BELGIQUE :: Livre: Rencontre avec Didier Moné, auteur du roman intitulé "Sous une pluie...de pierres" :: BELGIUM
BELGIQUE :: Livre: Rencontre avec Didier Moné, auteur du roman intitulé "Sous une pluie...de pierres" :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: LIVRES
  • copy; camer.be : Issa-Behalal
  • samedi 05 décembre 2015 22:54:45
  • 6155

BELGIQUE :: Livre: Rencontre avec Didier Moné, auteur du roman intitulé "Sous une pluie...de pierres" :: BELGIUM

A Louvière, en Belgique, où il exerce comme juriste d´entreprise, Didier Moné est un  humaniste véritablement passionné de musique et football. Mais c´est surtout sa passion véritable pour l´écriture qui polarise l´attention du lectorat sur sa personne, á travers son roman "Sous une pluie...de pierres", qui est une "évasion, une invitation à l’ouverture, à la découverte d’autres cultures".
Camer.be l´a rencontré pour vous.

Bonjour Monsieur Moné, un petit mot sur vous

Je suis Didier Moné, né au Cameroun où j’ai grandi et étudié. Diplômé des Facultés de Droit de l'Université de Yaoundé II et de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), j'exerce aujourd'hui comme juriste d'entreprise.

Je consacre mon temps libre à ma famille, à mes activités de bénévole pour l'ASBL KALARA qui soutient la scolarisation dans les zones enclavées du Cameroun, mais aussi à mes passions que sont la lecture, l'écriture, la musique et le football. Je vis à La Louvière.

Présentez-nous votre ouvrage ?

«Sous une pluie…de pierres» est le récit de l’amour entre une jeune fille afghane et un africain, tous les deux étudiants et issus de milieux culturels et familiaux très éloignés. C’est l’histoire d’une passion née d’un coup de foudre, et qui devra faire face à de multiples obstacles fondés sur des considérations sociales, culturelles, religieuses, et familiales loin de la vision occidentale des libertés fondamentales.

Ce récit, porté par les «Landai», poèmes courts improvisés et chantés par les femmes afghanes de la tribu pachtoune, porte la voix de Fatima, ses tribulations, son amour, sa solitude, sa souffrance, son désespoir, et sa résignation.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Ce livre est une évasion, une invitation à l’ouverture, à la découverte d’autres cultures. J’espère que l’histoire de Fatima suscitera des interrogations sur la condition de ces femmes privées de tout droit, et prisonnières d’une longue tradition machiste fondée sur une interprétation extrême et souvent erronée des préceptes religieux. J’ai écrit ce livre en hommage à toutes les victimes innocentes de la barbarie de ceux que j’appelle les «fous de dieu».

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux et celles qui aiment lire, et qui trouvent entre les pages, le moyen de s’évader, et d’alléger leur quotidien. Les amoureux de l’art et de la poésie y trouveront, du moins je l’espère, de quoi se faire plaisir.

D'où vous vient cet intérêt pour les romans sentimentaux ?

L’amour, quelle que soit sa forme, est une composante essentielle de la vie. Si la passion entre Fatima et Idriss est le fil conducteur de ce roman, d’autres sentiments et émotions y sont aussi mis présent, notamment la peur, la solitude, la tristesse ou encore la colère.

Pourquoi cet intérêt pour la poésie ?

Adolescent, je découvre l’écriture au travers de la poésie. La magie des lettres, les rimes, ou les vers qui ont une beauté singulière. La poésie est liberté et fantaisie, elle donne de la profondeur aux mots, et sublime les sentiments.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

À travers ce livre, j’ai voulu relater l’histoire d’une jeune femme naïve, née au mauvais endroit, dans la mauvaise famille, sous la mauvaise peau, et rappeler l’importance de certaines valeurs essentielles à mes yeux, telles que la vie, mais aussi la liberté, et le respect d’autrui. Sans vouloir donner des leçons, je choisis de laisser les lecteurs libres d’y tirer les messages qui les toucheront personnellement, en fonction de leur sensibilité.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Tout ce qui m’entoure peut-être source d’inspiration : mon histoire personnelle, le quotidien, un fait divers, l’actualité socio-politique, un film, une revue scientifique, un tableau, une chanson, un poème etc…

Vous êtes assez présent dans les médias avec plusieurs articles dans la presse écrite, mais aussi des émissions Radio, une participation dans le cadre d’Africa Louv et tout récemment votre présence au salon du livre à Mons. Comment se passe la promotion et la communication autour de votre livre ?

Comme vous l’avez dit, la sortie de ce roman m’a permis de participer à des événements et de rencontrer mes lecteurs. J’en suis heureux et je remercie les organisateurs des divers événements, mon Editeur et surtout les lecteurs et le public qui ont toujours répondus présents. Malheureusement, mon livre n’est pas encore connu par le public camerounais, et n’est toujours pas disponible dans les librairies au Cameroun. Je suis certain que Camer.be permettra enfin de toucher les Camerounais à travers le monde.

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

Actuellement, je suis en train d’écrire mon second roman. Un autre projet pourrait aussi être concrétisé. Il s’agira sans doute d’un recueil de poèmes avec des illustrations. Quand je me sentirai prêt, je les publierai.

Où peut-on se procurer votre roman ?

Le livre est disponible en versions papier et numérique. Vous pouvez le commander sur le site de l’éditeur (Edilivre.com), ou sur Amazon.
Le livre est aussi disponible dans certaines librairies :
-    A Bruxelles : UOPC à Auderghem
-    A Mons : Librairie Scientia
-    A La Louvière : Librairie l’écrivain public
-    A Binche : librairie de la Reine

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je pense que c’est l’auteur qui crée l’œuvre, mais ce sont les lecteurs qui la font vivre. Je remercie donc les lecteurs pour leur intérêt, et leur soutien, notamment sur la page Facebook, et j’espère qu’ils prennent du plaisir à lire ce roman. Les remarques et commentaires sont importants, n’hésitez donc pas à les exprimer.

Bonne lecture et merci à Camer.be pour son œuvre d’information et de promotion de la culture camerounaise.

 

© camer.be : Issa-Behalal
05déc.
Lire aussi dans la rubrique LIVRES

canal de vie

Vidéo