LETTRE OUVERTE AUX PATRIOTES CAMEROUNAIS ! « VIVRE ENSEMBLE » :: CAMEROON
LETTRE OUVERTE AUX PATRIOTES CAMEROUNAIS ! « VIVRE ENSEMBLE » :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Patrice EKWE EDIMO SILO, Mouvement Pour un Cameroun Responsable et Solidaire
  • lundi 22 juillet 2019 09:21:00
  • 2187

LETTRE OUVERTE AUX PATRIOTES CAMEROUNAIS ! « VIVRE ENSEMBLE » :: CAMEROON

Chers Patriotes camerounais de toute ethnie et de tout parti politique – nous vous écrivons cette lettre – pour vous exprimer de l’urgence de travailler tous ensemble – à quelque chose de très simple et de très délicat à la fois : le « VIVRE ENSEMBLE ». Et pas seulement le « VIVRE ENSEMBLE » de telle ethnie ou tel parti politique.

Pourquoi le « VIVRE ENSEMBLE » ? Il est ce qui manque le plus à notre « UNITE » – et ce dont l’absence nous fait le plus souffrir !

Comment faire – tous ensemble – pour que ce rêve de « VIVRE ENSEMBLE » devienne maintenant un projet de société vers lequel nous ferons converger nos engagements politiques et nos forces vives ? Telle est – nous semble–t–il – la responsabilité collective qui nous échoie.

Chers Patriotes camerounais,

Nous avons commencé à rédiger cette lettre dans un état de très grand trouble interne. En tentant à réfléchir à ce qui venait de nous arriver – d’arriver à notre pays – le Cameroun : Les saccages des Ambassades du Cameroun en France et en Allemagne – les attaques graves contre la personne du Chef de l’Etat et de son entourage – Son excellence – Monsieur Paul BIYA dans un pays étranger – en occurrence à Genève en Suisse – comme vous – chers Patriotes – nous avons été bouleversé et choqué pendant plusieurs jours.

Nous considérons que – le résultat produit par ces actes devrait être le contraire de celui que les prophètes de malheur recherchaient : au lieu de nous faire peur – ils nous donnent du courage – au lieu de nous fractionner – ils nous réunissent ! Ils nous rassemblent contre le tribalisme en nous faisant prendre conscience qu’il fallait maintenant passer de l’individu au groupe – de la tribu à la nation – en un mot – au « VIVRE ENSEMBLE ».

Avec des amis politiques de la diaspora – nous avions pensé à l’idée d’organiser une « marche » à Paris – une marche qui regrouperait tous les Patriotes camerounais et amis du Cameroun – tous ensemble – « UNIS » – tous ensemble, chacun de tout cœur avec les autres ! L’idée principale était d’exprimer notre colère – notre ras–le–bol – surtout – de montrer un peuple attaché au « VIVRE ENSEMBLE » – à son « INDEPENDANCE » !

Aujourd’hui – nous avons compris que la bataille entre ceux qui aiment la vie et ceux qui ne l’aiment pas peut tourner – si nous le souhaitons assez fort – à l’avantage des premiers. Les prophètes de malheur

– sectaires – intolérants – intransigeants prêts à mourir – n’ont absolument aucun respect de la vie et ils croient que ça les rend plus forts. Mais en réalité – la victoire est toujours du côté de la vie – de ceux qui la respectent.

Chers Patriotes camerounais,

Ces épisodes et leur menace dont la réalité vient de nous frapper – doivent nous faire comprendre que nous sommes maintenant à un moment charnière de l’histoire de notre pays – le Cameroun. Ce moment doit être celui de la sortie du système RDPC. Celui–ci fut en effet le temps de la lutte pour tout un ensemble de droits politiques et sociaux qui n’ont pas empêché malgré tout que notre société – de devenir toujours plus dure et individualiste – toujours dominée par les plus forts au détriment des plus faibles – celui du délitement de la famille – des déracinements et de la fracture sociale et culturelle – celui d’une corruption endémique – galopante !

Chers Patriotes camerounais,

Faisons attention – nous n’avons à ce jour aucune garantie que les circonstances nous fasse basculer dans le bon sens d’un rassemblement collectif. Demain – nous pouvons nous précipiter dans des clivages et discordes encore plus graves pour notre « beau » pays – le Cameroun.

Chers Patriotes camerounais,

En un temps où la morosité s’est emparée de notre pays – où certains prophètes de malheur évoquent même un « génocide de certaines tribus » – surtout – lorsqu’on leur demande – pourquoi ils ont attaqué les Ambassades et le Chef de l’Etat ? Pourquoi – ils ont réagi ainsi ? La réponse – c’est que nous avons manifesté « pour le Hold–up électoral au Cameroun » et « défendre la victoire du candidat du MRC » ! Nous ne pouvons nous contenter de cette réponse – ce serait un peu court !

Chers Patriotes camerounais,

Tout cela doit nous ouvrir les yeux sur nous–mêmes – parce que cela nous met face à notre responsabilité collective. Nous avons laissé pendant trop longtemps s’aggraver nos fractures internes. Voilà pourquoi nous devons impérativement nous saisir de ces évènements tragiques comme levier : il faut réagir ! Il faut lutter pour relier tout ce qui a été trop délié – réconcilier tout ce qui nous a séparé – rassembler ce qu’on a abandonné trop longtemps au dogme inconsidéré de la « différence ethnique » ! Si nous ne le faisons pas sérieusement – nous aurons toujours des prophètes de malheur qui ressortiront à chaque élection – à chaque occasion !

