (Douala Ve ) il y a quelques semaines n’ont pas découragé les bandits. Une fois encore, l’argent de la fête des récoltes était dans le viseur des malfrats. Mais le curé avait eu l’idée de garder l’argent collecté le 30 juin dernier en lieu sûr. Comme mû par une intuition jeudi vers 18h, le curé Jovita Awuzieke va décider d’aller passer la nuit ailleurs.

Selon lui, des malfrats armés ont ligoté les deux gardiens et cassé le dispositif d’alarme pour opérer en toute tranquillité. Les portes étant doublement cadenassées, ils ont cassé les murs pour s’introduire dans le presbytère, puis dans la chapelle. Cherchant de l’argent, les cambrioleurs ont saccagé tous les bureaux jusqu’au sanctuaire de la chapelle, mettant tout sens dessus dessous. Le portail des camerounais de Belgique. Seule la chapelle d’adoration a échappé à leur furie. « Ils ont tout cassé. Ils sont allés jusqu’à profaner la statue de la Vierge Marie, qu’ils ont renversée croyant qu’on y avait caché l’argent de la fête des récoltes. C’est un véritable sacrilège », relève Jovita Awuzieke.

« Dieu seul sait ce qui se serait produit s’ils nous trouvaient, surtout qu’il n’y avait pas d’argent. Le matin, les fidèles ne nous voyant pas ont cru à un enlèvement », poursuit notre source. Le bilan de ce deuxième cambriolage fait état de quatre ordinateurs portables et l’argent prévu pour le paiement d’ouvriers emportés. Selon le curé, les auteurs ne viennent pas de loin. L'info claire et nette. Des soupçons pèsent aussi sur le premier gardien, porté disparu depuis le premier cambriolage. Le curé qui remet tout entre les mains du Seigneur s’inquiète néamoins de leur sécurité. Une deuxième enquête a été ouverte, alors que les résultats de la première restent attendus. L’argent collecté lors de la fête des récoltes était destiné à la construction de la nouvelle chapelle en chantier depuis dix ans.

13juil.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION

canal de vie

Vidéo