CAMEROUN :: Le magazine  Hommage à la République formule à l’endroit de la Nation toute entière ses vœux de plein succès. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Le magazine  Hommage à la République formule à l’endroit de la Nation toute entière ses vœux de plein succès. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • Camer.be : Franck BAFELI
  • mercredi 13 janvier 2016 08:00:00
  • 4976

CAMEROUN :: Le magazine Hommage à la République formule à l’endroit de la Nation toute entière ses vœux de plein succès. :: CAMEROON

C’est à un combat pour la vie que le président Paul Biya appelle les Camerounais dans son traditionnel discours à la Nation le 31 Décembre. Un appel à plus d’ardeur au travail  «cette capacité à résister et à faire face aux défis quotidiens, que tous les partenaires au développement reconnaissent » au Cameroun Cette qualité qui fonde les grandes nations.  

Dans son rôle d’avant-garde, le  magazine intitulé Hommage à la République paru au Cameroun  appelle à la prise de conscience collective dans un Cameroun en proie aux défis politiques, économiques, sociaux et culturels plongé dans un monde en perpétuelle mutation. Le magazine citoyen qui s’est fait l’écho du quotidien des Camerounais tout au long de l’année 2015 s’est déployé dans les quatre coins du pays. Il fait le diagnostic d’une société en pleine effervescence et propose une thérapie vers son émergence. Elle se décline en plusieurs étapes aussi pertinentes les une que les autres.

Les attentes du Cameroun vis-à-vis de la communauté internationale

L'actualité nous rappelle trop fréquemment que le terrorisme continue à endeuiller et infliger douleurs et souffrances aux populations. Il n'est pas de semaine qui ne soit marquée par un acte terroriste quelque part dans le monde. Ces actes frappent de manière aveugle des innocents qui ont le malheur de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. C’est dans cette optique que le chef de l’Etat camerounais, recevant les vœux du corps diplomatique le 8 janvier 2015 à Yaoundé, en appelait à une plus grande mobilisation de la communauté internationale face à la montée du terrorisme.

Une diplomatie de développement pour l’émergence.

Pour renouer avec la croissance, relever les défis de l’émergence et lutter contre le chômage, le Gouvernement camerounais a restructuré les fondements de sa diplomatie de développement. La visée principale de celle-ci consiste en la recherche de partenaires internationaux capables de financer les projets de développement, lesquels dans le court, moyen et long terme, commencent à être bénéfiques à la population.

La contribution de la diaspora

Au moment où le Cameroun est engagé dans de grands chantiers et résolu à atteindre son émergence en 2035, la mise à contribution de toutes les compétences nationales et diasporiques est une nécessité tangible. Le Gouvernement s’est ouvert à la diaspora à travers un certain nombre de facilités relatives à son retour au pays. Celle-ci à son tour affiche son soutien à la mère patrie à travers des contributions multiples.
 
La coopération France - Cameroun sur le grill

Bolloré Africa Logistics, Castel, CFAO, Cimencam, Sgbc, Orange, Razel, Total, ces entreprises et filiales françaises, font depuis toujours partie du paysage camerounais. Il ne faut cependant pas s’y tromper ; si la France reste le premier partenaire du Cameroun, il y a longtemps maintenant qu’elle a perdu son monopole comme premier partenaire commercial. Ceci dit, le Cameroun doit conserver cette relation sans remettre en cause le sacro-saint principe de sa politique étrangère qui est la diversification des partenaires internationaux.

Un peuple soudé pour une paix durable

Comme plusieurs pays de la planète, le Cameroun a célébré le 22 septembre 2015, la Journée internationale consacrée à la paix. Valeur cardinale figurant dans sa devise, ce pays se présente comme un havre de paix et de stabilité en Afrique. Une qualité qui fait de lui un Etat respecté et surtout envié.  Toutefois, avec la montée en puissance du terrorisme perpétré par la secte Boko Haram dans la partie septentrionale du pays, les Camerounais se sont organisés pour faire face à la menace.
 
Une longue tradition d’hospitalité et de solidarité

Le Cameroun, «îlot de paix» en Afrique centrale, est une terre d’accueil, d’espoir et d’hospitalité. Les étrangers venus de tous les continents y trouvent refuge, réconfort et opportunités d’affaires. Cette tradition d’hospitalité et de solidarité doit être prise comme un exemple sur la scène internationale.

Politique économique : Entre ouverture et protectionnisme

L’Afrique constitue le terrain de chasse favori des multinationales. Le Sénégal, le Rwanda, le Maroc, pour ne citer que ceux-ci, optent pour la protection de leur économie, vitale pour le devenir de leur nation. De plus les bouleversements que connaît l’économie mondiale sont la cause de nombreux changements dans divers domaines. Au regard de ses potentialités (ressources humaines et naturelles), le Cameroun, au même titre que ces Etats, aspire à être une puissance émergente et un leader en Afrique centrale. Toutefois, un nombre de ses politiques de développement tardent à décoller. Ce qui appelle à questionner le comportement des Camerounais en matière de patriotisme économique, du respect de l’éthique, de la chose publique et des valeurs républicaines.

