CAMEROUN :: Crime passionnel Bonabéri : Les faits reconstitués :: CAMEROON
CAMEROUN :: Crime passionnel Bonabéri : Les faits reconstitués :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Rita DIBA
  • mardi 16 avril 2019 11:09:00
  • 4016

CAMEROUN :: Crime passionnel Bonabéri : Les faits reconstitués :: CAMEROON

Le présumé assassin conduit sur les lieux du crime vendredi pour retracer le film des évènements.

Une semaine après avoir tué son ex-compagne Marie Cécile B., 44 ans, à coups de machette et après avoir mis le feu à la demeure dans laquelle elle vivait, Edouard Z., 46 ans, est revenu sur les lieux du crime à Bojongo par Bonabéri, dans l’arrondissement de Douala 4e. Même si c’était à son corps défendant. En effet, le présumé assassin, qui a avoué son crime commis dans la nuit du 4 au 5 avril 2019, a été ramené sur les lieux par les éléments des forces de l’ordre et les autorités judiciaires pour une reconstitution des faits.

Sous le regard courroucé des riverains. Edouard Z. avait été rattrapé par la gendarmerie quelques jours avant dans une forêt à Bonabéri. En retraçant donc le film de son forfait, l’homme, menotté, affirme être arrivé aux environs de 2h du matin et s’être introduit dans la maison par un trou qu’il avait fait sur le mur en matériaux provisoires de la demeure, à l’aide d’une hache. Le bruit attire le fils cadet de la victime. ca m er be Edouard Z. explique à l’adolescent que l’histoire ne le concerne pas et lui demande de partir. Le jeune garçon apeuré court chercher de l’aide. Pendant ce temps, Marie Cécile, alertée par les voix, sort de sa chambre pour voir ce qui se passe.

La femme va une nouvelle fois, comme cela arrivait fréquemment par le passé, subir la violence physique de son ex. Sauf que cette fois-ci, il a une machette et ne compte pas la laisser vivante. Il ne se souvient plus du nombre de coups qu’il lui a assénés avec cette arme mortelle. Mais il n’en a pas terminé. Monsieur Z. a planifié son acte et donc rapporté avec lui un bidon d’essence de 5 litres. L'info claire et nette. Il en asperge le cadavre et la maison, avant d’y mettre le feu et de fondre dans la nuit, laissant la dépouille de celle qu’il disait aimer être ravagée par les flammes.

Le présumé assassin a exprimé ses remords, disant « regretter beaucoup », accusant « le démon ». Il a même révélé avoir tenté de se suicider deux fois, sans succès. Transféré à la prison centrale de New Bell, il est en attente de son jugement.

16avril
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo