Cameroun: Crtv, l’organe audiovisuel public camerounais, annonce le lancement de sa propre chaîne d’information en continu :: CAMEROON

Cameroun: Crtv, l’organe audiovisuel public camerounais, annonce le lancement de sa propre chaîne d’information en continu :: CAMEROON

Cameroun: Crtv, l’organe audiovisuel public camerounais, annonce le lancement de sa propre chaîne d’information en continu :: CAMEROON
Cameroun: Crtv, l’organe audiovisuel public camerounais, annonce le lancement de sa propre chaîne d’information en continu :: CAMEROON
Cameroon Radio Television (Crtv), l’organe audiovisuel public camerounais, annonce le lancement de sa propre chaîne d’information en continu, dès le 28 janvier 2018.

Selon le directeur général de la Crtv, Charles Ndongo (photo), la date du 28 janvier est symbolique, en ce sens que ce média à capitaux publics a été lancé le 28 janvier 1988. L’option de créer une chaîne spécialisée est une décision prise depuis 2016, dans le cadre du passage au numérique. Crtv News était même annoncée pour 2017, y compris une chaîne exclusivement dédiée au sport.

La nouvelle chaîne d’information peut être reçue par TNT, notamment dans la capitale Yaoundé, et Douala, la métropole économique. Pour ceux des téléspectateurs qui ont encore des téléviseurs analogiques, il suffit de placer l’antenne extérieure et un décodeur numérique.

Il est aussi possible sur l’ensemble du territoire camerounais, de recevoir le signal de Crtv News par le satellite Eutelsat 16 A qui émet en bande KU en DTH (Direct to Home). C’est un signal non crypté, donc accessible à tous. Il suffit pour cela d’acquérir un kit comportant une petite parabole de 50 cm environ et un décodeur. Le tout coûtant environ 30 000 FCFA. La solution de réception chez les câblodistributeurs est également une possibilité.

Enfin, la Crtv indique que sa nouvelle chaîne d’information en continu peut être regardée sur smartphone. Les opérateurs de téléphonie mobile distribuant le signal Crtv, actuellement, distribueront le signal Crtv News, dès le 28 janvier 2018.

© Investir Au Cameroun : S.A

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@