FRANCE :: MEDIA: Africa 24 n’est pas en faillite ! :: FRANCE
FRANCE :: MEDIA: Africa 24 n’est pas en faillite ! :: FRANCE
 
FRANCE :: MéDIA FRANCE :: MEDIA: Africa 24 n?est pas en faillite ! :: FRANCE
  • Source : agencedepressepanafricaine.com
  • mercredi 03 avril 2019 17:23:00
  • 10298

FRANCE :: MEDIA: Africa 24 n’est pas en faillite ! :: FRANCE

Depuis quelques jours, des rumeurs de plus en plus persistantes, relayées à travers les réseaux, distillent une information malsaine selon laquelle Africa 24 est actuellement en liquidation judiciaire au tribunal de Nanterre. En réalité, des éventuels repreneurs se bousculent certes aux portes de ce gigantesque média panafricain ; mais cela est loin d’être synonyme de faillite. Les raisons…

Selon des sources proches du top management d’Africa 24, cette chaîne de télévision d’information internationale en continu qui émet en français 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et dont le siège se trouve en France, se porte bien. Elle ne connaît aucune tension de trésorerie, et la centaine d’employés qui y travaille n’accumule pas d’arriérés de salaires. D’ailleurs, elle dispose à ce jour une provision de 5,8 millions d’euros dans ses comptes bancaires, apprend-on. En clair, elle n’est pas en train de mettre la clé sous le paillasson.

Toutefois, rapportent les mêmes sources, beaucoup de structures, voire d’industries, sont en train de manifester leur intention de racheter cette entreprise. Parmi elles, le Cameroun et la Maroc, qui sont de sérieux prétendants.

Acharnement…

Les appétits des uns et des autres, qui rêvent de reconquérir ce média, ont ainsi placé Africa 24 dans une situation de liquidation, avec pour liquidateur un Français. D’où l’origine de l’acharnement tous azimuts.

Ce dernier, à en croire certaines indiscrétions, aurait reçu des promesses d’un million d’euros de la part d’un pays d’Afrique centrale, lui-aussi potentiel repreneur, pour lui accorder quelque faveur dans le choix de l’acquéreur final. Malheureusement, comme dans un scénario de la mafia, il s’agissait d’un chèque sans provision.

Pendant ce temps, le Cameroun, principal partenaire d’Africa 24 et membre du Conseil d’administration, a versé la somme de 3 millions d’euros. Ce qui aurait embarrassé le liquidateur qui s’est senti perdant dans l’affaire, après avoir été floué dans une histoire de pots-de-vin d’un million d’euros.

C’est ainsi qu’il se serait lancé dans une campagne de chantage, en prenant la presse française à contribution pour semer le trouble au sein de l’opinion, en annonçant la mort d’Africa 24. Une confusion bien entretenue par la France qui veut contrôler ce média à tous les prix, ou, à défaut, l’exclure de son territoire.

Pourquoi donc cet acharnement sur Africa 24 ? Pourquoi une société, qu’on dit être en faillite, est-elle tant sollicitée par des clients ?

Voilà autant de questions qui taraudent les esprits, mais qui démontrent tout simplement qu’Africa 24 fonctionne à plein régime, et que c’est le fort taux de son audimat en Afrique qui est à l’origine toutes ces convoitises.

Pour la gouverne, Africa 24, qui a été lancée en 2009, est le 1er et l’unique média africain à signer un contrat avec l’Union africaine.

03avril
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo