CAMEROUN :: Cinéma  : Entre démolition et lieu de culte à Douala :: CAMEROON
CAMEROUN :: Cinéma  : Entre démolition et lieu de culte à Douala :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: CINEMA
  • Mutations : Marthe Ndiang
  • jeudi 20 décembre 2018 10:25:00
  • 37309

CAMEROUN :: Cinéma : Entre démolition et lieu de culte à Douala :: CAMEROON

Fermée le 19 janvier 2009, soit une semaine après l’Abbia à Yaoundé, le cinéma le Wouri n’était depuis lors qu’un bâtiment vétuste. Seulement, sa destruction en date du 30 mars 2018 a enlevé tout espoir de réouverture de ce temple du 7è art dans la capitale économique. Une destruction qui a d’ailleurs drainé un voile de tristesse et de désolation auprès des populations de Douala.

Dans le journal « Mutations » du 2 avril 2018, un témoin de la démolition rapportait alors au reporter que c’est avec un bulldozer que tout a été cassé. Les travaux de démolition ayant démarré à l’intérieur. Quelques heures après, il ne restait plus rien de la bâtisse qui, depuis sa fermeture, présentait triste visage. Rien ! Sinon, un tas de gravats et un amas de ferraille.

Neuf mois après, le site reste interdit et donc inaccessible au public. Une grande barrière en bois permet de mettre à l’abri des regards l’immeuble annoncé et qui sort de terre. En effet, d’après des indiscrétions, c’est un grand immeuble qui va être construit sur le site. A Bonapriso, le désormais ancien « Cinéma le palmier » est transformé depuis de nombreuses années en temple du Seigneur. Les églises dites de réveil s’y succèdent un peu au rythme des projections d’avant fermeture.

Les sièges confortables du « Cinéma le Berlitz » n’existent plus. Tout comme la salle elle-même. L’espace est occupé par des commerces.

20déc.
Lire aussi dans la rubrique CINEMA

canal de vie

Vidéo