Chers Patriotes camerounais,

Ne retombons pas dans nos habituelles divisions politiques ou ethniques ! Déjà – nos frères et sœurs – les prophètes de malheur souhaitent que ça « explose » ! Les actions de déstabilisation de notre pays se dressent – s’organisent devant nos yeux !

Aujourd’hui – posons–nous d’abord une question simple : que nous est–il arrivé ? Comment en est–on arrivé là ? Comment certains de nos compatriotes ont–ils pu basculer dans cette – barbarie – sauvagerie – horreur – bestialité – violence ? Il ne s’agit pas de dire que nous sommes fautifs collectivement – il s’agit de comprendre que cela nous invite devant notre propre responsabilité collective. Incontestablement – quelque chose ne fonctionne plus dans notre pays. Mais laquelle ? Et pourquoi ? Cherchons les causes – les causes profondes et voyons ce que nous pouvons faire ensemble pour que la prise de conscience se transforme en projet de société.

Chers Patriotes camerounais,

Les attaques de ces derniers jours sont un paroxysme insupportable de ce système qui dure. Nous rappelons que les prophètes de malheur sont nés et ont grandi dans ce pays – le Cameroun ! Ils font partie des Camerounais. Il ne s’agit pas de hurler à l’intolérable – il s’agit de se demander pourquoi toute une partie de nos concitoyens en est arrivée là – pour travailler d’urgence à agir sur ces causes.

Voilà ce qui doit être le sujet de notre examen de conscience. Celui–ci nous dira sans surprise que c’est du côté de notre « vivre ensemble » que se trouve le « malaise » ! Une des solutions – viendrait de la Présidence de la République.

Son excellence – Monsieur Paul BIYA,

Au lendemain de votre brillante réélection à la magistrature suprême du Cameroun – au scrutin du 7 d’octobre 2018, les Patriotes camerounais estiment qu’il vous revient de mettre un terme à toute cette agitation stérile, nauséabonde et puérile – en œuvrant activement pour la concorde nationale ! Nous sommes convaincus que la résolution de cette « CRISE » ne pourra se faire que dans un cadre d’une ouverture politique. Une telle ouverture politique s’impose en effet pour créer les conditions propices

d’un véritable « DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF » – cadre approprié pour débattre des problèmes majeurs de la Nation et dégager des solutions globales et durables pour le développement de notre pays. Un « DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF » qui comprendrait tous les acteurs politiques et de la société civile – de bonne volonté.

Un « DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF » est aujourd’hui la structure incontournable du Cameroun pour assurer à ce dernier une totale « OUVERTURE » – surtout – contribuerait non seulement à pacifier et à stabiliser notre pays – mais aussi à aplanir les contentieux entre les Camerounais.

Chers Patriotes camerounais,

Nous devons donc devoir convertir en « DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF » – un moment de communion nationale – en réconciliation de la totalité des communautés de notre pays. Si nous y parvenons – en ouvrant entre nous tous le temps du « vivre ensemble » – alors cette violence sortira de sa pure absurdité apparente pour devenir un « ESPOIR » qui nous aura fait grandir et nous retrouver !

Chers Patriotes camerounais,

Nous avons tous besoin à présent de nous retrouver autour d’un arbre à palabre – qui rassemble – pour rompre enfin avec la discorde installée depuis des années par tous ceux qui ont tenté d’en faire une arme de division – d’exclusion et de stigmatisation !

Le contexte dans lequel se trouve le Cameroun en ce moment ne laisse d’autre choix aux Patriotes que de faire tout pour s’entendre – pour sortir le pays de cette situation – de la situation de « CRISE » !

Chers Patriotes camerounais,

Les tragiques exemples des pays voisins du Cameroun sont autant d’avertissements pour tous les Patriotes qui ont le souci du règne de la « PAIX » et du développement de ce pays qu’est le Cameroun !

N’oublions pas que le Cameroun pour s’en sortir a besoin de tous ses enfants. Y compris ceux de la Diaspora – les Dirigeants de notre pays doivent aussi savoir qu’il est suicidaire – pour le pays – de vouloir ignorer les capacités productives et constructives de plus de 5 millions de Camerounais qui vivent à l’étranger. Le Cameroun devra faire la paix avec lui–même, abandonner toutes les politiques d’exclusion et apprendre à fonctionner avec tous ses enfants qui sont à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. On peut servir le Cameroun partout où l’on réside. Il suffit d’accorder un minimum de considération aux Camerounais de l’extérieur pour qu’ils s’engagent – non à aider un régime ou un parti politique particulier – mais à participer de manière active au développement de son pays. Seule une action concertée nous permettra d’échapper au pire. Ayons la force et le courage de nous rassembler pour sortir le Cameroun de la situation actuelle ! Agissons vite avant qu’il ne soit trop tard !

Aujourd’hui – l’Histoire nous tend la main ! Ne la refusons pas ! Ne la décevons pas !

Pour les Patriotes camerounais – nous devons marquer notre reconnaissance éternelle et celle de tous les Camerounais envers ceux qui se sont battus pour conquérir l’indépendance et les libertés au Cameroun – pour un idéal de « PAIX » : Rudolph Duala Manga ; Martin Paul Samba ; Madola ; Ngosso Din ; Ruben Um Nyobé ; Félix–Roland Moumié ; Ernest Ouandié ; Marcel Eyidi Bebey ; Moukoko Priso ; etc.

Paris, le 21 juillet 2019

Patrice EKWE EDIMO SILO
Mouvement Pour un Cameroun Responsable et Solidaire

22juil.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo