CAMEROUN :: Session extraordinaire du parlement : Paul Biya veut-il quitter le pouvoir ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Session extraordinaire du parlement : Paul Biya veut-il quitter le pouvoir ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA CAMEROUN :: Session extraordinaire du parlement : Paul Biya veut-il quitter le pouvoir ? :: CAMEROON
  • Camer.be : Ben OWAY
  • mardi 17 décembre 2019 11:46:00
  • 11959

CAMEROUN :: Session extraordinaire du parlement : Paul Biya veut-il quitter le pouvoir ? :: CAMEROON

Paul Biya serait en train de réfléchir sur la meilleure manière de quitter le pouvoir et de laisser le Cameroun sur le chemin de la prospérité.

C’est le Point Hebdo, un journal paraissant à Yaoundé capitale politique du Cameroun qui donne l’information. Par un titre sarcastique : Paul Biya « Perturbé ». D’après le journal, des sources à la Présidence de la République, Paul Biya serait en train de réfléchir sur la meilleure manière de quitter le pouvoir et de laisser le Cameroun sur le chemin de la prospérité. Cette ambition qui le hante et perturbe en même temps, serait à l’origine des nombreuses décisions qu’il prend au quotidien depuis quelques mois. Dont celle de la convocation du corps électoral pour les élections municipales et législatives.

Tout en laissant au sein de son parti, la base militante sanctionner les serviteurs véreux qui jusqu’ici, n’avaient pour seul et unique souci que la préservation de leur strapontin. Selon l’un de ses conseillers politiques, le chef de l’Etat voudrait aussi trouver une solution adéquate à cette équation à plusieurs inconnus, qu’il a soumise à l’appréciation de la représentation nationale réunie en session extraordinaire…

Pour le reste, le projet de loi sur les collectivités territoriales décentralisées soumise aux députés occupe les manchettes. Pour les Communes et communautés urbaines, une « nouvelle ère s’annonce ». Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). Selon Cameroon Tribune, quotidien à capitaux publics, des changements majeurs sont proposés par le projet de loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées. La Communauté urbaine y est présentée comme une collectivité territoriale composée d’au moins deux communes et le délégué du gouvernement s’appellera « Maire de la ville de… », Élu par les conseillers de la communauté, entre autres.

Pour le quotidien, « Le statut spécial qui consacre une libre administration des deux régions anglophones du Cameroun ». Entre l’Assemblée nationale, le Conseil exécutif, le Médiateur public indépendant, la prise en compte des spécificités judiciaires pour ne citer que celles-là, elles sont nombreuses ces innovations qui conformément à l’article62 de la Constitution du Cameroun et que l’un des points saillants de la recommandations numéro 8 du Grand dialogue national tenu du 30 septembre au 04 octobre 2019 sur très hautes instructions du président de la République a promu en suggérant l’accord d’un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, promeuvent une libre administration de ces deux régions…

Plus loin et pour le journal l’essentiel, « Nord-Ouest et Sud-Ouest au régime spécial ». Maintien des sous-systèmes éducatifs et Judiciaires anglophones, création d’une assemblée traditionnelle des chefs. Un médiateur indépendant entre les populations et l’administration régionale. 15% du budget alloué aux collectivités territoriales décentralisées, suppression du poste de délégué du gouvernement.

17déc.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo