CAMEROUN :: Avez-vous une idée des menaces qui pèsent sur vos enfants à l’école ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Avez-vous une idée des menaces qui pèsent sur vos enfants à l’école ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Propos recueillis par Aretha Oyoa
  • samedi 14 septembre 2019 12:51:00
  • 1489

CAMEROUN :: Avez-vous une idée des menaces qui pèsent sur vos enfants à l’école ? :: CAMEROON

« On n’est jamais assez sûr » : Valérie Fozeu, parent
Je suis consciente des dangers que courent nos enfants à l’école. On sait que quand.on laisse les enfants sans surveillance, ils font n’importe quoi. Et puis, on n’est jamais assez sûr de ce que les maitresses prennent effectivement soin des enfants. Je suis consciente des dangers qui existent à l’école. Ces dangers ne proviennent toujours pas de la maitresse mais il est toujours question de sa négligence. Si le danger est externe, l’enseignant, s’il est vigilant et s’applique, pourra s’en rendre compte et signaler. Il faut vraiment qu’il y ait une surveillance pour que les enfants soient éloignés du risque.

« La drogue est récurrente » : Marlyse Ebene, parent
En tant que professionnel de la santé, j’en sais quelque chose. Les parents viennent avec leurs enfants chaque jour aux urgences. Ils consomment les tramadols. C’est la drogue qui est récurrente. Ils viennent en transe tous les jours pour la cure de désintoxication. Cela veut dire qu’à l’école, il y’a effectivement des problèmes liés à la consommation de la drogue. Ils disent prendre ces drogues pour avoir le courage d’affronter les enseignants.

« Les mauvais esprits rodent » : Joséphine Biloa, parent
Il y’a les mauvais esprits qui rodent. Certains élèves sorciers qui initient ou dérangent leurs camarades. Personnellement, je n’ai jamais eu affaire à ces cas, mais je suis consciente que cela existe.

« Des camarades plus âgés » : Rose Mengada, parent
En tant que parent, il est impossible de ne pas tenir compte des dangers que courent nos enfants à l’école. J’ai un exemple concret. Mon fils qui est au CE2 n’a pas l’âge de cette classe. Il est plus petit. Il a des camarades plus âgés que lui qui peuvent le déranger. Quand l’enfant est petit, s’il n’est pas éveillé, il y’a des situations qui peuvent arriver, ils ne vont pas dénoncer. Quand il y a une situation, il y a des enfants qui ne veulent pas aller devant la maitresse. Je crois donc que c’est à nous parents conscients de lui dire « quand tu as un problème, va rencontrer la maitresse ou le directeur". Dans le cas contraire, il faut le dire à la maison. Il faut éviter de garder un problème pour soi. C’est vrai que le problème peut également venir de l’enseignant mais je crois que la solution serait une bonne collaboration entre parents et enseignants.

14sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo