CAMEROUN :: Dialogue National : CES VÉRITÉS DE LA TRIPARTITE de 1991 qu'il faut rétablir afin que nul n'ignore :: CAMEROON
CAMEROUN :: Dialogue National : CES VÉRITÉS DE LA TRIPARTITE de 1991 qu'il faut rétablir afin que nul n'ignore :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: LE SAVIEZ-VOUS
  • Correspondance : Sendar Kengne
  • mardi 24 septembre 2019 14:00:00
  • 6706

CAMEROUN :: Dialogue National : CES VÉRITÉS DE LA TRIPARTITE de 1991 qu'il faut rétablir afin que nul n'ignore :: CAMEROON

L'opposition camerounaise exigeait la Retransmission en direct, ce qui n'était pas respecté par le gouvernement..

Les leaders de l'opposition réunis au siège de l'UFDC à Tsinga refusent de se rendre au Palais des Congrès où se tenait ladite tripartite.
-John Fru Ndi decide de s'y rendre, il arrive sur les lieux, mais repart sans y participer car, convaincu par le Dr Victorin Hameni Bieleu de ne pas commettre cette bêtise car,
1)-L'opposition exigeait la Retransmission en direct, ce qui n'était pas respecté par le gouvernement
2)- Un communiqué de Kontchou Nkouomegni annonçait la levée des villes mortes par l'opposition, ce qui n'était pas vrai,
3)-L'opposition avait décidé que cette levée des villes mortes ne pouvait se faire que si au lieu de la tripartite Paul Biya offrait un véritable dialogue national.
-Le mémorandum que cette opposition avait rédigé devait être remis au Premier ministre, pas par les leaders de l'opposition, mais par les SG et les vices présidents des partis qui composaient cet ensemble de partis.

Le Dr. Kekuine André, Secrétaire Général de l'UFDC avait été désigné comme leader de cette équipe qui allait remettre ledit mémorandum au premier ministre au Palais des Congrès.
Mais, une fois là bas, le Dr. Kekuine qui était pourtant un diplomate de carrière fut pris d'une telle trouille qu'il se résolut à remettre son brassard de capitaine à monsieur Frederick Augustin Kodock que secondait Pierre Flambeau Ngayap.

C'est ainsi que ces deux personnes une fois dedans ne ressortiront qu'à la fin des travaux tout en ayant pris une part très active au cours de ces travaux.
Mais, cette opposition n'a jamais regretté de n'avoir pas participé à cette tromperie et le peuple avait pleinement compris cette décision
Tout comme cette opposition n'a jamais regretté de n'avoir pas pris part à l'élection législative du 17 février 1992
C'est d'ailleurs cette non participation qui avait mis la pression sur la tyrannie de Yaoundé afin qu'elle organise une élection présidentielle plus juste en Octobre de la même année.

Parlant de ces Présidentielles du 11 Octobre 1992: François Sengat-Kuo venait de rejoindre l'opposition

A Nkongsamba une Réunion de l'opposition s'était tenue et avait fait de:
John Fru Ndi le candidat unique de l'opposition
Directeur de campagne: Dr. Hameni Bieleu
Responsable de la communication: Samuel Mbajum.
Huit jours avant l'élection:
Grand meeting de l'opposition à Yaoundé
Le Siège de l'UFDC de Hameni avait été envahi par des éléments de la police et de l'armée; interdiction d'accès aux militants et responsables
- Réunion chez Sengat-Kuo
- Élaboration de la stratégie du meeting
- Pendant que les leaders de l'opposition sont maltraités dans la rue, Fru Ndi se trouve à l'ambassade de la Hollande

UN AUTRE FAIT ENCORE CURIEUSEMENT NOTOIRE C'EST QUE, Après les élections

C'est le Dr Victorin Bieleu Bieleu qui est arrêté, son passeport retiré et passa 6 mois en prison. Ce passeport ne lui sera remis que 5 ans plus tard.
Aussi curieux que cela puisse être, Fru Ndi reçois 5 invitations de Bill Clinton, mais y ira sans aucun représentant de l'UFDC, et ne plaidera non plus la cause de Hameni devant les autorités américaines
Et, aucun membre du SDF ne se soucia du sort de Hameni en prison
Et, il y a lieu de le rappeler, le cas du Dr Victorin Hameni Bieleu était géré du très haut de la présidence.

REMARQUEZ CECI, le 23 Octobre 92, les Résultats des présidentielles sont proclamés par Alexis Dipanda Mouelle, président de la cour suprême,

Ce dernier affirma qu'il était tout simplement en train de lire ce qui lui avait été remis de lire. Il avait même ajouté que s'il y avait un seul élément qui pouvait lui permettre d'annuler les élections, il l'aurait fait!

A la lecture de cette histoire que bon nombre d'entre vous n'ont jamais entendue, dites-moi peut-on dire sans risque de se tromper que John Fru Ndi était un vrai opposant ?
Et si je vous rappelais que cet homme avait retiré la requête de l'opposition en annulation de cette élection sous le prétexte que le SDF ne veut pas être pris comme un mauvais perdant, que me diriez-vous ?

L'UNDP de Bello Bouba avait également déposé une requête et curieusement eux aussi l'avait retirée

Me Akere Muna, à cette époque avocat du SDF avait déposé une plainte. Mais ce dernier fut sommé par son client de retirer ladite plainte.

CONCLUSIONS:

Ni John Fru Ndi n'a en réalité jamais été un opposant au régime

Kamto et Hameni Bieleu sont de loin les seuls opposants que ce pays a connus.
Qu'ont-ils en commun

Sendar Kengne
#FreeKamto
#FreeCameroon

24sept.
Lire aussi dans la rubrique LE SAVIEZ-VOUS
Vidéo