Plan d’urgence du Cameroun : Levier pour l’amélioration des acquis sociaux

Les attentes du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) n’ayant pas été atteintes 4 ans après son lancement, le chef de l’Etat, Paul BIYA a instruit au Gouvernement sa révision. Ce qui a abouti à l’adoption d’un Plan d’urgence, d’une durée de 3 ans.  Mis en œuvre en janvier 2015,  ce programme doit contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations, gage d’un Cameroun stable et en paix. En faisant du Plan d’urgence un des points à l’ordre du jour des Conseils ministériels respectifs du 9 décembre 2014 et du  15 octobre 2015, le Président de la République réaffirme ainsi son engagement ferme à l’exécution de ce programme.

Politique agricole : Le Cameroun tient le bon bout

Le Cameroun fait partie des 6 nations africaines (Ethiopie, Gabon, Gambie, Ile Maurice, Mauritanie)  qui ont atteint le premier Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) - éliminer l’extrême pauvreté et la faim – un an avant l’échéance de 2015. Tout comme le Brésil et l’Uruguay, le Cameroun a poussé la performance plus loin, en réalisant l’objectif le plus difficile du Sommet mondial de l’alimentation de 1996 : « réduire de moitié le nombre absolu de sous-alimentés à l’horizon 2015 », toujours un an avant le délai. Toutefois, les politiques publiques agricoles implémentées par cet Etat doivent être améliorées afin de dépasser l’autosuffisance alimentaire pour enfin réaliser la transformation de ses produits agricoles (développement de l’agro-industrie) et conquérir le marché international.
 
Port en eau profonde de Kribi pour l’émergence

Les Camerounais ont fait leur entrée dans l’année  2011 avec la promesse de voir naître  de vastes chantiers de construction pour  l’atteinte de l’ambitieuse vision d'émergence en 2035. A peine 4 ans plus tard, cet engagement   est déjà évident au Cameroun. Le port en eau profonde de Kribi est l’un de ces projets nobles qui aujourd'hui est prêt a être utilisé avec l’achèvement de sa première phase et les Camerounais attendent avec impatience de boire de cette fontaine de la bonne fortune qui devrait hausser le PIB du pays dans les prochaines années.

Œuvre humanitaire de Chantal Biya : Le sens des distinctions Onusiennes

Ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Ambassadrice Spéciale du Programme Commun des Nations Unies sur le SIDA (ONUSIDA), le premier personnage féminin du Cameroun, Chantal Biya, a récemment reçu ces distinctions. Un témoignage palpable de ses actions en faveur des populations et familles défavorisées et victimes des désastres et catastrophes naturelles, mais également un hommage à l’œuvre notable qu’elle a accomplie et continue de faire dans son pays et au-delà des frontières.

Actions sociales de Chantal Biya : Acquis indéniable pour l’exécutif

La mise sur pied du Centre Mère et Enfant, l’ouverture d’un Centre de Chirurgie Endoscopique et de Reproduction Humaine, la construction des écoles à travers le triangle national. Telles sont quelques actions entreprises par la Première Dame du Cameroun pour contribuer à l’émergence du pays.

Défis  de la jeunesse camerounaise

Au moment où le Cameroun est engagé dans un marathon pour son émergence, la question de la contribution de sa jeunesse et surtout celle de sa préparation pour relever ce défi se pose avec acuité. Le Gouvernement, répond à ces préoccupations en multipliant des actions pour lutter contre le chômage, améliorer les conditions d’éducation, de formation, de travail et de vie des jeunes.

Préparatifs des Can 2016 et 2019 : Avancées à petites foulées

Un an après l’octroi de la Coupe d’Afrique des nations masculine au Cameroun et à un an du coup d’envoi de celle des dames, les travaux de construction ou de réfection des installations sportives tardent à  démarrer, au point de ne guère rassurer sur leur effectivité avant ces échéances respectives. La faute aux lenteurs administratives et au laxisme dans le job-description entre le Cameroun et ses différents partenaires étrangers.

Football féminin : L’insatiable «appétit» des Lionnes

Vice-championne d'Afrique en 1991, 2004 et 2014, médaillée d’or aux  Jeux africains en 2011, 8è de finaliste de la Coupe du monde jouée au Canada en juin 2015 et finaliste aux  Jeux africains de Brazzaville 2015, l'équipe nationale féminine de football  du Cameroun, enchaîne des performances remarquables, malgré un environnement de travail peu propice.

13janv.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo