Camer.be
Suisse- Cameroun:  L’étrange aveuglement des pro Biya à protéger leur mentor (Texte et vidéo) :: SWITZERLAND
SUISSE :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Brice G. Ndoumen
  • lundi 10 octobre 2016 17:33:58
  • 22004

Suisse- Cameroun: L’étrange aveuglement des pro Biya à protéger leur mentor (Texte et vidéo) :: SWITZERLAND

Les Camerounais, partisans du pouvoir en place à Yaoundé qui s’opposent frontalement au changement au Cameroun afin de perpétuer leur forfaiture, sont de ceux-là qui se refusent ouvertement au bien être des camerounais.

Ce sont les mêmes qui pillent à longueur des journées les richesses du pays. Ce sont eux qui se soignent à l'étranger après un moindre  mal de tête. Ce sont eux qui roulent dans les grosses cylindrées au Cameroun. Ce sont eux qui occupent les hautes sphères de l'administration camerounaise aussi bien à l'étranger qu'à l'intérieur.

Nous sommes de ceux qui depuis des années, attirent l’attention des élites politiques camerounaise sur ce qui est leurs responsabilités devant l’abaissement du Cameroun. Ils sont nombreux à croire que nous nous sommes trompé de combat, il n’en est rien. Ils ne sont pas habitués à la manifestation des esprits libres, ils n’ont que leurs courtisans et leur soumission à la collaboration comme but de vie en oubliant qu’ils sont bien installés en première classe dans le train de la forfaiture.

De l’hôtel Intercontinental de Genève, à l'hôtel Le Meurice de Paris, l’histoire humiliante de pays dirigé par les ennemis de la démocratie, se confirme toujours par l’étrange aveuglement du gouvernement antinational de la collaboration et de l’abaissement de la nation. Le constat aujourd’hui est claire pour beaucoup d’entre nous. Tous les pays africains ayant des dirigeants politiques cooptés par la France ne parviendront à aucun développement dans les prochaines années.

Nous l'avons une fois de plus observé le week-end passé à travers une vidéo de la manifestation du Front Uni de la Diaspora camerounaise devant l'hôtel intercontinental de Genève où loge le président camerounais et sa suite depuis la fin de la récente assemblée générale de l'ONU.

Pendant qu'un activiste s'affaire à dénoncer les manquements du pouvoir au Cameroun, c'est la garde rapprochée de Paul Biya qui se transforme en photographe. Filmant à tous les coins les moindres geste du manifestant. Une manière de lui dire que "Nous avons ton image et t'attendons au Cameroun pour t'assassiner".

Ces délateurs, aboyeurs formatés de la pensée unique, ne l’oublions pas, participent à la destruction de notre Société. Ils voudraient nous voir rejoindre le troupeau destinés au saignement final programmé, tout en ignorant que les moutons, même bien nourries et choyés finissent souvent égorgés ou tombent du haut d’une falaise pour aller s’écraser comme des excréments, quelques mètres plus bas. Notre monde politique regorge des hommes qui se sont fait piéger par les sirènes d’un pouvoir dictatorial.

Certains se font passer pour de gentils moutons bien malléable, obéissant mais ils ne sont que des hordes de rats immondes qui croient briller dans l’ombre des égouts en se nourrissant des résidus des autres et en s’enfermant dans une conception illusionniste de la démocratie , par simple peur de la liberté de vivre au grand jour.

Ne dit-on pas que « quelque soit la quantité de cendre que se couvre le cafard, il sera toujours le festin du coq » sagesse africaine.

Encensez Paul Biya comme vous voulez, le messie, le seul rempart, le génie, élevé au rang de véritable dieu sur terre , véritable petit juif tous les qualificatifs que vous voulez y passent mais vos cris d’orfraies céderont très vite la place au rutilant bal des vampires auquel s’adonnent tous les aboyeurs constitués en un harem sans foi ni âme, lancés aux trousses des dignes fils du Cameroun.

Dans vos contrées vous n’êtes que des pantins qu’on acclame en votre présence mais dès lors que vous avez le dos tournez, les couteaux s’aiguisent ….Je vous laisse imaginer la suite. L’approche de la fin du règne de Paul Biya fait des sueurs froides à ces Lieutenants fanfarons qui ont vendu leur âme au diable. Ils ont un nouveau rôle à assumer, le camouflage de l’échec politique de Paul Biya et la domination ethnique du clan au pouvoir.

Vous n’êtes qu’une partie intégrante du troupeau de moutons qu’on engraisse qui voudrait nous faire sombrer dans le ravin du politiquement correct. Adeptes du pillage et corruption, de la pensée unique valorisant les idées hégémoniques d’un clan, ces nouveaux aboyeurs érigés en justiciers s’arrêtent sur un mot, une phrase ou un article qu’ils voudraient faire censurer au nom de leur liberté qui consiste à ne pas tout dire… surtout pas la vérité! Ils sont le prolongement et les avaliseurs d’une Justice injuste et d’un Gouvernement qui ne gouverne plus depuis belle lurette.

Le Cameroun en réalité vit depuis 1982 une situation de monarchie qui ne dit pas son nom. Pour rendre cette monarchie moins voyante, on y a mis en place un régime de sous traitance et de collaboration afin de gouverner ce pays au profit d'une famille. Paul Biya est ici dans le rôle de Néron, le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie julio-claudienne, qui régna de 54 à 6. 

Comment expliquer qu'en territoire étranger un officier de l'armée camerounaise porte sur sa tête une casquette des éléments de renseignements de la police américaine ? Paul Biya a-t-il recruté les services de renseignements américains pour assurer sa protection à Genève ? Pourquoi a-t-il transformé le 6ième étage de l'hôtel Intercontinental depuis 34 ans en résidence du chef de l'Etat camerounais alors que la mission diplomatique du Cameroun en Suisse dispose d'une résidence officielle?  

Ce sont autant de questions qui taraudent l'esprit des observateurs avertis de la scène politique camerounaise.

Un gouvernement ne peut pas renier une partie de sa propre population sans se renier lui-même, c'est l'un des messages portés par le manifestant du front Uni de la diaspora camerounaise devant l'hôtel genevois de Paul Biya.

Il s’agit ici d’une exigence dictée par la raison et le bon sens qui nous commandent tous de ne jamais piétiner l’intelligence qui est le socle des sociétés humaines. L’exclusion est toujours porteuse d’animosités, de haine, de préjugés, d’amertumes, de révoltes, de répressions, de massacres, de résignations, de détérioration de la cohésion nationale et de décomposition de l’Etat de droit comme aspiration légitime du citoyen. L’exclusion est le plus violent des défis pour les âmes frères.

Nous sommes de plein pied dans l’histoire malheureuse d’un homme qui voulait épouser une nation sans connaître les fondements et les exigences d’un tel mariage. Actuellement il pense avoir aidé le pays à décoller, d’avoir créé la confiance auprès des bailleurs de fonds il s’en félicite et sabre le champagne devant ses journalistes de régime convoqués pour l’occasion, ils n’évoqueront jamais les spoliations des camerounais et le sort de nos compatriotes persécutés, en souffrance et en maltraitance dans les geôles du régime parce qu’ayant une autre vision de la vie commune.

Féliciter les combattants de l'intérieure et de la diaspora

Ils sont nombreux aussi bien de l'intérieure que de l'extérieure du Cameroun qui font tonner leurs voix pour le changement au Cameroun. Nous leur tirons ici un coup de chapeau

Au Cameroun, les exécutions sommaires, d’êtres humains, Par leurs brutalités, leur tortures et leur goût du sang humain, ils sont les l’équivalents des dozos et des zozos actuels, qui méprisent les camerounais qui ne sont pas du même bord politique. Ils rançonnent les autres camerounais, confisquent en toute impunité leurs biens, emprisonne injustement ceux qu'ils estiment gênant....

X

X

X

10oct.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo