CAMEROUN :: Scandale : Le fournisseur de la Crtv sabote la fête de Paul Biya  :: CAMEROON
CAMEROUN :: Scandale : Le fournisseur de la Crtv sabote la fête de Paul Biya  :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA
  • La Nouvelle Expression : David Nouwou
  • mercredi 06 janvier 2016 12:55:10
  • 13041

CAMEROUN :: Scandale : Le fournisseur de la Crtv sabote la fête de Paul Biya :: CAMEROON

La chaine publique camerounaise n’a plus été capable de retransmettre la suite de la cérémonie  des vœux au président camerounais. Depuis 17h hier. Explication

Les téléspectateurs de la Cameroon radio and television (Crtv) ont été surpris, depuis 17 h ce mardi 05 janvier 2016, de ne plus capter cette chaine pour suivre la suite des manifestations consacrées à la présentation des vœux au président de la République, Paul Biya. Notamment la traditionnelle soirée de gala très regardée pour des présences souvent insolites que l’on découvre généralement à  cette «grande invitation».

Un couac qui vient s’ajouter à l’incident survenu le 31 décembre dernier alors que le même Paul Biya délivrait son traditionnel  discours de fin d’année à ses compatriotes qui ont vu subitement le signal disparaitre. Que se passe-t-il donc pour que tout cela arrive, coup sur coup, au premier citoyen du pays, à des moments aussi importants de la vie nationale, comme à un vulgaire citoyen? Pour l’interruption du 31 décembre 2015, l’on a parlé d’une panne électrique sur le réseau interconnecté Sud du Cameroun. Les enquêtes ouvertes se poursuivent pour établir les responsabilités.

Pour le cas d’hier, les informations de La Nouvelle Expression ont révélé que le signal de la chaine d’Etat a été coupé par son fournisseur, Eutelsat, pour facture impayée. Joint au téléphone par la rédaction de La Nouvelle Expression, le directeur général de la Crtv, Hamadou Vamoulké,  confirme l’information. Mais explique, sereinement, que toutes «les dispositions» à son niveau avaient été prises pour régler sa dette. Et qu’il a même mis à contribution le ministre des finances pour l’accélération du règlement de cette facture.

«Nous croyions qu’on s’était bien compris quand à notre grande surprise, notre partenaire nous fait ce coup. A l’occasion d’une cérémonie à l’échelle nationale, surtout qui implique le président de la République. Nous nous demandons si c’est comme cela que notre partenaire croit qu’on peut poursuivre cette collaboration», regrette le patron de la Tour de Mballa ll qui, manifestement, ne se semble rien se reprocher.

06janv.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo