CAMEROUN :: Mbanga : Des séparatistes auraient enlevé trois employés :: CAMEROON
CAMEROUN :: Mbanga : Des séparatistes auraient enlevé trois employés :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Hugo Tatchuam
  • mercredi 20 mars 2019 10:52:00
  • 3205

CAMEROUN :: Mbanga : Des séparatistes auraient enlevé trois employés :: CAMEROON

Le sous-préfet et les Fds mènent la chasse à l’homme pour retrouver les fugitifs.

En cette matinée du mardi 19 mars, la fumée s’échappe encore du tracteur et de l’usine de conditionnement de fruit dans la plantation d’ananas au lieu-dit Ndo3 à Mbanga dans le département du Moungo, région du Littoral. La veille, une dizaine d’hommes armés se présentant comme des «ambazoniens » sont partis du Sud-Ouest, ont traversés le fleuve Moungo, situé à trois kilomètres de là et ont débarqué sur les lieux en pleine heure de récolte d’ananas. Camer.be. Ils ont arrêté tous les hommes et femmes qui travaillaient dans les plantations, une vingtaine au total, et ont mis le feu. L’usine de conditionnement et d’emballage des fruits avant embarquement ainsi que le tracteur ont été également incendiés. Tout le matériel de champ constitué de pelles, caisses plastiques, emballages vides, pulvérisateurs et autres sont partis en fumée.

Les assaillants ont ensuite pris la fuite à bord d’un camion benne volé sur place en amenant avec eux le chef de production de la plantation, son adjoint, ainsi qu’un stagiaire. Informé plusieurs heures après, des éléments des forces de défense et de sécurité (Fds) présents dans la ville de Mbanga ont fait une descente dans la plantation située à 5 km de la ville où tout était encore en feu. Ils ont mené la chasse aux « ambazoniens » sur la route du fleuve Moungo. Le fleuve Moungo sépare la région du Littoral à celle du Sud-Ouest. Ils ont été stoppés dans leur chasse par le mauvais état de la route qui a embourbé leur pick-up. Depuis hier matin, les recherches se sont intensifiées pour essayer de retrouver les brigands.

Les responsables de l’entreprise Exotropique chiffre à plus de 200 millions Fcfa pour le matériel parti en fumée. Exotropique est la plus vieille société exportatrice d’ananas au Cameroun. En cette période de grande saison, toutes les ventes ont déjà été faites avec les partenaires en Europe, et avec cette attaque qui va paralyser l’activité dans les champs, beaucoup de contrats risquent d’être annulés. Le portail de la diaspora camerounaise de Belgique. Comme hier matin, 10 tonnes devaient être exportées vers Bruxelles, l’exportation a été annuléeà cause de l’incident. C’est minimum 10 à 15 tonnes à exporter par jours. Des manques à gagner énormes pour l’entreprise. Les fruits à maturités non coupés dans les champs vont passer en surmaturités et ne pourront plus être exploités.

Le sous-préfet promet de mettre des militaires autour des champs pour assurer la continuité des récoltes. Mais les employés traumatisés par l’enlèvement de trois d’entre eux ne veulent plus retourner dans les champs. Les lendemains s’annoncent difficiles pour cette entreprise. Ce n’est pas la première fois que la ville de Mbanga est attaquée. Le 13 juin 2018, des sources sécuritaires avaient indiqué qu'un affrontement violent a opposé les forces de défense et de sécurité aux présumés sécessionnistes dans cette ville en début de matinée.

20mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo