Diplomatie : Paul Biya indésirable à Paris ?
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Diplomatie : Paul Biya indésirable à Paris ? :: CAMEROON

Demain mardi, 18 mai, s’ouvre à Paris un sommet sur le financement des économies africaines, fragilisées par la crise sanitaire du COVID-19. Sur la liste des chefs d’États d’Afrique invités par le président français Emmanuel Macron, l’on note l’absence du président camerounais Paul Biya. En pareille occasion, le cabinet civil de la présidence de la République fait souvent un communiqué pour informer la nation du déplacement du couple présidentiel. 

Mais à moins de 24h de la rencontre, c’est le silence radio à Yaoundé. Même par visioconférence, tout porte à croire que Paul Biya, président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), n’est visiblement pas concerné. De l’autre côté, les hôtes du Grand palais éphémère, dans le 7ème arrondissement de Paris, sont connus. 

Il s’agit en l’occurrence de Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazzaville), Félix Tshisekedi (République démocratique du Congo), Paul Kagame (Rwanda), Macky Sall (Sénégal), Joao Lourenço (Angola), Faure Essozima Gnassingbé (Togo), Nana Akufo-Addo (Ghana), Bah N’Daw (Mali), Abiy Ahmed (Ethiopie), Mohamed Ould Ghazouani (Mauritanie) ou encore le Nigérien Mohamed Bazoum (Niger)… Il est à noter qu’en avril 2020, nombre d’entre ces chefs d’État avaient fait chorus avec des organisations internationales, appelant « à un moratoire immédiat sur le service de toutes les dettes extérieures, qu’elles soient bilatérales ou multilatérales, publiques ou privées, et ce jusqu’à la fin de la pandémie ». 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo