World news CAMEROUN :: Douala : Le présumé violeur de nouveau chez le procureur :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Douala : Le présumé violeur de nouveau chez le procureur :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Mathias Mouendé Ngamo
  • mercredi 22 janvier 2020 06:35:00
  • 2038

World news CAMEROUN :: Douala : Le présumé violeur de nouveau chez le procureur :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

L’instituteur Kevin Bama a été reconduit chez le procureur de la République près le Tpi de Douala-Bonanjo, lundi 20 janvier 2020.

Kevin Bama a été de nouveau présenté chez le procureur de la République près le Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Bonanjo lundi 20 janvier 2020. L’instituteur présumé violeur d’élèves avait déjà été conduit devant cette autorité judiciaire il ya une semaine, le lundi 13 janvier. Après son audition ce jour-là, il a été gardé à vue pendant 48 heures dans les cellules du parquet, puis renvoyé à la brigade des recherches de Bonabéri 1 pour « complément d’enquête».

D’après une source à la gendarmerie, le présumé violeur a été renvoyé à la brigade au moment où trois nouvelles victimes devaient être auditionnées dans le cadre de cette affaire. Chez le procureur, l'instituteur présumé violeur d'élèves doit à nouveau s'expliquer sur les faits qui lui sont reprochés. Dans une plainte déposée contre lui à la brigade des recherches de Bonabéri 1, il est accusé d'abus sexuels sur ses élèves de Class 6, à l'école Excellent Bilingual Nusery and Primary School Bonabome dans l'arrondissement de Douala 4ème. Interpellé dans la mi-journée du lundi 06 janvier 2020, Kevin Bama a d’abord passé cinq jours de garde à vue dans les cellules de la gendarmerie. Lors de son audition, le présumé violeur, âgé de 42 ans, a reconnu les faits qui lui sont imputés. Il a en outre indiqué qu’il a commis ces actes sous l’emprise d’une force surnaturelle.

Les élèves victimes, âgées entre 9 et 14 ans, ont affirmé aux enquêteurs qu’elles ont subi divers attouchements de leur enseignant, qui, à plusieurs reprises les a contraintes à faire des fellations. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). Des faits, qui selon des récits concordants, sont survenus pendant les cours de soutien que Kevin Bama dispensait en vue de la préparation de ses élèves aux examens officiels. Les cours étaient prévus se tenir entre 15h et 16h30 dans l’enceinte de l’école. Les premières alertes sont venues des parents. Ces derniers se plaignaient des retours tardifs de leur progéniture à la maison.

Des enfants regagnaient le domicile autour de 18h. Doris Ndaptso, la directrice a été saisie. Les parents et le Staff de l’école, mobilisés, ont convenu alors de se saisir de l’enseignant à la rentrée du deuxième trimestre, le 06 janvier 2020. Mais il était absent ce jour-là. Un guet-apens a été monté. L'enseignant a été débusqué et conduit à la gendarmerie. Dans la procédure, des examens médicaux ont été effectués sur treize victimes à l’hôpital de district de Bonassama. Les résultats desdits examens restent pour l’heure sous le sceau de la confidentialité.

22janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo