Un mort confirmé dans les émeutes de Foumbot.
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un mort confirmé dans les émeutes de Foumbot. :: CAMEROON

C’est le bilan humain enregistré après les échauffourées qui ont paralysé cette ville du département du Noun le lundi dernier.

Un mort. Cinq blessés graves. Le palais de justice incendié. Tel est le bilan consolidé 24 heures après les échauffourées enregistrées dans la ville de Foumbot, dans le Noun à l’Ouest, le lundi 03 mai dernier. Ces émeutes nées du décès du nommé Jean Louis, vendeur de médicaments illicites, détenu dont la libération provisoire a été refusée par le procureur de la République près le tribunal de Foumbot malgré son état de santé inquiétant.

C’est à la suite de son décès que la population a décidé de manifester son ras-le-bol. Elle a ainsi décidé d’investir le tribunal de première instance de Foumbot en y mettant le feu. Cette population en furie a séquestré le responsable judiciaire en exigeant son départ de cette ville car selon elle, il faut être « inhumain » pour garder un malade grave en détention.

Selon les témoins, le nommé Mohammed a reçu une balle à la tête lors des altercations entre les forces de maintien de l’ordre et les manifestants. Il va succomber à ses blessures. Alain Tamena âgé de 25 ans, Seidou Mbouombouo, 21 ans, Alex Njim âgé 22 ans, Joël Djaalig âgé de 21 ans et Chedu Doupowo âgée de 45 ans, grièvement blessés, ont été transportés d’urgence à l’hôpital régional de Bafoussam où ils sont sous soins.

Après de longues heures de négociations entre les manifestants, le gouverneur de l’Ouest et le sultan des Bamoun, le calme est revenu dans la ville. Ibrahim Mbombo Njoya, a par ailleurs invité les manifestants à se calmer et surtout à constituer une équipe pouvant venir à sa rencontre dans son palais pour des discussions à l’issue desquelles, les solutions adéquates seront prises pour mettre un terme à telles manifestations, s’est-il engagé.

Un communiqué attribué à Nji Njoya Zakariaou, le ministre délégué auprès du Ministre des Transports, en circulation sur les réseaux sociaux depuis hier, « invite les jeunes de toutes les composantes sociales de Foumbot, les parents, les autorités traditionnelles et religieuses à une séance de travail ce jeudi 06 mai 2021 à 10 heures à la sous-préfecture de Foumbot ».

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo