Les rebelles interdisent l’approvisionnement de la RCA en marchandises à partir du Cameroun
CENTRAFRIQUE :: SOCIETE

CENTRAFRIQUE :: Les rebelles interdisent l’approvisionnement de la RCA en marchandises à partir du Cameroun :: CENTRAL AFRICAN

« Le tronçon Garoua-Boulaï-Bangui est décrété zone rouge par la CPC (Coalition des patriotes pour le changement, NDLR) ». Tel est le contenu d’un post d’Abakar Sabone sur son compte Facebook. Cette menace à peine voilée du porte-parole de la coalition, qui a entrepris de réinstaller le chaos en RCA à la veille des élections présidentielles du 27 décembre 2020, en dit long sur leur détermination à créer le blocus de Bangui, la capitale centrafricaine.

Cette mise en garde proférée le 18 janvier 2021 a été d’ailleurs suivie, le même jour, de l’assassinat de deux camionneurs camerounais, suite à une attaque des rebelles. Ces derniers ont traversé la frontière Cameroun-RCA, au lendemain de l’annonce de la reprise du trafic entre les deux pays, à partir de la ville camerounaise de Garoua-Boulaï, où plus de 1000 camionneurs bondés de marchandises étaient stationnés depuis des jours, craignant l’insécurité en RCA.

« En accord avec la Minusca, le trafic reprendra dès mardi 12 janvier 2021 avec des escortes qui vont assurer la protection de chaque convoi avec un soutien aérien », avait annoncé le Premier ministre centrafricain, Firmin Ngrebada.

À l’observation, ce dispositif sécuritaire semble ne pas inquiéter les rebelles, qui du fait de l’assassinat de deux camionneurs camerounais le 18 janvier 2021, font de nouveau planer la peur chez les camionneurs habitués du corridor Douala-Bangui, sur lequel transitent chaque année 55 milliards de FCFA de marchandises centrafricaines, selon les pointages des officiels Camerounais.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo