FRANCE :: FRANCIA CONTINUA LA COLONIZZAZIONE IN AFRICA :: FRANCE
FRANCE :: FRANCIA CONTINUA LA COLONIZZAZIONE IN AFRICA :: FRANCE
 
FRANCE :: POINT DE VUE FRANCE :: FRANCIA CONTINUA LA COLONIZZAZIONE IN AFRICA :: FRANCE
  • Correspondance : N.E
  • samedi 16 février 2019 16:11:00
  • 3232

FRANCE :: FRANCIA CONTINUA LA COLONIZZAZIONE IN AFRICA :: FRANCE

Son Excellence Luigi Di Maio,Vice-Président du Conseil Italien,mais également très jeune et brillant Expert Economique Italien ,Ministre du Développement Economique de son pays, lance depuis le 21 Janvier 2019 dans la foulée de son déplacement dans les «Abruzzes » péninsulaires, l'information ci-après, aussitôt répercutée par les chaïnes de télévision en Italie,et autres médias locaux tels «LA STAMPA,CORRIERE DE LA SIERA,et ailleurs, L'EXPRESSO » … Une véritable délectation.Voici un égrenage sibyllin, car depuis le mois de Novembre 2018, la population italienne rend la France responsable de plusieurs difficultés qu'affronte le pays.

Elle estime que les dirigeants français sont très actifs derrière l'Union Européenne , pour dicter aux autres les mesures que la France elle-même la première,ne met jamais en pratique.«L'Union Européenne doit immédiatement sanctionner la France et tous les pays qui, comme la France au premier rang,appauvrissent l'Afrique , instaurent l'asservissement en provo- quant des vagues de départ des Africains se dirigeant chaque jour vers l'Europe. La place des Africains est sur le maintien dans leurs territoires , et non au fond de la mer méditerranéenne (…). Certains pays européens, la France en tête,n'ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains. »

Le monde entier va donc retenir son souffle. S'agit-il comme souvent de ces « aigris et autres apprentis sorciers»qui vivent en Europe mariés à des très belles femmes blanches,roulent dans de très belles voitures, mangent du caviar chaque jour,et une fois répus ,vocifèrent n'importe quoi au sujet de la « coopération exemplaire entre la France et les pays-amis africains totalement souverains» ? Ou de ces déphasés nombreux ,qui ignorent tout de la réalité de leurs pays et gesticulent souvent publiquement pour épater la galère? Mais les uns et les autres ne retiendront pas le souffle pendant longtemps .Ils constateront d'ailleurs que celui qui parle n'a rien à voir avec le genre d'orateur souvent très facile à carricaturer par l'impérialisme et ses marionnettes qu'imposent localement, mille subterfuges. Le gouvernement français ne con- voque-t-il pas aussitôt l'Ambassadrice italienne à Paris, pour essayer d'intimider le très jeune Vice-Président du Conseil Péninsulaire ? Mais son Excellence Luigi Di Maio continuera dans sa lancée, imperturbable: ne pleure-t-il pas publiquement face à la crauté des méthodes esclavagisantes qu'appliquent les dirigeants français pour soumettre les Nègres ? Il pleure !!!...

« Si aujourd'hui il y a des gens qui quittent l'Afrique et partent, c'est parce que la France n'a jamais cessé la colonisation qui appauvrit l'Afrique et instaure l'esclavage . Tout ce que nous disons est vrai. La France est le pays qui imprime la monnaie de 14 pays africains . Ceci empêche le développement du sous-continent, et pousse au départ des personnes désoeuvrées, désespérées, qui se passent ainsi pour des « réfugiés politiques .» Si les pays européens veulent en ce moment avoir un peu de courage, il leur faut trouver les moyens pour affronter le thème de la réelle décolonisation de l'Afrique et partant,sanctionner très sévèrement la France.»

Terrible ! Le constat est celui d'un Ministre entouré de beaucoup d'Experts. Il n'est pas du tout celui des hâbleurs-maison,Journalistes d'opérette de toutes sortes,ni celui des « Agrégés » des systèmes néocoloniaux qui, face à des sujets d'une extrême complexité technique, pérorent et abusent du recours à la locution péremptoire, jeu très prisé par les « intellectuel colonisés » en particulier .Si un «Agrégé » ose comme ci-après expertiser juste comme Son Excellence Luigi Di Maio, dans certaines Universités néo-coloniales c’est là même en face des Etudiants, que le cueillent les janissaires du Parti Unique Néococolonial , pour commencer à le rosser de coups de poings,crosses de fusils,brodequins : écoutons un très jeune humaniste en pleurs : « Si la France ne régnait pas au-dessus des colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut appeler ces pays sous le joug,on la mettrait au 15è rang sur le classement des «Puissances Economiques Mondiales ». On voit pourtant que c’est parmi les « Premières Puissances » que se classe la France grâce aux ruses savantes de la colonisation sur les pays africains cons- tamment readaptées . Tout ce que nous disons est très exact et peut être vérifié. »

Vous lisez très bien ce qui se passe.Pratiquement mot à mot,une autre élite italienne locale,Mr Matteo Salvini,actuellement Ministre de l’Intérieur,revient en force sur les déclarations du Vice Président du Conseil,son supérieur hiérarchique direct.Les deux dirigeants italiens ont sans doute dû se concerter . Nous ne sommes pas allés en Italie, et ne confirmerions conséquemment rien. Mais la réaction des deux têtes de pont du gouvernement péninsulaire est cohérente et semble avoir été mûrie. Face aux foudres très justifiées, les remarquables responsables, autour d’un groupe parlementaire dit « M55 »(?) affûtent en ce moment des nouvelles armes .

Les membres de ce groupe entendent saisir le«Conseil de l’Union Européenne.»Objectifs:obtenir que les colonisateurs et voleurs soient sanctionnés.Sans doute espéreraient tous les vrais Panafricanistes et leurs amis très nombreux surtout dans les Pays Scandinaves,par le démantèlement immédiat de toute la « Zone Franc CFA Tropicale » et autres réseaux colonialistes .

Une soi-disante « Coopération Monétaire Géniale entre la France, l’une des « plus Grandes Puissances Economiques du Monde » et les « Petits Pays Africains Pauvres.» Mais en réalité, des savantes et espiègles boursoufflures juridico-politico-économico-maniaques, qui n’ont du mo- nétarisme réel et palpable, que des oripeaux. « Zone Franc CFA Tropicale » mais en fait, support ni plus ni moins que de 15 «Faux nez » à 100 % de toutes les Unités de compte ayant pon- déré sur les étals de façon formalisée en France, du «Franc Germinal » (1803-1928) à l’Euro franc Français actuel. Au total quatre Unités de compte,avec le «Franc Raymond Poincarré » et celui « Michel Débré/Antoine Pinay.» Les voleurs et leur capacité à ruser battent tous les records. C’est tout simplement impensable de la part des gens prétendûment « civilisés. »

2-ASPECTS CONCRETS DE L’ASSERVISSEMENT: MANIPULATIONS RUSEES DES FAUX-NEZ MONETAIRES :

L’ossature de l’ensemble est distribuée autour de trois zones,mais où le monétarisme for- mel ne relève que des savantes sémantiques que seuls gobent et goberaient toujours des paysans et des illetrés.Mais sur cette catégorie de marionnettes et thuriféraires assoiffés du sensationnalisme ,s’ajoutent aussi des amateurs qui donnent en toges ,l'onction scientifique en général à toutes les propositions esclavagisantes de la«Françafrique»:c'est cela,et il n'y aucun excès.

-1°/-BANQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BEAC):

Conjonction de six faux-nez monétaires cycloïdes des «Francs de Colonies Françaises d’Afrique »:CFA-Cameroun ; CFA-Tchad ; CFA-République Centrafricaine ; CFA-Brazzaville Congo ; CFA-Gabon ; CFA-Guinée Equatoriale . Mais celui-ci, privilège rare, jouit d’une marge de rotation sur les étals de jusqu’à 25, voire 30 %.

Dans un système d’embrigadement tous azimuts constitué par l’armature ferrée qu’on voit, toute jouissance de marge fut-elle infiniment infime, représente dé- jà à notre avis, un acquis considérable.

2°/-BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (BCEAO):

Conjonction de huit faux-nez monétaires cycloïques des « Francs de Colonies Françaises d’Afrique »: CFA-Togo ; CFA-Bénin ; CFA-Guinée Bissau ; CFA-Niger; CFA-Sénégal ;CFA-Burkina Faso ;CFA-Mali ; CFA-République Eburnéenne.Sur cette armature ferrée-ci ,appliquons tout simplement et de manière artificielle à-postiori ,la treille secrétée par«The Optimum Currency Area » de notre illustre Collègue Robert Mundell de Columbia :la République Eburnéenne invoquerait im- médiatement les mêmes raisons que la Norvège au sein de la « Zone Monétaire Scandinave » (1873), pour claquer avec un succès éclatant,la porte du genre d’ armatures qui apparaît, mais dans le seul but d’embrigader..Le bandit qui braque la tempe de son otage ne fait pas mieux.

3°/- INSTITUT D’EMISSION COMOREENNE(IEC):La conjonction fait ressortir ne varietur,la mê-me topographie:CFA-République Islamique des Comores. Total : quinze faux-nez monétaires.
Mais les géôliers des armatures,aguérris et fallacieux, veulent qu’on ne parle que du « Franc CFA. » Ils inculquent la tautologie qu’empruntent même des véritables « Experts » , Négro-Africains de surcroît ,avec cette désinvolture innée dans l’interprétation des sujets d’intérêt commun qui sait si bien les caractériser… Chez les Nègres, le tiers à leur égard est toujours à priori,très bien intentionné.Ce qu’il dit,ou la mesure qu’il décrète sont toujours porteurs d’une efficience sur-maximalisée excluant par anticipation,qu’ils daigent eux-mêmes palper la réalité : exactement comme quelqu’un qui jouit d’une tête,mais ne met en action que ce que le tiers à partir d'un tiers ciboulot, pense et propose.. Même un très grand Expert comme notre illustre Collègue de Columbia Joseph Stiglitz a pourtant déjà averti dans le sens qu'on voit ,nos pré-tendues élites:«Elles doivent appliquer chez elles leurs propres décisions,pas celles des autres.»(Afrique Asie).

Sommes-nous irréversiblement atteints par le mal de l'adulte condamné à l'impuberté ?

3-CARACTERISTIQUES COMMUNES:JUXTAPOSITIONS DES RUSES ABRACADABRANTESQUES :

L’énumération des « faux nez » d’un système esclavagisant comme le dit si bien en ce moment Son Excellence Luigi Di Maio qu’on ne présenterait plus , est impressionnante. Aucune des pseudo-monnaies engagées, n’est et ne peut sur un plan purement technique, être l’unité d’un compte ancrée sur le corps social du pays à qui l’attribuent les fourberies voyeuristes et ignorantes de l’impérialisme . Ce sont les dirigeants français seuls à seuls,derrère la Banque de France,puis le Trésor français, qui impartissent des attributions unilatérales et fumeuses, notamment depuis 1972, 1973 et 1976, respectivement,mais aussi formellement.

Des pseudo-zones monétaires sont malicieusement,mais en réalité piteusement pour les voleurs,sévrées des jouissances les plus élémentaires de la « pondération » sur les étals. Ici ,il serait impossible « To Get Anything Be Right In » comme dirait notre illustre collègue Robert Baro de Harvard. Feu Jacques Rueff posait déjà la question-ci, toujours d’actualité :«De quelle marge de manœuvre disposerait un système de marché, dont les réserves de changes sont placées à l’extérieur ?»(Le Péché Monétaire de l’Occident).On abonderait facilement dans le même sens :quelle fiscalité pour le même marché, quelle politique économique tout court, dans des systèmes ouvertement frustrés de la jouissance de tous bienfaits si connus,de la libre manipulation de l’arme du taux d’intérêt » ? Si l’impérialisme français pouvait apporter ne serait-ce qu’un début de réponse cohérente à des étalages orgueilleux mais surtout ignorants qui apparaissent,ajourd’hui emprunter la voie du « Brexit » comme la Grande Bretagne consisterait plutôt de la part des autorités , à consciemment décider du démantèlement du puissant « Footie-100 », et même de toute la « City Place » en général.

4-LES IMPOSTEURS DENUDES:LA TARE LE SUR-ORGUEIL,MAIS AUSSI DIRIGE CONTRE EUX-MEMES :

Les réseaux de«faux nez» au-dessus des systèmes de marchés séquestrés en situation de monopole, le « braquage » permanent en fait,car c’est de ça qu’il s’agit, ne se chévilleraient à aucune « Zone Monétaire » réglementaire, encore moins à la « Zone Euro », l’autre pseudo-zone, comme tentent piteusement face à la charge des très jeunes dirigeants péninsulaire ,de le jus- tifier Mme Fanny Pingaud et Bruno Lemaire. Les colonisateurs de teint rose toujours imbus d’un indiscible orgueil surtout face aux Négro-Africains « laids et puants » n’ont jamais su, et ne sauraient jamais, ce que « avoir honte veut dire .» C’est vers la folie des grandeurs que se polarisent toujours démonstrativement l’horizon des larrons.

Quel ressortissant français se priverait du recours au double langage ? Demi -mots ? Mensonges par omission ou fausses allures de certitude dans l’hypocrisie ? Pour convenir que le démantèlement ipso-facto d’un anchevêtrement juridico-politico-économico-maniaque comme celui n’ayant du monétarisme que les oripeaux que nous connaissons,se pose irréversiblement, quitte à ramèner la France non pas à la 15è, mais à la 24è place,son vrai rang de « Puissance Economique Internationale» ? Vous ne trouverez pas.En face de nous,même feu François Xavier Verschave a toujours affiché mine patibulaire quand,dans les années 2000, nous faisions des projections en face de lui, images et documents palpables à l’appui.Un pays en faillite dégouline sur les béquilles:mais ce sont ses dirigeants jo-jo les premiers,à prétendre partout que, nous citons,« c'est la France seule et prioritairement,qui aide les petits pays africains pauvres. » Que les gens osent voir accepter le vrai rang économique qu'ils occupent :24è rang au au monde !

Les suicides et infanticides se déclencheraient soudainement, mais cette fois-ci à une vitesse vertigineuse !Les Maghrébins,déjà largement maîtres d’un petit territoire qui expérimente la colonisation à l’inverse, parachèveraient tout simplement la gigantesque œuvre en cours: une conquête définitive et irréversible,qui passe forcément par la distribution à une échelle pas encore expérimentée à cette date-ci,des bâtards à toutes les gentes locales de teint rose et autres grincheuses capables de maternité, mais qui leur résistent encore.

Retrouver le vrai rang: 24è « Puissance Economique Mondiale »et pas du dout la 15è place. « Les « Persans»à l'affût dont parlait déjà M. Charles Louis De Secondat Montesquieu attendent avec la plus grande impatience l’arrivée de ce jour. Il n’y aura même plus besoin de conquérir. On se penchera simplement pour ramasser les fruits mûrs qui tombent tout seuls . La charge de son Excellence Luigi Di Maio:véritable tord-boyau ingestif : face à elle , Mr. Christophe Boisbouvier ne se prononce pas clairement sur la question pourtant brûlante , du dé- mantèlement immédiat d’un tentaculaire édifice esclavagisant paré d’oripeaux qui se pose.

Il s’alarme plutôt au sujet de la dette du Congo-Brazzaville,pays où les « investisseurs expatriés » de Total, qui exploitent le pétrole en haute mer sur la région de Nkossa, créent une véritable « ville européenne » qui fonctionne en autonomie interne complète, par rapport au reste du Congo et sa capitale « Brazzavilles Noires » comme dit le professeur Hubert Deschamps ( Université de Paris , Faculté des Lettres et Sciences Humaines, 1978). La dette du Congo susciterait donc des larmes.Mais celles des véritables humanistes et progressistes où ne surgi plus jamais l’orgueil criminel permanent?Ou alors ,comme c’est le cas de touté évidence,les larmes de crocodile ? C’est le moment de se le demander.

Dans l’un de ses aspects mystérieux et impalpable de la part du commun des hommes,la «Zone Franc CFA Tropicale » est régie par la fameuse règle de « 2/98. » Notre ancien Chroniqueur sur les colonnes du Journal Le Monde,M. Paul Fabra, sait de quoi nous parlons. Nous sommes donc à présent face à un panier où pondèrent 100 parts .Les instaurateurs et manipulateurs du « Pacte de Servitude » s’arrogent naturellement 98 parts . Les 2 % qui restent sont arbitrairement attribués aux autres, dans lesquels nous ajouterons succintement,parce que les choses ne peuvent pas du tout être autrement ,les marchés couverts jusqu’à l’heure actuelle par l’Institut d’Emission des Territoires Français Outre-Mer (IETOM) , l’Institut d’Emission des Départements Français Outre-Mer (IEDOM) , sans oublier une véritable ribambelle des « Sui Generis » répertoriables, quoique formellement inclassables : oui !

Pour valider ce qui est écrit, on en référerait à Léonard Euler ou même à Joseph Aloysius Schumpeter. Les lois de la proportionnalité s’appliquent toujours de la même façon : celui qui joue gros récolte aussi gros,quand pondère favorablement la face de son dé sur un étal donné.

Le contraire mot à mot, est aussi rigoureusement exact. Conséquences : si la grosse part de la dette française dans le panier qu’on voit était sine die remboursée ,et c’est méchaniquement que s’enchaîneraient les maillons compte tenu de ce que nous venons de dire : qui, à moins un ringard souvent jusqu'au Fonds Monétaire International, daignera encore se préoccuper des pseudo-endettements comme au Congo,ballonnables à souhait chaque jour par un simple jeu de chiffres et d'écritures ? Personne de raisonnable !

M. Bruno Lemaire fut à Brazzaville , où la «Réunion des Ministres de Finances de la Zone Franc CFA Tropicale » aurait insisté sur le maintien du système . Non pas dans l'intérêt de la France,mais pour la «stabilité monétaire des petits pays africains pauvres » avons-nous oui-dire.

Nous eussions aussi aimé, que les Experts africains comme M. Kako Nubukpo,ancien Ministre Togolais de la Prospective , nous montrent comment les quinze faux monétaires français à 100 pour 100 qu'on veut appeler « Le Franc CFA », s'arrimeraient désormais à l'Euro : comment un tel arrimage serait-il possible, du moins techniquement ? Ceci veut dire que que la Banque Centrale Européenne serait désormais un champ de pondération de 27 Unités de comptes des Etats européens réglementairement encore une fois terriblement floués par l'impérialisme, où s'ajouteraient donc aussi comme nous le disions , six Unités de compte (BEAC), 8 Unités de compte (BCEAO), une Unité de compte ayant à ce Février 2019, deux faces (Comores et Mayotte), pour ne s'en tenir qu'à cette énumération..Qui soutiendrait le raisonnement comme ce- lui-ci ? Difficilement imaginable ! L'ex-Chancelier allemand Helmut Kohl, puis plus tard feu William Frederic Duisenberg ont proposé , avec le lancement définitif de la Zone Euro entre 1993 et 1997, des réformes audacieuses au sein de la «Zone Franc CFA Tropicale. » Nous connaissons des Experts suisses qui approuvaient le Chancelier Kohl ,et le tout premier Gouver- neur attitré de la Banque Centrale Européenne actuelle. La France s'est farouchement opposée.

Les impérialistes ne mirent-ils pas pratiquement à prix, la tête du redoutable banquier néerlandais ? C'est cela, la réalité. M. Kako Nupukpo nous montrerait aussi quelques «grandes groupes européens » qui bénéficieraient du trésor français dans le cadre du compte d'opérations… Selon M. Nubukpo serait ce Google,Apple,Schneider,Deutsche Bank ,Mercedes ou Herrenknecht qui, chaque mois ou année, viendraient au trésor français ponctionner leur part du butin sur les dépôts constitués sur place en permanence par la BEAC,BCEAO,IEC,IETOM,IEDOM ? Ridicules ! Les ogres intrépidés ont récemment invité M. Daniel Duncan Kablan ,Vice-Président de la République

Eburnéenne,poste que crée les «Referendum» et modifications constitutionnelles, en débat. Mr .Daniel Duncan est donc introduit dans une salle de Conférences à Paris de l'Institut des Hautes Etudes Commerciales (HEC) .Pour délivrer le message à peu près suivant aux jeunes benêts: le Système CFA ,n'est d'aucun intérêt pour la France.Il ne subsiste que grâ- ce à la magnanimité de l’État français , très soucieux de la stabilité politique des anciennes colonies françaises d'Afrique toutes indépendantes et souveraines depuis les années 1960... Mais le Vice-Président n'était pas du tout en zone anonyme comme il le pensait. Car feu Maurice Allais a enseigné ici. Le Vice est donc contraint de bégayer, visiblement très gêné, quand une jeune Etudiante française , demande si un pays africain de la Zone Franc se retirerait spontanément comme bon lui semble du système . Etudiante de bonne famille , de toute évi- dence . Elle arbore un tailleur beige,rouges-à-lèvres, des grands cheveux brillants ,les collants de marque,chaussures de cuir noires. Elle affiche une moue de dégoût, et passant outre les bégaiements de l'invité,se lève soudainement et sort de la salle,sous des rires glauques de ses camarades qui ne semblaient vraisemblement rien comprendre à l'attitude : face à ceci, qui dirait encore qu'il n'y a pas, ne serait-ce qu'une poignée , de « femmes réellement très belles et intélligentes » ? Pas nous, et tout cas. La brillante Etudiante-ci en savait certainement sur le sujet, que M. Daniel Duncan Kablan. Voilà ce qui justifie son comportement austère.

5-LE VICE PRESIDENT DU CONSEIL ITALIEN LUIGI DI MAIO OUVRE UNE BRÊCHE

Comment s'exhiber en symbiose sur la bêche ouverte ? C'est très simple . Il suffit de copier le texte ci-dessous en italien ,soit directement à partir d'une boîte E-mails,ou sur une carte postale,une lettre personnelle où chacun ajouterait ses mots dans la langue de son choix , et 'arroser, inonder le cabinet de ce jeune Humaniste,publiquement contraint aux larmes face à la politique d'asservissement que les dirigeants français imposent à nos pays, en mentant volubilement chaque jour,au sujet de la misère néocoloniale qui détruit notre sous-continent. Il faut arroser l'Italie. Les jeunes Ministres ont besoin de vos lettres,de vos réactions. Ils s'en muniront devant le Conseil Européen, pour exiger des sanctions contre la France colonisatrice…Ce ne sont pas ceux que vous attaquez souvent un peu partout en Afrique Francophone à la suite des élections trichées, qui nous gouvernent… On les aurait chassés depuis.

Mais c'est le colonisateur français, et ses entreprises de mise en boîte du vin de palme,jus de goyave,entreprises de gardiennge qui,en situation de monopole,détournent les vrais investisseurs de notre très riche sous-continent.

« Francia continua la colonizzazzionne in Africa. Motti paests africani sono colonie francese . Nen passiamo portare questi paesi. La colonizzazzione francese mantiene la schiavitu in Africà .Et la Francia che stampa la valuta die 14 paesi africani.Senza questo saccaggio,la Francia sarabble la quindicessima potenza ecconomia mondiale. Italia presenterà una denuncia contro Francia in Unione Europea Chiediamo sanzioni contro i paesi cha continuano la colonizzazzione in Africa e creano mise

« « D'ACCORD M. LE VICE-PRESIDENT DU CONSEIL ;NOUS VOUS SUIVONS MERCI BEAUCOUP »

Arrosez ici : Nous disons bien « arroser »...

Presidenza del Consiglio dei Ministeri,

Palazzo Chigi,

Piazza Coluna,

00187 ROMA

ITALIA

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ceux qui voudront établir des contacts par E-mails exploiteraient les resources-ci-après : -Ufficio di Segretaria del Consiglio del Ministri : uscm@palazzochigi.it -Ufficio del Consigliere Militare : ucm@palazzochigi.it 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Que tous les vrais Patriotes et autres Panafricanistes sautent donc sur l'une des rares occasions qui osent se présenter,pour extérioriser sur le plan international la misère néocoloniale que nous imposent les dirigeants vraisemblablement plus rusés que tout le monde entier : quelle pitié pour des misérables roublards !!!… Le néo-colonialisme ne nous crétinise-t-il pas tous désormais ? Nous manifestons,nous dénonçons, pleurons : qui nous écoute ? C'est tout ce que nous ne voulons pas qu'imposent les ogres aux marionnettes chaque jour !!!. ;. Que fera le MRC ? Le leader de ce mouvement-ci peut même être assassiné tout de suite...

6-LES RECETTES DES IMPERIALISTES INTREPIDES APPARAISSENT USEES JUSQU'A LA CORDE :

Feu Maurice Allais n'a pas du tout tort quand il parle des dirigeants français, jamais à court de ruses et de manipulations souvent très osées. M. Albin Chalendon a ajouté la même chose.

C'est à partir des savantes manipulations de « faux nez » monétaires , qu'ils essayent toujours de se recréer de toutes pièces, un chimérique rang de «Grande Puissance Economique Intertionale » prêt à parler d'égal à égal avec l'Allemagne,les Etats-Unis ou le Japon : la frustration dicte donc en parmanence des comportements démenciels.

Ces jeux apparurent même en face des partenaires européens,quand il a fallu consacrer irréversiblement les coefficients de pondérance au sein d'un panier sans fards, dont était dépen- dant jusqu'en 1986,l'« European Currency Unit »(ECU) ou «Milchküke»,terminologie que repoussent immédiatement les Allemands avec le plus grand dégoût.

Mais les mêmes jeux manipulateurs apparaissent à nouveau, quand les mêmes coéfficients se redistribuent au sein du panier actuel de l'Euro. C'est le Chancelier allemand de l'époque ,feu Helmut Kohl d'abord,qui exige préalablement à tout passage définitif à l'Euro,que les« compte d'opérations »des pays tropicaux séquestrés n'émargent plus à la Banque de France via le trésor, mais directement sur les écritures comptables publiques accessibles à tous,d'une Banque Centrale Européenne qui s'annonçait.Oppositions catégoriques des ogres.En 1995 le redoutable Chancelier allemand est prêt à en venir aux mains directement avec M. Chirac. Les dirigeants Outre-Rhin sont très écoeurés et remontés contre les homologues français nous citons,souvent «très très peu respectueux de la souveraineté des autres Etats. » Avant 1995 , le même envoie vertement feu Mitterrand promener, qu'il traite publiquement nous citons le Figaro Magazine, de « bouche fendue toujours derrière les autres partenaires,pour les harcèler.» oui !

Feu William Frederic Duisenberg et les Experts suisses iront plus loin.Avant tout lancement définitif de la BCE, ils exigent immédiatement le démantèlement total de toutes les arcanes de la«Zone Franc CFA Tropicale.» A la Banque Centrale Européenne, tous les ogres hexagonaux sans aucune exception y compris les Communistes, braquent immédiatement le révolver sur la tempe du redoutable Expert néerlandais . Mr. Giscard D'Estaing ira-t-il en personne jusqu'à Frankfort exiger le départ de l'exceptionnel talentueux banquier néerlandais qu'on voit, pour le remplacer ipso facto par M. Jean-Claude Trichet ? La « Bundesbank » en sait à ce sujet , et témoignerait à l'instant même . Face aux propositions constamment manipulatrices , M. Jean-Claude Trichet,et le Gouverneur de la « Bundesbank » de l'époque feu Hans Tietmeyer, ne furent-ils pas à un doigt près , en Août 1993,d'en venir aux mains directement ? Les deux banquiers pendant presque toute une matinée , se regardent de haut et s'insultent copieuse- sement ..Les raisons de tout ceci sont évidentes en face de tout le monde.

Revenons maintenant sommairement sur les coefficients de pondérance au sein du panier de l'Euro actuel. On ne voit de toutes parts que l'expérimentation de ce que François Partant appellerait les « dévaluations et ré-évaluation de combat » ex-nihilo.La consécration de ce panier devait définitivement être entérinée par les chefs de gouvernements lors d'un « Extraordinaire Sommet Européen » à Madrid (Espagne),en Juin 1989.Comme l'objectif des manipulations de ce genre-ci consiste à dévaluer arbitrairement par jalousie un ou des systèmes de marchés des partenaires soumis au mépris,ou de ré-évaluer par par excès de narcissisme des systèmes in- compétitifs et nains pour s'adjuger les rangs éphémères de«Grandes Puissances Economiques »,la Grande Bretagne thatchérienne refuse donc d'apposer la signature de Londres sur le bas d'une page sur laquelle chaque partenaire émarge. Tout le monde a émargé, sauf elle . « No, I refuse, and cannot dot that » Non,je refuse et ne peux pas faire cela... Pourquoi ? Nos amis du « Guardian » sont dans la salle. La Reine du 10 Downing Street estimait qu'elle n'avait pas du tout le mandat de la « House Of Commons » ,pour entériner les engagements qui en découleraient pour son pays .

La tension est à con comple. Feu Mitterrand le dépositaire du document, est en colère. Il darde sur la Reine du Downing Street, des regards incendiares:«Si tout le monde est donc déjà à peu près d'accord,et qu'il n'y a plus qu'une seule personne opposée, et de surcroît une femme:que fait-on ?»,laisse-t-il soudainement entendre,fou de rage. Mais rien n'impressionne la Cheftaine des Tories, aussi calme qu'une source . Elle ne darde les yeux sur personne,finit même par sortir de son sac un polycope qu'elle feuillette .Quelqu'un se lèverait-il soudairement,pour se mettre à la claquer ? Nous vous le disons , les étincelles sifflotent en l'air. Personne ne bronche,et tous regardent. Seule le Chancelier allemand affice un sourire muet,mais profondément narquois.

L'époux de Mme Thatcher,feu Denis Thatcher, n'était pas un Parlementaire . Mais un puissant homme d'affaires.La Dame-ci a tout confirmé aux enquêteurs du GCPMA/CADOFORA. Son mari l'accompagnait systématiquement partout où elle allait.Une fois sur place , l'homme reste à l'hôtel, et seule sa femme se rend là où se réunissent les Parlemantaires. Seulement,voilà !!! A son hôtel, quelqu'un contacte feu Denis Thatcher. Il lui confirme que sa femme était en danger,qu'un morveux, homme européen probablement le plus puissant de l'époque comme a essayé de le montrer notre Collègue John Laughland,voulait qu'elle signe des documents in- congrus. L'homme d'affaires savait de quoi il s'agit. Nous vous le disons : feu Denis Thatcher attrappe immédiatement la rage . Il veut aller faire le coup de poing.

Le personnel de l'hôtel doit le maîtriser. Il s'agite, complètement incontrôlable . On appelle la «Guardia », mais rien n'y fait. On ne peut que le maîtriser,fermément.«Pourquoi veut-on obliger son épouse à signer n'importe quoi ? En Grande Bretagne,un Premier Ministre n'est rien . Toutes les décisions qu'il ou elle prend et fait appliquer, ont d'abord l'aval préalable de la « Maison des Communes. » La Police espagnole écoute. L'époux furieux est toujours solidement maîtrisé au moins par six personnes. L'hôtel a pris soin de fermer hermétiquement toutes ses voies d'entrée et sortie. Non loin de là, on prend encore deux tables pour barricader une fenêtre un peu basse. On n'a pas besoin d'être un Expert à ce mois de Février 2019.

Si la signature de la Grande Bretagne exigée avait été de force apposée au bas de la page, la «Place de la City»subirait mécaniquement l'amputation ex-nihilo d'au moins 70 % de ses agrégats.A la mort il y a peu de l'ancienne Reine du 10 Downing Street, nous avons clairement dit ce que vous lisez à M. David Cameroon.Le GCPMA/CADOFORA lui ai dit qu'un pays donné ne tient debout que si les hommes et femmes au sommet décident et gestionnent paisiblement.Pour se comporter comme on voit,il n'est besoin d'être ni des manipulateurs patentés, encore moins des marionnettes ou des zombies.

16févr.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo