CAMEROUN :: Mathias Eric Owona Nguini : Conforter le schéma institutionnel de la décentralisation :: CAMEROON
CAMEROUN :: Mathias Eric Owona Nguini : Conforter le schéma institutionnel de la décentralisation :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Mutations : Jean-Christophe Ongagna
  • vendredi 18 janvier 2019 11:01:00
  • 2865

CAMEROUN :: Mathias Eric Owona Nguini : Conforter le schéma institutionnel de la décentralisation :: CAMEROON

Pour le politologue, l’organisation des élections régionales cette année pourrait contribuer à désamorcer la crise anglophone.

Quels sont les préalables à l’organisation des élections régionales ?
Ces préalables dépendent, il faut le relever, des intérêts, des visions et des visées de chacun des acteurs politiques. Peut-être, le seul préalable conséquent, c’est qu’il y ait un effort fait concernant la campagne des inscriptions sur les listes électorales.

D’après vous, l’organisation des élections régionales annoncées par le président de la République en conseil ministériel pourrait intervenir à quelle période ?
Je n’en sais rien. C’est le président de la République qui fixe l’agenda politique des élections, puisqu’il en a les prérogatives constitutionnelles et légales. camer.be. Donc, lui seul sait quand est-ce qu’il va programmer ces élections.

Les élections régionales peuvent-elles aider à désamorcer la crise sociopolitique qui sévit depuis deux ans déjà dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ?
Je ne pense pas que ces élections soient suffisantes pour le faire, mais elles exprimeraient la volonté du pouvoir d’être complètement en phase avec sa propre logique institutionnelle qui est celle de la décentralisation. Organiser des élections régionales, c’est donc conforter le schéma institutionnel de la décentralisation. Maintenant, cela peut désamorcer certaines tensions qui donnent lieu à la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Mais il faut aussi souligner qu’il existe de nombreux courants qui pensent que la décentralisation ne peut pas suffire et par conséquent, agitent le fédéralisme.

Quel est le profil idéal pour les personnes qui sont appelées à siéger au sein des conseils régionaux ?
Les personnes appelées à siéger au sein des conseils régionaux doivent être des personnes bien imprégnées des problèmes politiques qui se posent dans les circonscriptions régionales, ça doit être des personnes qui ont une expérience politique, économique, sociale et culturelle significatives qui leur permettent de connaître les réalités des différentes régions et donc, d’être en mesure de mettre tout cela à profit pour leur valorisation dans le processus de décentralisation.

18janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo