CAMEROUN :: Electricité : Grosses perturbations :: CAMEROON
CAMEROUN :: Electricité : Grosses perturbations :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Rita DIBA
  • mercredi 26 décembre 2018 01:56:00
  • 1863

CAMEROUN :: Electricité : Grosses perturbations :: CAMEROON

Un incident sur le réseau dimanche a pénalisé plusieurs quartiers de la ville.

«Une affaire de petits goals ». C’est ainsi qu’un habitant de Douala ironise sur les causes de la panne qui a plongé plusieurs quartiers de la cité économique dans le noir depuis le 23 décembre dernier. En effet, selon un communiqué de la compagnie d’électricité Eneo partagé sur sa page Facebook le 24, « Hier dimanche, un enfant a pioché un câble souterrain en creusant des trous pour implanter des goals pour un match de football, au stade en face de Tractafric, à Kilomètre 5. »

Conséquence, pas d’électricité à Bonanjo, Bonapriso, Bali, Koumassi, Marché central, zone portuaire aval, Nkongmondo, Bois des Singes, Akwa, New Bell, etc. Un communiqué qui a quand même laissé certains dubitatifs, car au service technique d’Eneo ce 24 décembre 2018, de nombreux plaignants arguaient que leur coupure est survenue avant l’incident de dimanche. Comme cet abonné, commerçant au marché central, qui parlait de samedi soir. Ou encore Rosine K., habitante de Bonapriso, privée d’électricité depuis vendredi.

Et lundi n’était pas le premier tour de Rosine K. au service technique de la compagnie. Elle y était déjà samedi. Et si dans certaines zones on assiste à des allers-retours d’électricité avec le réseau toujours instable, à Bonapriso, tout le monde a été replongé dans le noir dès lundi soir. Après que ce soit revenu par endroits dans le quartier. Et aux environs de 16h20 hier 25 décembre, le courant a fait son retour, avec des riverains croisant les doigts pour que l’énergie ne disparaisse pas à nouveau.

Des coupures aux effets néfastes, un manque à gagner et des pertes pour les commerçants. Sans oublier les habitants qui avaient fait des provisions pour les fêtes et garni les congélateurs. Le Cameroun en Belgique. Blaise E. dit avoir été obligé d’acheter de la glace pour conserver les produits au frais. Pour ce qui est de la charge des téléphones, Cathy E. dit être allée faire le plein d’énergie dans la famille à Sic-Cacaos et avant que l’électricité fasse son retour ce 25 décembre, elle avait en projet d’aller passer la nuit chez son frère à Makepe.

Sans compter les employés qui squattaient chez des amis pour travailler ou cette entreprise de logistique qui a dû louer un groupe électrogène. Une situation à laquelle compatissait déjà le gouverneur de la région du Littoral dans un communiqué daté de lundi, selon lequel « les pouvoirs publics présentent leurs regrets à tous les clients Eneo pour ces préjudices subis… » Du côté d’Eneo, on annonce que les « équipes techniques, appuyées de dix entreprises partenaires, construisent en ce moment un réseau aérien provisoire de 1500 mètres, d’une cinquantaine de supports en bois. La mise en service est prévue au plus tard le 27 décembre 2018 » .

26déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo