Camer.be
MESSAGE DE Dr CORANTIN TALLA, PRESIDENT DE CONSCIENCE DU CAMEROUN A L’OCCASION DES VŒUX DU NOUVEL AN :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE MESSAGE DE Dr CORANTIN TALLA, PRESIDENT DE CONSCIENCE DU CAMEROUN A L?OCCASION DES V?UX DU NOUVEL AN :: CAMEROON
  • Correspondance : Conscience du Cameroun
  • lundi 31 décembre 2018 20:00:00
  • 1325

MESSAGE DE Dr CORANTIN TALLA, PRESIDENT DE CONSCIENCE DU CAMEROUN A L’OCCASION DES VŒUX DU NOUVEL AN :: CAMEROON

Camerounaises, Camerounais, Mes chers compatriotes, Chers amis du Cameroun.Comme tout segment de vie et d’histoire, l’année 2018 qui s’achève a eu son lot de fortunes diverses. Notre pays, à l’instar de ceux de la sous-région, a été mis à rude épreuve sous l’effet de la crise économique, la mauvaise gouvernance, l’insécurité crée par la secte Boko Haram mais aussi le problème anglophone qui a plongé le Cameroun dans une zone de turbulence qui perdure depuis quelque temps.

En dépit des efforts déployés pour sortir de la crise, notamment notre proposition pour la tenue d’un dialogue national inclusif, notre marche sur la voie de la paix n’a été guère aisée comme nous l’avions relevé lors de la réunion extraordinaire (post hold-up électoral) de Conscience du Cameroun tenue en le 27 Octobre 2018 dans la ville de Cary dans l’état de la Caroline du Nord aux USA.

Mais cette période d’adversité n’a pas entamé notre enthousiasme et notre ardeur à réinventer le futur. Je suis heureux de relever que la conjoncture a plutôt renforcé notre capacité commune de résilience et décuplé notre motivation à imprimer un nouvel élan à notre nation.

En effet, l’année 2018, c’est aussi une occasion pour regarder, ensemble, le chemin parcouru et partager les espoirs pour l’année qui s’annonce.

Mes chers compatriotes,

L’année 2018 a été une année particulièrement difficile. Il est indéniable que la marche de notre République vers le progrès est un processus participatif et inclusif qui engage toutes les forces vives de la Nation.

Je vous demande d’avoir foi en votre avenir et en l’avenir de notre pays, une mobilisation sans faille, un engagement patriotique exemplaire et une nouvelle culture de responsabilité.

Sur le terrain politique, j’envisage très prochainement la création de mon parti politique « Conscience du Cameroun » pour mettre un point d’honneur sur le renforcement de la justice sociale, l’ancrage de l’État de droit et la revitalisation de la démocratie.

Ce challenge nous tient à cœur et nous devons le gagner en dépit de la conjoncture et de la modicité de nos moyens.

Camerounaise, Camerounais ;

Mes chers compatriotes

Notre pays doit être bâti sur des valeurs fortes. Il nous impose des attitudes, des pratiques et des comportements vertueux.

A l’orée de l’année nouvelle, j’invite chaque Camerounaise et chaque Camerounais à un changement radical dans la manière de concevoir l’action publique.

A cet égard, la gouvernance responsable qui est le chemin le plus sûr pour atteindre l’émergence doit habiter l’ensemble de tous ceux qui ont en charge la conduite des affaires publiques.

Dès notre arrivée au pouvoir, La maitrise du train de vie de l’État, la rigueur dans la gestion de la chose publique et l’assainissement de nos finances publiques seront toujours au centre de nos priorités. Nous devons servir le Cameroun et non se servir du Cameroun.

Chers frères et sœurs,

La profonde transformation de notre pays ne peut se réaliser que par le travail, l’action , la dynamique du progrès et la bonne gouvernance démocratique. Nous devons, à l’avenir, privilégier le dialogue et éviter à tout prix, les crises à répétition qui retardent notre progrès économique.

L’essor de notre République passe aussi naturellement par la stabilité, la cohésion sociale et la sécurité. Ces valeurs qui sont malheureusement mis à mal par le régime dit des grandes opportunités de Paul Biya et son clan. Comme vous le savez tous, ce régime est caractérisé par la corruption, le népotisme, le tribalisme, et un esprit va-t’en guerre en lieu et place du dialogue national. Toute chose qui a contribué au retrait de l’organisation de la coupe des nations 2019 au Cameroun par la CAF. Il est du devoir de toute la communauté nationale de s’investir pour que l’entente cordiale et l’union fraternelle demeurent une préoccupation quotidienne. Je suis d’ailleurs convaincu que les Camerounais savent faire la différence entre l’intérêt supérieur de leur nation et les désirs égocentriques des adeptes du mal et de la division de tous les bords du spectre politique Camerounais.

Tous ceux qui pensent qu'ils peuvent tromper les Camerounais pour assouvir leur funeste ambition doivent se désillusionner.

Il ne sert à rien de semer la haine entre les camerounais et d’alimenter des conflits dans nos communautés.

Par ailleurs, je salue l’éveil de Conscience politique de la jeunesse Camerounaise à la suite de la mascarade électorale du 7 Octobre 2018 qui a vu le maintien au forcing de Paul Biya au pouvoir avec la complicité et la partialité évidente des institutions telles que

ELECAM et le Conseil Constitutionnel qui sont supposées être garantes de la transparence des élections. Cela dit, j’exhorte les Camerounais de la Diaspora et de l’intérieur à se joindre à nous pour la lutte pour la résolution du problème anglophone et le combat pour les reformes électorales et institutionnelles devant garantir la transparence des futures élections au Cameroun, limiter les mandats présidentiels, redécouper et renforcer l’autonomie des régions de l’état hypercentralisé du Cameroun.

Camerounaise, Camerounais ;

Mes chers compatriotes

Comme il est de tradition, je forme des vœux de prospérité et de paix durable pour notre République.

J’adresse mes vœux de santé et de plein épanouissement à tous les Camerounais, ceux de l’intérieur et de la diaspora ainsi qu'à l’ensemble de la communauté d’expatriés vivant dans notre pays.

Bonne et heureuse année 2019.

Que Dieu bénisse notre chère patrie. Vive la République ! Vive le Cameroun.

31déc.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo