CAMEROUN :: Camair-Co suspend des lignes en Afrique de l'Ouest :: CAMEROON
CAMEROUN :: Camair-Co suspend des lignes en Afrique de l'Ouest :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE CAMEROUN :: Camair-Co suspend des lignes en Afrique de l'Ouest :: CAMEROON
  • EcoMatin : Jean Adoul
  • lundi 21 octobre 2019 09:40:00
  • 3873

CAMEROUN :: Camair-Co suspend des lignes en Afrique de l'Ouest :: CAMEROON

Une décision signée par Louis Georges Njipenji Kouotou rappelle au siège de la compagnie six cadres officiant à Abidjan, Cotonou et Lagos. Par ailleurs, les titres de transport Camair-Co éprouvent des difficultés à trouver preneur sur l'international depuis quelques jours.

Récemment relancées, certaines lignes de la Cameroon Airlines corporation (Camair-Co) en Afrique de l’Ouest sont de nouveau suspendues, et ce, depuis bientôt un mois, révèle à EcoMatin un partenaire de la compagnie aérienne camerounaise. Ces destinations avaient pourtant été rouvertes après la prise de fonction du tandem Ngalle Bibehe/Njipenji Kouotou, respectivement président du conseil d’administration et directeur général de la compagnie aérienne camerounaise.

Précisément, les lignes pour rallier Cotonou et Abidjan sont inactives. La décision annonçant le redéploiement du personnel a été signée le 16 octobre 2019 par Louis Georges Njipenji Kouotou, et confirme de manière implicite l’interruption des vols Camair-Co vers ces destinations. « Les personnels (…) dans les représentations commerciales de Cotonou, Abidjan et Lagos sont (…) rappelés au siège », peut-on y lire. Le portail des camerounais de Belgique. La mesure concerne six cadres de Camair-Co en service dans ces agences. « Ces lignes n›étaient plus desservies. Il n›y avait plus de raison de maintenir ce personnel », souffle notre source. Aboubakar Mbara Machia, Agnès Ndikum Lepawa, Job Ikose Mbenda, Gaël Avignon Nana Lowe, Acha Fri Mbenga, et Chris Mbandjock Sammy lll Dave regagnent ainsi Douala, quelques jours seulement après la publication par Camair-Co de son programme des vols nationaux et régionaux pour le compte du 4e trimestre 2019. Dans ce programme, ne figurent que les destinations régionales « Libreville et Bangui », deux dessertes d’Afrique centrale.

« Certes ils annoncent les vols sur Libreville et Bangui, mais ils risquent de ne pas opérer sur ces dessertes. D›ailleurs, depuis la mise en oeuvre de ce chronogramme de vols, les annulations se succèdent », confie encore notre source.

Exclusion

Ces suspensions de lignes de la Camair-Co interviennent au même moment que son exclusion de la plateforme internationale «Amadeus selling platform connect », qui assure réservations, exécutions de vente et distributions des services aéronautiques. « La Camair-Co a tout simplement des arriérés de paiement. Nous ne pouvons plus vendre ses billets sur l’international », révèle-ton. On se souvient que le mois dernier, l’entreprise avait été sommée de liquider lesdites créances : assurément, cela n’a pas été fait. La compagnie aérienne nationale utilise désormais la formule « Rts » pour écouler ses titres de transport.

Toutes choses qui montrent, s’il en était encore besoin, que l’Etoile du Cameroun vole très bas sur le plan financier. La semaine dernière, une rencontre a d’ailleurs eu lieu au ministère des Finances, après que le transporteur aérien ait sollicité auprès du gouvernement une perfusion urgente de 2,6 milliards de FCFA pour sortir des abysses de l’endettement et des tensions sociales dans lesquelles elle sombre petit à petit…

21oct.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo