CAMEROUN :: Grand Dialogue National : Le CNAC s’invite à la grande Messe convoquée par Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: Grand Dialogue National : Le CNAC s’invite à la grande Messe convoquée par Paul Biya :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Correspondance : CNAC
  • lundi 16 septembre 2019 13:00:00
  • 1332

CAMEROUN :: Grand Dialogue National : Le CNAC s’invite à la grande Messe convoquée par Paul Biya :: CAMEROON

Douala- Cameroun- Le Conseil National des Associations de Consommateurs (cnac) s’est réunie à Douala Dimanche 15 septembre. Pour constater des zones du Nord-ouest et du Sud-ouest économiquement sinistrées. La nécessité s’impose d’associer le consommateur au grand dialogue national.

Le Conseil National des Associations des Consommateurs(CNAC) salue la décision du Président de la République de convoquer un « Grand Dialogue National » dès cette fin du mois de septembre 2019. La voix des consommateurs doit être entendue.

En effet, les Régions du Nord-ouest et Sud-ouest sont au bord de la faillite. Quatre millions de personnes sont affectées par le conflit entre combattants indépendantistes anglophones et forces gouvernementales, qui dure depuis bientôt deux ans ; près de 2 000 d’entre elles ont été tuées et quelque 530 000 personnes ont pris la fuite, selon les Nations unies, abandonnant maisons, champs, emplois, entreprises.

L’économie de ces deux régions, qui est basée essentiellement sur l’agriculture et de l’agro-industrie, est sérieusement affectée. Le climat des affaires s'est détérioré, le tissu industriel a été sérieusement endommagé, compromettant ainsi les actions du Gouvernement dans la lutte contre la vie chère avec pour corollaire la hausse des prix de plusieurs biens et services, des spéculations tous azimuts. L'environnement économique n'est plus propice aux investisseurs, ce qui a amené le Chef du Gouvernement à déclarer les Régions du Sud-ouest, Nord-ouest et Extrême-Nord "zones économiquement sinistrées». Par conséquent, l’économie toute entière du Cameroun est de plus en plus victime de la crise anglophone. Les populations sont davantage soumises aux contraintes des produits importés, ceci pouvant entraîner la perte de notre autosuffisance alimentaire.

Le CNAC est conscient qu’il est urgent d’agir, et vite, car avec la baisse des recettes d’exportation, les usines et les plantations à l’abandon, les villages vidés, on court vers un drame économique. Presque tous les voyants sont au rouge : les prix trop élevés des produits de première nécessité, notamment le carburant, le riz, le pain, le ciment, l’huile végétale, etc. ; l’accès problématique aux soins de santé primaires et à l’éducation ; le difficile accès à l'eau potable et à l’électricité ; le faible pouvoir d’achat du fait de revenus trop bas et le chômage criard; les abus des opérateurs de téléphonie; le manque d’infrastructures routières de qualité.

Le CNAC demande que les consommateurs soient associés autant que faire se peut aux prises de décisions qui émaneront du Grand Dialogue National et qui auront un impact sur leur consommation. Ils doivent participer activement au développement de leur cadre de vie.

Les pouvoirs publics doivent renforcer la concertation avec les représentants des consommateurs à tous les niveaux et à favoriser leur représentativité dans les divers organes consultatifs.

Toute mesure prise les concernant doit également prendre en compte les consommateurs les plus fragilisés, afin de ne pas les exclure d’avantage. S’ils doivent disposer d’une information pertinente et de qualité, celle-ci ne sera pas suffisante sans des mesures de protection adaptées. Le CNAC appelle ainsi, toutes les forces positives et constructives à saisir l’opportunité de ce dialogue en vue de préserver la paix, la sécurité, la cohésion sociale, la concorde nationale et favoriser le retour des personnes déplacées et des réfugiés.

Enfin, la CNAC saisit cette occasion pour exprimer ses condoléances aux familles des victimes et souhaiter prompt rétablissement aux blessés se trouvant dans les Régions du Nord-ouest et Sud-ouest. Le CNAC appelle à un cessez-le-feu et au pardon, des préalables pour la réussite du Grand Dialogue National annoncé.

Fait à Douala le 15 septembre 2019.

Ont signé:

*Président Calvin NYA* (CNACOC)

*Président Alphonse AYISSI*(FOCACO)

*Président Charles Nforgang* (RACE)

*Président BIKOKO MASSOC*(OCC)

*Président Dieudonné YEBGA*(ACCEEGT)

*Présidente Rolande ISSI*(MNC)

*Président Boniface FALA*(BNPC)

16sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo