J’ai enfin assisté à un match du CHAN 2021 !
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: J’ai enfin assisté à un match du CHAN 2021 ! :: CAMEROON

Au départ, c’était le match des Lions indomptables que je voulais voir. Mais les péripéties de l’organisation m’ont amené à acheter les billets de la rencontre Maroc-Zambie.
Explications.

J’ai enfin eu de l’intérêt pour cette compétition

Au début de la compétition, je ne m’intéressais pas réellement au Championnat d’Afrique des Nations. Puisque nous sommes déjà en 2021, et que le tournoi s’appelle en réalité « Total CHAN 2020 ». Et puis je me demandais quel serait le niveau technique des seize participants, puisque la plupart des pays qualifiés n’ont même pas organisé leurs propres championnats locaux durant les deux derniers semestres.

Bref, j’ai finalement eu de l’intérêt pour la compétition. Je me suis rendu compte que les Camerounais sont en manque de divertissements. Et que la plupart se rendaient dans les stades comme s’ils se promenaient dans un fête foraine. J’ai constaté que les gens regardaient désormais la CRTV pour voir les matches, alors que généralement ils se plaignent de la redevance audiovisuelle. Et puis, je ne suis quand même pas con ! Ce n’est pas tous les jours que nous accueillons une compétition footballistique de si grande envergure. D’ailleurs la dernière fois je n’étais même pas né puisque c’était dans l’antiquité en 1972…

J’ai enfin observé les Lions indomptables

Je parle des Lions A prime. Enfin, A’. Parce qu’il ne faut pas les confondre avec nos Lions indomptables séniors, qui ont remporté la Coupe d’Afrique 2017 par hasard. Non ! Ceux qui jouent dans le CHAN sont des footballeurs de notre championnat local. Et je me demande comment on les a sélectionnés puisque nous n’avons plus organisé de championnat national depuis les calendes grecques…

Bref, je me suis pris d’empathie pour cette équipe courageuse, téméraire, et portée par un capitaine-courage qui s’appelle Salomon Banga. J’ai aussi aimé le fait que nous avons un sélectionneur camerounais –pour une fois– sur le banc de touche, même si dans les coulisses il est parfois surnommé « fifty-fifty ». Et puis j’étais bien obligé de m’intéresser à ces Lions un peu domptables, puisque Samuel Eto’o Fils était tous les jours dans la tanière. Et on me dit que c’est lui qui fait les causeries d’avant-match, c’est lui qui note le classement du coach. C’est aussi lui qui multiplie les primes des joueurs en cas de victoire ou de qualification. Il détient la majorité des billets d’entrée pour les matchs.

J’ai enfin acheté les billets du stade

En réalité je voulais voir le match RDC-Cameroun, comptant pour les quarts de finale de cette compétition. Le match était prévu pour Douala puisque nos Lioncelles n’ont pas pu terminer premières de leur poule à Yaoundé. Et c’est comme ça que partis de la capitale, 90 % des billets de Japoma ont été achetés avant même leur mise en vente. Une vraie mafia ! Certains les avaient rachetés pour venir les revendre ici au prix d’or. Aucun rationnement ! Les précieux sésames se sont partagés entre les mains des députés, des grands hommes d’affaires, des politicards, des administrateurs de la CAF et de la Fécafoot. J’ai même retrouvé certains tickets d’entrée entre les mains de plusieurs footballeuses lesbiennes ici à Douala !

Bref, je me suis « reversé » sur le match Maroc-Zambie, puisque c’était le seul autre quart de finale dans la ville de Douala. J’ai acheté deux tickets à trois mille francs CFA l’unité (l’autre billet c’était pour ma petite hein, et non pour mon ami Pierre La Paix Ndamè), et je me suis promis de supporter les Lions de l’Atlas puisque je ne pouvais même pas aller regarder mes propres Lions indomptables…

J’ai enfin assisté à un match !

Quel match même ? Vous croyez réellement que j’ai pu assister à ce match du CHAN 2021 ? Et si oui, pourquoi je ne vous ai donc pas proposé mon selfie à l’intérieur du stade de la Réunification ? Hein ?
Bref, je n’ai pas pu y entrer. Les alentours du stade de Bépanda étaient bazardés de gendarmes et de militaires, comme si c’était la résidence secondaire de Maurice Kamto. Et puis ils nous ont demandé de descendre de notre véhicule pour continuer à pied, sur environ deux kilomètres ! Pire, il n’y avait que deux guérites pour gérer tous les flux des arrivants. 

Aucune logistique !

Et imaginez donc les rangs interminables que nous avons trouvé, et qui ne cessaient de s’allonger. Entre ceux qui cherchaient à revendre leurs billets à moitié prix parce qu’ils étaient déjà fatigués et découragés, et ceux qui continuaient quand même à garder espoir. Je n’ai pas pu m’aligner dans ces longs rangs parce que le match avait déjà commencé. Si je m’engageais, j’allais sûrement entrer au stade vers la 94ème minute de la rencontre.

Bref, c’était le foutoir ! Ou c’est l’organisation qui était mauvaise, ou c’est la sécurité qui était prépondérante. En tous cas, je n’ai pas pu assister à ce fameux match. Il y avait plus de détenteurs de tickets d’entrée à l’extérieur du stade qu’à l’intérieur. Les supporters pénétraient dans le complexe omnisports au compte-goutte. La valeur des billets d’accès n’avait plus aucune valeur. Tu pouvais même proposer ton ticket VIP (tout de même quarante mille francs CFA) à quelqu’un pour t’en débarrasser, et lui il allait te répondre que « Ahn bon hein, donc c’est moi que tu as vu pour aller m’aligner pendant des heures sous le soleil hein… »

J’ai finalement vécu le CHAN 2021

Et donc finalement, je suis allé regarder la suite du match à la télévision. Car les péripéties du comité d’organisation m’avaient orienté vers le Maroc, et pourtant dès le début j’avais souhaité encourager nos valeureux Lions indomptables

J’ai enfin assisté à un match du CHAN 2021 ! La ville était barricadée avant la rencontre, j’ai donc acheté des cache-nez que le gouvernement nous avait pourtant offerts. Mais ils ont été détournés, et j’ai donc observé des supporters marocains qui étaient noirs comme le charbon car en réalité c’étaient des Camerounais…

J’ai enfin assisté à un match du CHAN 2020 ! Les gens se mélangeaient dans une foule incontrôlable alors que nous sommes en pleine crise sanitaire. D’aucuns garaient leurs véhicules à mille kilomètres et pourtant nos stades modernes sont censés contenir un immense parking. J’ai enfin vécu en direct l’atmosphère du match Maroc-Zambie, même si au départ c’était l’équipe du Cameroun que je voulais voir.

Et donc je suis obligé de pointer du doigt la mauvaise organisation de cette épreuve, malgré que cela reste une véritable fiesta footballistique. Je suis obligé de dénoncer la mafia qu’il y a autour des tickets d’entrée aux stades. Bien obligé aussi de noter la mauvaise gestion des spectateurs qui ne peuvent même pas accéder aux gradins, pourtant ils sont détenteurs de billets d’accès qu’ils ont achetés à des prix très élevés. Mais en fait, de quoi je m’étonne ? Le championnat d’Afrique des nations est effectivement organisé par le Cameroun de Paul Biya.

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo