Camer.be
CAMEROUN :: Minsec : Voici comment les frais d’examen seront payés :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Marie Laure Mbena
  • jeudi 30 août 2018 14:21:00
  • 1043

CAMEROUN :: Minsec : Voici comment les frais d’examen seront payés :: CAMEROON

La ministre Lanova Lyonga a présidé le vendredi 24 aout une réunion sectorielle par rapport aux examens officiels 2018 et sur la préparation de la rentrée scolaire.

Responsables des services centraux, déconcentrés et des organismes sous tutelle du Ministère des enseignements secondaires ont pris part à cette sectorielle qui s’est tenue le 24 aout 2018 dans les locaux du Collège Jean Tabi Yaoundé. Deux éléments principaux ont marqué cette activité à savoir la présentation de la procédure à suivre pour la numérisation du paiement des frais exigibles et des frais d’examens et un bilan sur le déroulement des examens et concours officiels de la session 2018.

Plusieurs raisons sont à l’origine de ce processus de numérisation notamment la dissimulation des fonds, l’établissement des doubles quittances, les malversations financières, la perception des frais indus, les distractions des frais d’examens, la maitrise approximative des effectifs, les fausses déclarations. Ce sont ces tares que le chef de division des affaires judiciaires Léopold Djomnang a relevé.

Le Minsec a signé un partenariat avec 4 opérateurs pour effectuer les transactions au rang desquelles Orange, la Compost, Mtn et Express union dans l’objectif d’assurer la traçabilité, la transparence et la sécurité dans la gestion financière des établissements scolaires publics d’enseignement secondaire, de promouvoir la bonne gouvernance à travers le E-government. Sur le plan étatique, cette opération permettra de réduire la circulation des faux timbres, de sécuriser les droits des timbres et d’optimiser les recettes des droits de timbres.

Quant au paiement des frais, chaque élève devra se rendre chez l’un des opérateurs indiqués ci-dessus avec sa somme d’argent. Pour les transactions, une somme de 100 FCFA sera versée par chaque élève. « Ces frais sont symboliques et sont liés au service que les clients obtiennent des opérateurs », a déclaré Boniface Bayaolo, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires chargé de l’enseignement normal. Les établissements auront un code individuel qui va permettre aux opérateurs de les identifier. Chaque établissement fera l’objet d’un dossier dans lequel chaque classe sera un fichier. Dans ce fichier, l’on pourra retrouver des informations telles que le niveau, le sexe, la région, le département et bien d’autres.

Ainsi, toutes les données enregistrées par rapport au paiement des frais par un élève, la transaction peut se faire d’un compte à un autre si le parent est en possession d’un. Des équipes seront mises en place au sein de ces opérateurs pour permettre une bonne gestion et coordination des opérations.

30août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo