Inondations à Douala : Trois morts et plus de 1500 familles sinistrées
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Inondations à Douala : Trois morts et plus de 1500 familles sinistrées :: CAMEROON

«Il est tombé un niveau d’eau inhabituel dans la ville de Douala et les dégâts sont importants. Cinq arrondissements de la ville de Douala sont touchés. Nous avons assisté à un semblant de déluge. C’est pourquoi nous devons prendre faire le bilan et prendre les mesures qui s’imposent», déclare le gouverneur de la région du Littoral. Les inondations survenues après les pluies diluviennes de la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juin 2015 ont causé des dégâts importants. Le rapport des sous-préfets de chaque arrondissement a permis de dresser le bilan clair de la situation. Ils ont été complétés par celui des maires des communes d’arrondissement de Douala 2ème et 3ème.

L’arrondissement de Douala 5ème est le plus affecté par ces inondations. Il enregistre deux décès d’enfants âgés de 8 et 10 ans. Un corps a également été repêché dans les eaux dans l’arrondissement de Douala 3ème.

Selon Joseph Béti Assomo, gouverneur de la région du Littoral, 1500 familles ont dû déménager dans l’urgence dans l’arrondissement pour se réfugier chez des proches. Ces dernières, toujours selon lui, regagnent progressivement leurs domiciles. Les efforts conjugués des sapeurs-pompiers et des secouristes volontaires ont permis de sauver de nombreux sinistrés dont certains étaient perchés sur le toit de leurs domiciles. Une entreprise située dans cet arrondissement chiffre ses pertes à 60 millions de Fcfa. Les rivières sont sorties de leurs lits.

Les ponts des quartiers Mbanya, sable à Akwa-nord, Mboppi, ont été envahis par les eaux. Et ces eaux ce sont dirigées vers les domiciles, inondés par endroits à plus de 30 centimètres. Ceci du fait de l’encombrement des drains par des constructions anarchiques. «A Youpwé, Newtown aéroport et à la méteo au quartier Bonapriso le même phénomène a été observé. Les drains sont bouchés par des constructions», confirme Denise Fampou, maire de la commune d’arrondissement de Douala 2ème. Toute chose qui a nécessité une réunion de crise dans les services du gouverneur hier, dimanche 21 juin 2015, à Douala.

Directives

Même si ce dernier a indiqué que cette situation a été diagnostiquée depuis quelques années et les pouvoirs publics s’emploient à apporter des solutions définitives à ces problèmes. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud) a profité pour dérouler le programme des chantiers réalisés et en cours. Avant de relever que la ville fait face à la pression démographique. Plus de 10.000 personnes s’installent à Douala chaque mois. Toutefois, 49km de drains supplémentaires d’un projet comprenant toutes les zones à risques, qui se chiffre à 109 milliards de Fcfa, va permettre d’assécher la ville. Les travaux doivent démarrer en septembre 2015.

Mais dans l’urgence, le gouverneur de la région du Littoral recommande d’engager une opération forcée et immédiatement de déguerpissement des habitats identifiés comme ayant été construit sur les drains. Puisqu’il ressort clairement de tous les rapports des autorités que l’une des causes de ces inondations résulte de l’encombrement desdits drains par ces constructions. L’opération d’assainissement doit se poursuivre et s’intensifie dans les quartiers à risques. Des investissements humains doivent être organisés régulièrement par les populations des quartiers concernés par ces inondations.

Et les stagiaires retenus dans les communes d’arrondissements et la Cud cette année 2015 doivent prioritairement être affectés au curage des caniveaux. Le système d’alerte rapide doit être réactivé et le staff du ministère de la Santé publique doit être prêt à intervenir. La ville se remet peu à peu de ces inondations.

© Mutations : Aristide Ekambi

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo