Camer.be
CAMEROUN :: LIONS INDOMPTABLES : Le problème du capitanat refait surface :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Repères : Hermann III EWANE
  • samedi 22 septembre 2018 10:20:00
  • 2241

CAMEROUN :: LIONS INDOMPTABLES : Le problème du capitanat refait surface :: CAMEROON

En faisant de Michael Ngadeu Ngadjui, le premier capitaine de son ère, lors du match face aux Comores le 8 septembre 2018, Clarence Seedorf, le sélectionneur des Lions indomptables s’est mis à dos Vincent Aboubakar et Idriss Carlos Kameni , deux doyens du groupe qui ont préféré bouder le match.

Et revoilà la fameuse histoire du capitanat qui refait surface au sein de la tanière des Lions indomptables du Cameroun. Le duo Seedorf-Kluivert a eu du mal à créer un consensus entre les anciens et nouveaux. Vincent Aboubakar a vigoureusement protesté du côté de Moroni aux Comores. L’un des plus anciens de la sélection nationale (8 années au sein de la tanière) a simplement boudé le match. Toute chose niée par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) qui avance plutôt la thèse de contusion musculaire contractée par le joueur de Porto et confirmée par le staff médical des Lions. Seulement, chose curieuse, le 13 septembre, soit cinq jours après l’épisode de Moroni, Vincent Aboubakar était sur la pelouse pour le match Porto-Chaves, où il a joué 81 minutes. Le portail de la diaspora camerounaise en Belgique. Pourtant, selon un médecin rencontré, la contusion, entendue comme « un écrasement de fibres musculaires par choc direct entraînant la formation d’un hématome profond et/ou superficiel limitant ainsi l’amplitude du mouvement» nécessite au moins huit jours de repos.

Toute chose qui laisse croire que l’ancien attaquant de Coton sport de Garoua n’apprécie pas la rotation du brassard au sein de la tanière et revendiquerait en tant qu’ «ancien le plus constant», le port de cette étoffe. D’ailleurs, le buteur de la finale de la CAN 2017 face à l’Egypte a déjà été nommé vice-capitaine de la sélection camerounaise au lendemain du Mondial 2014 au Brésil. Il estime donc que le temps est venu pour lui, de porter ce brassard qui suscite tant de convoitises, au risque de déstabilisation de l’équipenationale déjà minée par des problèmes de toutes sortes. Autre joueur qui n’apprécie guère cette rotation, c’est bien Idriss Carlos Kameni. L'information claire et nette. Le gardien de buts âgé de 34 ans reste actuellement le plus capé en sélection nationale avec près de 18 ans de services. Pour le match Comores-Cameroun camer.be, le joueur de Fenerbahce a eu du mal à comprendre son absence sur la feuille de match. La Fédération camerounaise de football n’a pas trouvé utile de s’expliquer. La dernière fois où le joueur a été aperçu lors du dernier regroupement, c’est bien à la veille du match. «A la veille de la rencontre, Clarence Seedorf a réuni à l’hôtel Ngadeu, Kameni et Aboubakar à propos du brassard de capitaine. Et il a trouvé judicieux de donner le brassard à Ngadeu pour cette rencontre», renseigne Parfait Siki, chef de la Cellule de la communication sur les antennes de la télévision Canal 2 international. Depuis 2009, le brassard de capitaine au sein de la sélection nationale a connu cinq titulaires. Rigobert Song, Samuel Eto’o, Stéphane Mbia, Benjamin Moukandjo et aujourd’hui Michael Ngadeu. Des passages de témoin qui ont suscité à chaque fois un tollé dans le vestiaire des Lions indomptables et en dehors.

LA BROUILLE PERSISTE

L’arrivée de Paul le Guen au Cameroun marque le début de cette brouille au sujet du brassard de capitaine des Lions indomptables. C’est le 29 juillet 2009 que le technicien français arrive au Cameroun pour un contrat de 5 mois qu’il prolongera après la qualification du Cameroun pour la Coupe du monde Afrique du Sud 2010. L’une des premières décisions, le passage de témoin entre #Song et Eto’o# à propos du capitanat. Et le 12 août 2009, lors du match amical Cameroun-Autriche, Eto’o inaugure son capitanat. Passant ainsi de 2ème vice à titulaire. A l’époque, ce changement a suscité des remous et des divisions dans la tanière. La suite, on la connait : la retraite de Rigobert Song après s’être retrouvé au banc de touche comme remplaçant. Mais, pour Le Guen, «à la tête de chaque groupe dans le monde, l’on retrouve des stars. Cristiano au Portugal, Ibrahimovic en Suède », avait-il avancé.

Le sociétaire de Qatar SC arbore alors le brassard de 2009 à 2014, avec au passage une flopée d’échecs à chaque compétition. D’aucuns y voyaient au-delà de son niveau international, sa posture de plus ancien. D’ailleurs l’ancienneté semblait alors l’un des critères pour arborer cette étoffe. Malgré le désir ardent du ministre des Sports de l’époque, Michel Zoah, d’obtenir la tête du capitaine, il est confirmé par Lavagne, Clémente et Finke. A en croire certaines sources, tout se passait dans la tanière comme le voulait le nouveau capitaine. D’ailleurs, l’un des techniciens français de l’époque, Denis Lavagne confessait dans les colonnes de Jeune Afrique: «Samuel Eto'o veut à la fois être joueur, sélectionneur et président ». Et d’ajouter que : «Il a eu le brassard de capitaine.

Avec moi, cela n’aurait pas été le cas. Donner le brassard à quelqu’un qui a fait grève et boycotté un match, parce que le ministre des Sports de l’époque ne voulait plus de lui comme capitaine ? Impossible.» Avec la performance ridicule des Lions indomptables au Mondial brésilien de 2014, les supporters vont réclamer la tête du capitaine, tout comme certains dirigeants, qui l’accusent d’avoir semé le « bordel » dans le vestiaire. C’est le turnover, Volker Finke réajuste. Stéphane Mbia est désigné capitaine. Le 25 août 2014, il est confirmé par Adoum Garoua, Minsep de l’époque. L’arrivée d’Hugo Broos va changer la donne, Benjamin Moukandjo est nouveau capitaine. Avec Seedorf, la présence de l’ancien capitaine au sein des Lions est remise en cause. Raison : il évolue dans un championnat de seconde zone. La nouvelle tête de file est alors Michael Ngadeu, arrivé au sein des Lions indomptables, le 3 septembre 2016.

22sept.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo