Jacques Fame Nongo et René Emmanuel Sadi : Deux ministres sur le grill.
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Jacques Fame Nongo et René Emmanuel Sadi : Deux ministres sur le grill. :: CAMEROON

Il y a cette rencontre fraternelle du Sud, région granitique du parti au pouvoir. Qui paradoxalement accuse un retard de 40 ans par rapport aux autres régions du pays. Il faut le rattraper. Il y a aussi le coup de feu du gendarme de Buea qui a ôté la vie à la petite Caroline. Le ministre de la communication pointe du doigt les journaux « indociles ». Le tout arrosé par le champagne Odette Liyeplimal de Simb.

Jacques Fame Ndongo, ministre de l’enseignement supérieur est le principal initiateur de la rencontre du sud. En sa qualité de modérateur et chef d’orchestre délégué. Principal objectif : développer le Sud. La presse a pris la mesure de la situation et le quotidien Le Messager a tranché, net « Fame Ndongo vomi ». Initiateur de cette assise communautaire, l’homme politique est sous le feu des critiques à cause de ‘’ l’esprit de division ‘’ promu par cette manœuvre. 

Le journal Les Preuves pense que la Rencontre fraternelle du Sud a été une occasion pour  « Les forces vives engagées à promouvoir l’émergence des 4 départements ». Sous la coordination du Ministre d’Etat le Pr Jacques Fame Ndondo, les fils et filles de la Région du Sud étaient à Ebolowa pour mettre ensemble leur énergie et intelligence afin de promouvoir le développement de leur région à travers des actions directes et concrètes.

C’est « La voie du Sud » qui a retenti pour un  Positionnement. Le quotidien Mutations écrit que La première session des Rencontres fraternelles de la région d’origine du chef de l’Etat divise. Entre repli identitaire, calcul politique et incubation du développement local, les arguments s’affrontent sur la raison d’être d’un tel forum.

La mort de la petite Caroline et du gendarme à Buea, capitale de la région du Sud-ouest fait de la résistance. La presse est revenue sur la sortie du ministre de la communication. Soit pour dénoncer un ministre qui s’est érigé en « rédacteur en chef » dans une critique acerbe sur le traitement de cette information, soit par un « Le recadrage du MINCOM ». Pour le journal Le Détective, La couverture médiatique autour du double drame survenu ce jeudi 14 octobre 2021 dans la capitale régionale du Sud-ouest, n’a pas été du goût du gouvernement. Dans un communiqué, René Emmanuel Sadi tance vertement le traitement qu’en ont fait les médias, qu’il qualifie de dérive professionnelle, allant jusqu’à accuser la presse locale de vouloir provoquer un chaos social.

Par ailleurs, le Vaccin anti-Covid-19 au Cameroun est « Facultativement obligatoire » Pour l’information Hebdo, Avec seulement 1,6% de la population actuellement vaccinée, 20% qui devrait l’être en décembre prochain et très loin des 80% que l’OMS exige pour la fin d’année 2021, le gouvernement camerounais ne pourra  atteindre les 60% de vaccinés qu’en décembre 2022. Pour y arriver, avec la caution de la hiérarchie, certaines administrations rendent  progressivement obligatoire l’inoculation d’un vaccin officiellement facultatif.

Dans la dynamique du  made in Cameroun, « Émile Parfait Simb fait bientôt atterrir le Champagne Odette Liyeplimal au Cameroun ». Le journal Les Preuves indique que, Transformé dans le strict respect des règles, et dans une structure mise en place par l’opérateur économique Emile Parfait Simb, ce champagne sera disponible au Cameroun au mois de
décembre 2021.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo