CAMEROUN :: Sécurité du territoire : Pas de place pour le désordre :: CAMEROON
CAMEROUN :: Sécurité du territoire : Pas de place pour le désordre :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Azize MBOHOU
  • samedi 16 février 2019 08:44:00
  • 1454

CAMEROUN :: Sécurité du territoire : Pas de place pour le désordre :: CAMEROON

En ouvrant la première conférence semestrielle des gouverneurs de région hier, le MINAT, Paul Atanga Nji, a réaffirmé l’option du gouvernement de garantir la paix et la stabilité sur l’ensemble du territoire.

Actes de provocation. Manifestations intempestives. Menaces de déstabilisation de la nation. Certains hommes politiques explorent depuis quelque temps ces actions de bravade de l’autorité de l’Etat. Des agissements qui ont trouvé dans le discours du ministre de l’Administration territoriale, hier à Yaoundé, une réponse ferme et appropriée : « aucun espace ne doit être accordé aux fauteurs de troubles. Force doit rester à la loi !» En ouvrant les travaux de la première conférence semestrielle des gouverneurs de région pour l’année 2019, Paul Atanga Nji a réitéré avec emphase qu’ « aucun effort ne sera ménagé pour assurer la sécurité et la stabilité sur l’ensemble du territoire. »

Pour le MINAT, la priorité est la sauvegarde de la paix, gage du progrès social. Les travaux ouverts hier sont placés sous le thème : « Autorités administratives et renforcement de la sécurité des personnes et de leurs biens. » Cette session est la première au lendemain de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 et de la prestation de serment du président Paul Biya, le 6 novembre 2018. A ce titre, le MINAT, au nom du chef de l’Etat, a transmis les félicitations aux gouverneurs de région pour leur implication dans l’organisation de cet important rendez-vous électoral.

Il s’est notamment agi de l’encadrement sécuritaire apporté à Elections Cameroon en vue de son déploiement optimal. Par ailleurs, comme l’a rappelé Paul Atanga Nji, cette première conférence permettra de mieux apprécier les enjeux sécuritaires et défis de 2019, année où devraient se tenir d’autres échéances électorales. « Celles-ci devront se dérouler sur l’ensemble des 58 départements et des 360 arrondissements du pays, comme lors de la présidentielle », a rappelé le MINAT. Pour cette première journée, trois communications ont ponctué les échanges à huis clos. Une communication conjointe du délégué général à la Sureté nationale et du secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie nationale, sur « les missions régaliennes des forces de maintien de l’ordre dans le cadre de la sécurité des personnes et de leurs biens.»

Une autre délivrée par le ministre des Travaux publics était liée « aux mesures d’accompagnement des maîtres d’ouvrage et du suivi dans l’entretien routier. » Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative a fait le point de l’« évaluation du fonctionnement des conseils régionaux de discipline.»

Les dix gouverneurs de région ont quant à eux fait des exposés sur la situation sécuritaire, sociopolitique et économique dans leurs régions respectives. Les travaux s’achèvent ce jour.

16févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo